Jolie petite histoire

Voilà l’histoire d’un avocat, père de douze enfants à qui l’on refusait toujours la location d’un logement parce qu’il avait douze enfants, évidemment. ­­­­­­ ­­­­­­

Un jour, il dit à sa femme d’aller faire une promenade au cimetière avec onze des enfants et il partit avec le douzième tenter de louer un logement. ­­­­­­ ­­­­­­

Lorsque le propriétaire du bien immobilier convoité lui a demandé s’il avait d’autres enfants, l’avocat (qui ne doit jamais mentir) a répondu : ­­­­­­ ­­­­­ » Oui, j’en ai onze autres qui sont au cimetière avec leur mère » . ­­­­­­ ­­­­­­

Le propriétaire un peu ému, l’avocat a obtenu son logement.

En quittant les lieux, loin du propriétaire, l’avocat dit alors à son fils : « Tu vois, il ne sert à rien de mentir, il suffit simplement d’utiliser les bons mots ». ­­­­­­ ­­­­­­

Retenant bien la leçon de son papa, le fiston est devenu politicien.

Il continue à entuber tout le monde! ­­­­­­ ­­­­­­ ­­­­­­

********

En chanson, une autre jolie petite histoire (qui ne l’est pas tant que ça). Voyez et écoutez.

 

Share

2 réflexions au sujet de « Jolie petite histoire »

  1. Hé oui, tout est dans l’énoncé, il suffit de changer la phrase pour qu’elle prenne un tout autre sens …
    Une façon de procéder dans laquelle excellent tous nos politiciens ! 🙄
    Biz, ma françoise

  2. Mais je doute quand même que les avocats ne mentent que par omission !
    la chanson me fait penser à tous ces artistes à qui tout réussit, mais qui tombent dans la drogue et finissent par de suicider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *