Ah… les radars !

Ça fait un petit moment que je n’avais pas rouspété, je laissais la place aux Gilets Jaunes mais aujourd’hui je le fais car ça me fait du bien de m’exprimer et que les manifestations de mécontentement  général se calment. (Momentanément ?) Il y a quelques heureux de cet état de fait et pourtant iI y a tant d’injustices et de rackets étatiques.

Les radars, ça rapporte beaucoup et facilement. (Les Gilets Jaunes sont aussi coupables de la baisse des revenus de l’État sur cette ligne du budget. Sacrés perturbateurs ! De quoi ne les accuse-t-on pas ?)

Reconnaissons-le, les radars ne sont là que comme une tirelire supplémentaire pour le gouvernement.

  • Il y a aujourd’hui plus 17 millions de PV par an pour de petits excès de vitesse.
  • La répression massive n’a pas fait diminuer le nombre de victimes, au contraire.

Il faut regarder la vérité en face : l’automobiliste est un cochon payant.

  • Ça commence avec le permis de conduire (nombre d’heures de cours soumises à la TVA, timbres fiscaux, taxes pour passer l’examen, pour obtenir la carte rose définitive),
  • Ça continue avec l’achat du véhicule (auto, moto) et la TVA et autres taxes,
  • le carburant avec son lot de taxes,
  • les autoroutes et péages soumis eux aussi à la TVA (alors que nos impôts avaient financé la construction des autoroutes, biens nationaux avant leur privatisation),
  • le contrôle technique : plus fréquent et plus poussé donc plus cher, soumis à la TVA,
  • l’assurance automobile soumise aussi à la TVA avec paiement au fonds de garantie routière pour pallier les manques de tous ceux qui roulent sans assurance (et sans permis aussi)
  • stationnement : parkings ou horodateurs,
  • accessoires annexes obligatoires (plus ou moins) on ne sait plus très bien : triangle de pré-signalisation, éthylotest, gilet jaune (en avoir un ou pas aujourd’hui ?).
  • la vignette de circulation pour certaines villes.
  • et les amendes liées aux radars en particulier.

Les recettes des radars devraient dépasser en 2019 le milliard d’euros.

Sacrée rente !

Pour en revenir au nombre de morts sur les routes qui est l’argument justificatif essentiel de la multiplication des radars, si le nombre de tués baissait de façon continue depuis 1970 grâce à l’amélioration du réseau routier et des véhicules, à la réglementation : baisse de vitesse et port de la ceinture en 1973, ceinture obligatoire à l’arrière des véhicules en 1990, radars automatiques en 2002, il n’en est plus de même aujourd’hui. Quelques chiffres :

  • record en 1972 : 16 545 tués
  • moins 366 morts par an en moyenne entre 1989 et 2003,
  • moins 191 tués entre 2003 et 2017

et malgré les affirmations de notre Premier Ministre, le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a connu une hausse ces derniers mois :

  • au mois de septembre 2018, 323 personnes sont mortes sur la route en France métropolitaine, soit une augmentation de 8,8% (26 décès) par rapport à 2017, 
  • de 7,3 % en mars 2019 avec 250 personnes tuées, soit 17 de plus qu’en mars 2018.

Peut-être que le harcèlement répressif mène à une conduite plus dangereuse ? Allez savoir, sous le coup de la colère et de l’énervement…

Pourquoi les affreux contrevenants pour cinq kilomètre/heure d’excès sont-ils bien plus punis et « taxés » que les voyous en col blanc qui naviguent dans le monde politique et gaspillent, détournent aussi, l’argent public ?

Et que fait-on avec ce milliard d’euros arraché au peuple ? Pas  d’aménagement des zones dangereuses, ni de la prévention, non, « on » achète de nouveaux radars, des drones sophistiqués, « on » paie des sociétés privées pour nous filer et nous sanctionner toujours plus.

Ne serait-il pas préférable de faire davantage de contrôles de nuit, de week-end ou lors des départs en vacances quand les gens se lâchent avec l’alcool ou les drogues plus ou moins dures plutôt que de persécuter les Français pour cinq kilomètres de trop sur une route de campagne ?

Il est dommage que dans un des pays qui a inventé l’automobile, on s’obstine à ce point à faire des conducteurs des vaches à lait et des véhicules les tiroirs-caisses de l’État. La conséquence essentielle et injuste de ces mesures est de peser sur ceux qui roulent le plus, ceux qui ont besoin de leur véhicule pour aller travailler et qui ne sont pas forcément les Français les plus aisés ;  il suffit de penser à tous ceux qui vivent dans les banlieues éloignées et les campagnes faute de pouvoir se payer un logement proche des centres-villes. Nos ministres et autres élus sont logés sur place quelquefois et ils ont des véhicules et des chauffeurs, des frais que nous finançons entièrement.

Injustice et cynisme des mesures prises par les politiques !

Share

3 réflexions sur « Ah… les radars ! »

  1. Bonjour ma françoise,
    Ah, la polémique sur les radars, un sujet particulièrement épineux …
    Il est vrai qu’il est plus facile de taxer les légers excès de vitesse au détriment de ceux dont l’auto est leur outil de travail que d’arrêter des trafiquants ou autres contrevenants …
    C’est vraiment la solution de facilité pour faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’état !
    On finit par comprendre ceux qui se sont fait sauter tous leurs point sur leur permis et continuent de rouler sans le précieux document.
    Par contre, étant dans l’illégalité, ça fait d’eux les conducteurs les plus prudents qui soient !!!
    Il est très rare de constater une grave infraction commise par un conducteur sans permis, je n’en ai d’ailleurs jamais entendu parler …
    Ils se tiennent à carreaux et essayent de se faire oublier le plus possible.
    On oublie aussi le prix des assurances qui ne cesse de grimper à une vitesse vertigineuse …
    Un peu comme les mutuelles ! (HS, je sais …)
    Toujours sur mon smartphone, je mets une plombe à te répondre, mais, quand on aime … 😉
     » Bon début de semaine !
    Incroyable comme le temps passe vite …
    Gros bisoux. « 

  2. j’ ai lu récemment que les voitures radar conduites par des privés, étaient un fiasco, ce qui n’ empêche pas le gouvernement d’ insister !
    Tu as tout à fait bien résumé tout ce qui touche l’ automobiliste !
    Et qu’ on ne vienne pas me dire , qu’ alors qu’ on invente des radars capables de dénoncer un non port de ceinture, ou l’ utilisation d’ un portable, on ne pourrait pas faire en sorte que les petits dépassements de vitesse n’ entraîne pas de perte de point !
    Les 80 km/h sur les nationales imposés par le first ministre lui aura coûté des voix !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  3. comme beaucoup j’ai perdu un point a cause d’un radar, et encore je m’estime heureux (un seul point!) 65 au lieu de 60 ! chez nous à part l’autoroute, la commune est traversée par la N7 en partie a deux voies vitesse limitée à 70km/h, à trois voies elle repasse à 80 durant 10 métres et ensuite à 90 km/h !!! du farfelu , les routes secondaires sont toutes à 70, alors les délires de Mr Philippe avec son 80, nous font doucement rigoler ! elle a raison DOM on n’arrete jamais les conducteurs sans permis ! ils se tiennent tellement peinards ! supprimons le permis !! chère Françoise bonne journée, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.