L’affaire du siècle

L'affaire du siècle

Le gouvernement manque d'ambition ? Nous non !

Le gouvernement est enfin sorti du silence…

Après des semaines d’un silence assourdissant, et alors que plus de 2 millions de soutiens à l’Affaire du siècle ont fait entendre leur voix, le gouvernement s’est enfin exprimé.

… pour rejeter notre demande
Alors que nous l’appelions à un sursaut à la hauteur de l’urgence climatique, le gouvernement a tout bonnement rejeté notre demande : vendredi 15 février, il nous a indiqué que l’Etat n’est en aucune façon responsable des carences dont nous l’accusons. Voici la lettre qu’il adresse aux 2 millions de personnes qui comptaient sur lui.

… pour verdir son action
Le gouvernement assure que l’Etat ne peut être accusé d’”inaction climatique”, s’adossant à une dizaine de pages dans lesquelles il ne fait que verdir son bilan. Mais les faits sont têtus ! Tous les experts montrent que la France est sur la mauvaise trajectoire. Pire, les émissions de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse depuis 2015 et l’empreinte carbone de la France ne s’est pas améliorée depuis… 1995.

… et nous dire que c’est à nous de changer de comportement !
François de Rugy, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire a, dans un tweet, appelé les Français et les Françaises à une “mobilisation collective” “autour de changements de comportements”… Voilà un argumentaire inquiétant qui éclipse la responsabilité majeure de l’État : les actions individuelles sont essentielles mais comment pourraient-elles suffire si l’Etat n’est pas exemplaire dans sa politique fiscale, favorise les entreprises polluantes, et subventionne les énergies fossiles ?

L’Etat français n’est pas à la hauteur ? Nous si !

Exigeons des actes forts
Nous avons établi 6 grandes mesures prioritaires qui pourraient permettre à la France de lutter contre les changements climatiques.

Rendez-vous au tribunal le 14 mars…
Face à l’attentisme du gouvernement, notre détermination est inchangée : pour mettre fin à l’inaction climatique de l’État, l’Affaire du siècle se réglera devant les tribunaux. Nous y déposerons le recours devant le tribunal administratif.

… et dans la rue le 16 mars
Le climat n’est pas une petite affaire : c’est l’affaire du siècle. Le gouvernement manque d’ambition ? Nous non ! Notre capacité collective à répondre à la crise climatique déterminera ni plus ni moins les conditions de la vie sur Terre. Le 16 mars, nous sommes résolus à porter notre voix et nos droits dans les rues, lors d’une mobilisation partout en France, pour mettre fin à l’injustice.

Continuez à parler de l’Affaire du siècle à votre entourage : encouragez vos proches à nous rejoindre en signant l’appel à soutien. Face à un gouvernement dans le déni, nous restons déterminés pour la justice climatique !

Share

3 réflexions sur « L’affaire du siècle »

  1. je lisais hier que le glyphosate se retrouvait en quantité anormale dans les urines, et que l’ eau de robinet en était surement la cause !
    Il y a aussi tous ces médicaments qui finissent dans les nappes phréatiques, bref il y a de quoi faire pour assainir notre terre !
    Quand à la justice , je n’ y crois pas !
    Je rappelle aussi, que si la terre a 4 milliards d’ années , et a vécu ses réchauffements climatiques bien avant que l’ homme n’ apparaisse, et qu’ il est donc illusoire d’ imaginer pouvoir l’ empêcher.
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. C’est honteux de lire ce déni de la part d’un gouvernement qui fait tout le contraire de ce qu’il devrait faire !
    Bien sûr, c’est facile de dire que c’est nous qui devons faire un effort, alors que je constate que de plus en plus de personnes se sentent concernées et ont changé leurs habitudes pour devenir le plus écolo possible.
    Tout le monde, autour de moi, fait des efforts et je pense qu’il en est partout de même !
    Alors, on reste unis pour toutes ces manifestations !

    Bonne fin de semaine,
    toujours au soleil : un régal.
    Bisoux, ma françoise ♥

  3. …oui ce ne serait que justice, mais la Justice existe t elle encore chez nous ? surement pas, il ne faut rien attendre d’elle, mais ce mouvement peut peser sans doute beaucoup ! honte à ce gouvernement qui ne fait rien pour l’écologie, et pratique une justice de classe, en poursuivant les GJ et en critiquant le Senat dans l’affaire Benala , le Premier Ministre et la Garde des Sceaux en tête ! bonne fin de semaine chere Françoise, amities et bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *