Taxis

Je n’ai pas le temps d’écrire trop longuement. Des petites histoires pour sourire, quelques histoires de taxi. .

Le passager d’un taxi se penche vers l’avant pour poser une question au chauffeur et lui touche l’épaule doucement pour attirer son attention. Le chauffeur sursaute, pousse un cri, perd le contrôle du véhicule, évite un autobus de justesse, monte sur le trottoir et s’arrête à quelques centimètres de la vitrine d’un magasin. Quelques instants de silence, puis le chauffeur, d’une voix tremblante, dit :- « Je regrette, mais vous m’avez vraiment fait peur ! »

Le passager s’excuse en disant qu’il ne pensait pas qu’un simple touché sur l’épaule pourrait l’apeurer autant. Le chauffeur répond alors :

– « Ne vous excusez pas, c’est entièrement de ma faute. C’est ma première journée de taxi… Pendant vingt-cinq ans, j’ai conduit un corbillard. »

*****************

Il est très tôt le matin. Un homme téléphone pour qu’un taxi passe le prendre et l’amène à l’aéroport.

L’homme patiente environ une demi-heure, puis comme le taxi n’est toujours pas là, il rappelle la compagnie. On lui répond que le taxi est sur la route. Quinze minutes plus tard, toujours pas de taxi. L’homme rappelle la compagnie pour la troisième fois, très en colère : « J’ai besoin d’un taxi de toute urgence, je dois prendre le vol 714 de la SABENA pour Sydney  et il décolle dans trente minutes. »

La standardiste lui répond : « Je suis désolée pour le retard. Votre taxi devrait être là dans quelques secondes maintenant. Mais ne vous en faites pas, vous ne manquerez pas votre avion parce que ce vol part toujours avec du retard. »

« Ah oui, c’est sûr qu’il décollera en retard aujourd’hui, c’est moi le pilote. »

**************

Un Américain arrive à Paris et prend un taxi, direction centre ville.
Le taxi passe devant l’arc de triomphe et l’Américain demande : « C’est quoi ça ? »
– C’est notre arc de triomphe.
– Vous avez mis combien de temps pour construire ça ?
– Je ne sais pas trop… Ça a bien dû prendre cinq ans.
– Chez nous, ça prend trois jours.
Le taxi passe devant Notre-Dame; même scène : « C’est quoi ça ? »
– C’est Notre-Dame, la cathédrale de Paris.
– Vous avez mis combien de temps pour construire ça ?
– Oh… cent ans, sans doute.
– Chez nous au Texas, six jours, pas plus.
Le chauffeur commence à avoir les oreilles qui chauffent.
Ils passent devant la Tour Eiffel : « C’est quoi ça ? »
– Ça ? Je sais pas. C’était pas là ce matin !

*************

Un touriste japonais arrive à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle et prend un taxi pour aller voir la Tour Eiffel. Sur l’Autoroute, apercevant une moto qui double, le Japonais tape sur l’épaule du chauffeur en disant :
« Moto Kawazaki, très rapide… Made in Japan ! »
Un peu plus loin sur la route, le touriste tape à nouveau sur l’épaule du chauffeur de taxi :
« Là… Auto Toyota, très rapide… Made in Japan ! »
Même s’il est agacé, le chauffeur ne bronche pas. Il poursuit sa route jusqu’à la Tour Eiffel et débarque son passager :
« Voilà Monsieur, ça vous fera 120 euros.
Le Japonais stupéfié par le prix remarque :
« Ouh la la… Très cher ! »
Et le chauffeur se retourne en souriant :
« Compteur très rapide… Made in Japan ! »

***************

Un Ecossais arrive à l’aéroport et interpelle un taxi.
– Combien pour nous emmener à l’hôtel ?
Le chauffeur répond :
– 15 euros pour vous plus 15 euros pour votre femme ; les enfants et les bagages sont gratuits.
L’Ecossais réfléchit un instant et dit :

– Ok allez y avec les bagages et les enfants, ma femme et moi prendrons le bus.

**************

Et pour finir :

Le chauffeur d’un taxi annonce le montant de la course à son client :

– Ça vous fait 43 euros, s’il vous plaît.

– Heu… Vous ne pourriez pas reculer un peu, je n’ai que 40 euros.

****************

Bonne journée !

Share

2 réflexions au sujet de « Taxis »

  1. Merci pour ces histoires qui m’ ont bien fait rire !
    IL y a aussi celle du juif qui monte dans un taxi, et au premier feu rouge, se fait voler son porte-document par un voleur à la portière.
    Le chauffeur se précipite hors de son véhicule, tandis qu ele client hurle, stop, revenez !
    Le chauffeur finit par rattraper le voleur, lui flanque une rouste et rapporte le porte- document !
    Mais pourquoi me demandiez vous de revenir ?
    Vous n’ aviez pas stoppé le compteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *