Acoustique

En bavardant il y a quelques jours avec une amie, elle m’a parlé de son week-end venteux du côté de Narbonne et m’a montré des photos dont celle d’un banc gigantesque, une oeuvre d’art contemporain signée Lilian Bourgeat, connu pour ses représentations d’objets du quotidien surdimensionnés. Installé aux abords de la cathédrale Saint-Just et du palais des Archevêques, ce banc a séduit les visiteurs. Impressionnée par le banc, moi je ne l’ai jamais vu mais je n’ai cependant pas manqué de lui parler d’un mystère de la cathédrale.

Résultat de recherche d'images pour "banc de lilian bourgeat à narbonne"

http://newsarttoday.tv/expo/in-situ-2014-lilian-bourgeat-a-narbonne

Oui la cathédrale Saint-Just « cache » un secret, un « mystère ».

Est-ce un effet de l’âge : des tas de souvenirs me reviennent en vagues ? Je me suis trouvée projetée un peu plus de soixante ans en arrière (j’avais quatre ou cinq ans), toujours est-il que je me revoyais à l’intérieur de cette cathédrale avec ma grand-mère. Quelqu’un lui avait parlé du phénomène acoustique de l’endroit et nous étions allées le tester.

J’ai fait ce jour-là une démonstration de mon goût pour la parole, entretenant une longue conversation avec un inconnu à qui j’avais raconté moult détails de ma courte vie. Il avait ri et avait tenu à me saluer ainsi que ma grand-mère (bavarde, elle aussi. Ah l’hérédité !)

Donc dans cette fameuse cathédrale se trouve la salle du Chapitre, la salle du Trésor de la cathédrale de Narbonne, une pièce de plan carré, couverte d’une coupole en briques qui génère, d’un angle à l’autre un curieux phénomène de propagation du son que tout le monde peut expérimenter. Je l’ai testé. jadis. Je me suis installée dans un coin de la pièce et j’ai chuchoté, parlé à un homme que je ne voyais pas, lui était installé dans un autre coin. Je ne sais plus ce que j’ai raconté mais je me souviens de l’amusement du monsieur et d’une espèce de gêne de ma grand-mère. Qu’ai-je bien pu dire ?

Je reviens à ce phénomène acoustique. Tout au long de l’histoire de l’architecture apparaissent des bâtiments contenant certains de ces phénomènes particuliers étonnants. Les sons s’y comportent de manière inhabituelle. Diverses configurations et/ou techniques sont à l’origine de ces phénomènes. Volonté ou hasard ?

Les résonateurs ont été employés par les Grecs et les Romains dans leurs théâtres, on retrouve mille ans plus tard, dans toute l’Europe, principalement dans les églises romanes. Certains phénomènes sont le résultat inhérent à la construction et à la forme géométrique du bâtiment comme les galeries des murmures. La propagation des ondes sous une voûte elliptique permet à une personne de converser à distance et en secret, en chuchotant avec une autre personne placée à proximité du foyer opposé.

Hasard ou volonté de la part des constructeurs ?

À l’abbaye de La Chaise-Dieu, des personnes, la tête plaquée contre le mur concave, se parlent à voix basse, à trente-cinq (35) mètres de distance. Le long de ces parois, le son se propage étonnement bien ; les personnes réalisant cette expérience sont toujours surprises d’entendre clairement leur interlocuteur placé à l’opposé, d’autant plus que s’ils essayent de se parler directement à travers la coupole, la dispersion des ondes sonores rend leurs paroles inaudibles.

À l’extérieur, on retrouve ce même phénomène ; au théâtre romain d’Orange, on se chuchote ainsi à plus de quatre-vingt (80) mètres l’un de l’autre et il me semble que c’est bien un choix géométrique et non acoustique qui a présidé dans l’élaboration du plan du théâtre.

Alors, hasard ou volonté ? La tentation est forte de penser que la construction géométrique choisie a été intentionnelle pour cacher ou connaître des secrets (mesures de protection). Il semble que dans certaines prisons, les détenus communiquaient par ce moyen entre eux ou avec l’extérieur. et l’on peut ajouter les lieux suivants (il en existe beaucoup d’autres) :

  • Église de Cublize, près de Roanne ;
  • les salles des chapitres des cathédrales de Séville et St-Jacques de Compostelle ;
  • Bourges : La maison de Jacques Cœur.

Trop d’exemples ne peuvent tous venir d’une simple coïncidence. En réalité, ce phénomène acoustique aurait été «démontré » et expliqué depuis des lustres.

Les écoutes, ça existerait depuis longtemps. Non ?

 

Share

2 réflexions au sujet de « Acoustique »

  1. Le phénomène s’ explique certainement scientifiquement !
    En fait, l’ homme n’ a jamais rien inventé qui n’ existait déjà !
    C’ est le hasard ou l’ observation qui sont à l’ origine de ce phénomène, et à partir de là; l’ homme a cherché à le reproduire, visiblement avec succès !
    J’ en avais déjà entendu parler, mais pas avec les précisons que tu nous apportes !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  2. bonjour chere Françoise, remarquable l’acoustique de certains monuments, je ne connais pas cette cathédrale , mais tout près de chez nous, l’Abbaye du Thoronet est connue pour son acoustique extraordinaire, les romains et les grecs, en connaissaient déja les subtilités , Epidaure, Orange… merci pour tous ces details,
    les specialistes …des écoutes, n’ont rien inventé !! bonne journée, amities et bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *