V.D.M.

Je ne suis pas chez moi, pas vraiment en mal d’inspiration mais sans connexion internet, avec un ordinateur qui refuse de publier en mon absence (je ne sais pas corriger les problèmes, j’ai besoin de l’aide de mon fils ou de mon gendre).

Je vous propose une série d’historiettes vraies qui tournent autour du travail (c’est bon pour un dimanche ? ) et toutes tirées de VDM (Vie de M…. Vous avez vu, je sais rester correcte de temps en temps). Vous lirez des preuves que les humains ne sont pas vraiment gentils. On peut en rire. C’est encore ce qu’il y a de mieux à faire.

Amabilités diverses :

1 – Premier jour de stage à l’hôpital. Je m’occupe gentiment d’une vieille dame quand elle me dit : « Vous êtes aussi con que moche. » et elle rajoute : « Et Dieu sait que vous êtes moche. »

Voilà au moins qui est clair. Pas gentil mais clair. Adieu toutes les illusions !

Mon histoire personnelle. Il y a des petites vieilles vraiment pas sympathiques, de vraies « Tatie Danielle ». Il y a quelques temps, au supermarché, j’en ai croisé une pas aimable. Alors qu’elle s’échinait pour attraper une brioche sur un haut rayonnage, j’ai attrapé l’objet de de sa convoitise ; au lieu de me remercier, elle m’a regardé en me disant « Vous n’êtes pas bien grande, vous non plus » (je le sais, je mesure 1,60m) ; je n’ai pu ’empêcher de lui répondre « Juste assez pour attraper plus facilement la brioche ». J’attends encore le merci… Je suis sûre qu’elle fait partie de ces grincheux qui disent que les jeunes sont mal élevés (ses petits-enfants, peut-être). Mais elle ? On voit toujours la paille… bla bla bla…

2 – Je suis caissière. Pendant que j’encaisse les produits d’un client, je lui demande s’il a trouvé tout ce dont il avait besoin : « Non, pas le moyen d’enlever ce sourire débile de ton visage. »

On se plaint souvent que les gens font la gueule mais il faut reconnaître qu’ils ne sont pas souvent encouragés.

3 – Aujourd’hui, j’ai acheté des écouteurs dans un magasin de téléphone mobile. Chez moi, je m’aperçois qu’une oreillette ne fonctionne pas bien. Je retourne voir la vendeuse qui me dit sur un ton dédaigneux qu’elle croit que « c’est mes oreilles qui ne fonctionnent pas bien ». Je suis ingénieur du son. Elle est vendeuse et devrait être aimable.

Bêtise :

4 – Aujourd’hui je dois manger seul le midi car je suis en déplacement. Je vais au McDo, prends mon menu et m’installe seul en terrasse. On est mercredi et Ronald McDonald arrive entouré d’enfants en me pointant du doigt : « Regardez les enfants… Le monsieur, il a pas d’amis, il mange tout seul ! »

Bête et méchant, le Ronald. Tu parles d’une leçon d’humanité pour les enfants.Se moquer de celui qui est seul, en position de faiblesse. Bravo, Ronald !

5 – Je suis demandeur d’emploi. On m’a enfin appelé pour du boulot. Je décroche et une femme me demande : « vous êtes handicapé ? » Je réponds « non pas du tout ». Alors elle ajoute : « Désolée nous cherchons des handicapés ».

Comme quoi, il n’y a pas que des inconvénients à être handicapé.

Reconnaissance :

6 – Aujourd’hui et alors que ça fait cinq mois que j’emmenais mes « amis » en voiture jusqu’au restaurant universitaire, ils m’ont annoncé que je mangeais avec eux uniquement parce que j’avais une voiture. Aujourd’hui, un ami a ramené la sienne. Ils m’ont laissé sur le parking.

Vous voyez, vous n’êtes pas le seul à vous être fait avoir par des « copains ».

7 – Au travail (je suis veilleur de nuit dans un hôtel), j’ai fait une fleur à un petit couple : une belle ristourne sur une belle chambre. Par excès de confiance, je ne leur ai pas demandé de carte d’identité. Ils sont partis avec l’écran plasma.

D’où vient l’excès de méfiance ?

Méfiance

8 – J’ai voulu faire le malin et montrer à mes collègues comment je pouvais allumer à distance la webcam qui est chez moi. Ainsi, nous avons appris tous ensemble que je suis cocu. Je ne sais pas encore si je vais divorcer, mais c’est sûr que je vais arrêter la bidouille informatique.

9 – Comme je servais à un mariage, avec un plateau de coupes de champagne, je m’arrête à la table d’honneur où la mariée hésite à en prendre une. Je lui dis : « Madame, on ne se marie qu’une fois… » Fou rire général à table et regard noir des mariés. Sa sœur m’annonce : « C’est son troisième mariage. »

10 – Je suis brancardier dans une clinique. En descendant, un patient paraissant inquiet au bloc opératoire, je veux le rassurer en lui disant: « Ne vous faites pas de soucis, vous serez bientôt sur pied ! » avant de lire sur son dossier : « Amputation jambe gauche ».

Quelquefois on serait content de savoir se taire.

Bonne journée quand même. Le monde n’est pas si moche tant qu’on peut encore rire.

Share

2 réflexions sur « V.D.M. »

  1. Toutes ces histoires sont drôles, et tellement représentatives de notre temps ! Ce qui les rend un peu tristes quand même !
    Et je comprends pourquoi, à mon âge, je préfère la compagnie des plus jeunes à celle des personnes âgées !!!

  2. Les choses ne sont pas toujours comme on le pense ou comme on voudrait qu’ elles soient, et ces histoires d’ éminence grise sont parfaitement plausibles.
    Mais tant qu’ on en rit, c’ est que nous sommes épargnés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.