Boire le calice…

« Boire le calice jusqu’à la lie » signifie souffrir de façon intolérable mais aussi supporter une situation pénible jusqu’à une fin qui ne vient jamais. C’est donc souffrir jusqu’au bout un mal ou une douleur, supporter une épreuve pénible jusqu’à son terme mais aussi subir une humiliation complète. Qui a bu ou boira encore le calice jusqu’à la lie ?

Cette expression trouve sa source dans les évangiles (la Bible), dans un passage qui relate la prière au jardin de Gethsémané : Jésus sait ce qui va se passer : il va porter « sa » croix et mourir pour le pardon des péchés de l’humanité, entre deux malfaiteurs. C’est ici qu’apparait l’image de la coupe amère : 

Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne. […] Étant en agonie, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre. (Luc 22:42)

Jésus emploie, dans sa prière à Dieu, l’expression « boire la coupe » pour dire « aller au bout de ma mission », « accomplir ma tache », « finir mon œuvre » : mourir pour la Rédemption des Hommes afin de leur ouvrir la porte du ciel (à ceux qui croient en Lui, bien sûr ; faut pas abuser seulement les Croyants, pas tous les humains, injustes, impies, etc.). Le sang du Christ a été, dit-on, recueilli dans un calice que l’on recherche encore aujourd’hui : le Saint Graal (ceci est une autre histoire).

Pour être plus pragmatique, ceux qui boivent du vin (toujours avec modération, bien sûr), savent qu’au fond des bouteilles, on peut trouver un dépôt (pas bon) : la lie. Si une une bouteille est bue jusqu’à la lie, c’est qu’elle a été complètement vidée (la lie a même peut-être été bue, selon l’état du ou des buveurs). Par ailleurs, le dimanche matin à l’église (ou n’importe quel jour de messe, le curé verse le « vin de messe » (représentant le sang du Christ) dans un calice qu’il se fait ensuite un devoir de consommer intégralement (faut pas gâcher).

Au milieu du XVIIe siècle, il semblerait que le calice ait désigné une épreuve cruelle, de là est née l’expression à la fin de ce même siècle : « Boire le calice jusqu’à la lie ».

Et nous, que devrons-nous endurer encore pour rester des citoyens français ? Pour devenir des Européens satisfaits sinon heureux ?

Mais le calice peut changer de main(s)… (Ce soir ?)

Share

16 réflexions sur « Boire le calice… »

  1. Bonjour ma françoise ♥
    Je n’ai jamais rien compris à cette histoire de curé qui boit du vin à la place du sang du christ … Pourquoi ??? Pour qui ???
    En y réfléchissant, j’ai toujours trouvé ça bizarre.
    Je comprends l’expression car la lie qui se trouve au fond de la bouteille est dégueulasse mais pas le rapport avec le sang du christ.
    C’est macabre, tout ça …
    Bref, pour moi, ça veut dire « en baver » épicétout !
    J’espère que ça ira un peu mieux suite au résultat des élections et que notre roitelet a pris sa déculottée !

     » Bon début de semaine, un peu grisaillou …
    Mais le coeur est joyeux !
    Gros bisoux. « 

  2. Le mystère de l’ eucharistie, suite aux paroles prêtées au Christ,  » Buvez en tous, car ceci est mon sang  »
    Les souffrances morales peuvent surpasser les souffrances physiques !
    Aujourd’ hui, en France , les catholiques ne le sont pour la plupart que de nom, il suffit d’ aller assister à une messe dominicale !
    Comme la nature a horreur du vide, l’ islam prend la place !
    Lrem n’ a pas gagné, mais la coalition se fera avec les écolos , et donc rien ne changera dans l’ immédiat !
    Toutefois, les résultats des 27 montrent qu’ on finira par exploser la bulle !
    Bonne
    r journée Françoise
    Bisous

  3. bonjour chere Françoise, je crois que nous n’avons pas fini de boire la coupe jusqu’à la lie , malgré son echec relatif Macron va continuer son cinéma et ses reformes, la France est profondement divisée, je ne vois pas bien qui pourrait s’y opposer ! bonne journée, amities et bises

  4. Bonsoir Françoise , merci pour ce billet qui s’avère très complet et qui répond à ma question concernant l’expression « Boire le calice jusqu’à la lie » qui est donc lié à la religion et qui n’a rien de positif même si le calice peut avoir bon gout, après tout !

  5. Bonjour ma françoise ♥,
     » Bonne fin de semaine qui s’annonce très belle,
    alors on espère ☼ !
    Pour l’instant tout nuageux …
    Gros bisoux ♥ « 

  6. Pas de nouvelles, rien de grave, j’espère … ma françoise ♥

     » Bon mardi dans la grisaille mais sans pluie.
    Gros bisoux qui rêvent d’océan … « 

  7. Bonjour ma françoise ♥

     » Bonne fin de semaine avec la tempête miguel qui commence déjà à souffler dès 6 heures, ce matin !
    Je sens que je vais passer une très mauvaise journée, moi qui ai une peur bleue du vent …
    Ca me rend folle !
    Bisoux calfeutrés qui vont rester bien à l’abri …
    Bien que ça n’empêchera pas les dégâts extérieurs éventuels … « 

  8. J’ espère que tout va bien chez toi, et te souhaite une bonne fin de semaine
    Bisous Françoise

  9. Ben alors, quoi qui t’arrive ???
    Plus envie, je pense, alors, profite et essaye de te reposer surtout.

     » Bon début de semaine et fin de ce long WE.
    Dans la grisaille matinale et un temps bien frisquet.
    Gros bisoux ♥ « 

  10. Bonjour ma françoise ♥

     » Bonne fin de semaine, en attendant le beau temps annoncé !
    Toujours en mode smartphone car mon dos attend le soleil, lui aussi, je pense.
    Gros bisoux ☼ « 

  11. un petit passage pour te souhaiter une bonne fin de semaine !
    Ce matin, c’ était le déluge avant de grosses chaleurs !
    Bisous Françoise

  12. Bonjour ma françoise ♥

     » Bon week end avant la canicule.
    Pour mon examen, tout est OK.
    Je prépare les bagages : départ la semaine prochaine, on aura moins chaud près de l’océan !
    Gros bisoux ☼

    PS : Je viens d’apprendre le décès de mamiekéké.
    Immense tristesse. « 

  13. Bonjour et au revoir, ma françoise ♥

     » Bon début de semaine et dernier jour de blogosphère pour moi !
    Départ demain matin, en espérant sans canicule pour le voyage …
    Retour ? Dans une semaine ou plus si affinités.
    Gros bisoux et … à bientôt ! « 

  14. Un petit coucou, à la fraîche pour te souhaiter une bonne fin de semaine
    Bisous Françoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *