Le sauna finlandais

Le sauna fait partie de la vie quotidienne des Finlandais. Son rôle est hygiénique et social  : il permet le nettoyage en profondeur de l’épiderme ainsi que l’amélioration de la circulation sanguine en alternant le très chaud et le très froid autant que social. Le sauna, c’est comme la table en France : les Finlandais s’y retrouvent pour… discuter, eux qui ne parlent pas beaucoup.

Un sauna se prend en famille, entre amis, après le sport, avec les relations de travail. Il n’est mixte qu’en famille ou entre amis proches. Être invité au sauna par une connaissance finlandaise n’implique aucune connotation libidineuse. C’est une marque d’estime et d’amitié mais n’oubliez pas que c’est un lieu de paix où il est très mal vu de parler fort et encore plus de jurer ou de se quereller.

On trouve de nombreux saunas en Finlande (trois millions) y compris les entreprises. Le pays en compte un pour deux habitants soit près de 70 % des résidences principales et secondaires.

Voila l’entrée du sauna dont j’ai disposé dans le dernier chalet que j’ai occupé :

IMG_0071

Il y avait une douche à l’italienne juste devant (à droite de la photo). Une remarque : les douches finlandaises ne sont pas une réussite : chacune de celles que j’ai utilisées n’avaient pas une pente suffisante pour l’évacuation de l’eau qui avait donc tendance à se répandre un peu partout (il y avait des balais-raclettes pour sécher le sol).

Je reviens au sauna. Si vous n’avez jamais osé y aller, en Finlande c’est l’occasion ou jamais. Il y en a dans presque tous les hébergements, certains hôtels en offrent un par chambre.

À l’origine, les saunas étaient de petites cabanes construites avant même la maison d’habitation. On ajoute même que les femmes finlandaises y accouchaient naguère en raison de la grande hygiène qui y règne.

Pour prendre un sauna, il faut d’abord se doucher consciencieusement puis entrer dans la petite pièce toute en bois, contenant des gradins à claire-voie. Au sol, se trouve un poêle sur lequel chauffent de grosses pierres. En bas, la température atteint 65-70° C. Sur le premier gradin, il fait encore plus chaud. Vous vous y asseyez sur votre serviette. (Pour activer la sudation, les Finlandais se fouetteraient le corps avec des bouquets de rameaux de bouleau).

Le temps passe et l’on s’habitue (en principe) à la chaleur, on peut alors à monter sur le deuxième et dernier gradin. Le thermomètre, accroché en haut, marque  90°C ou plus. On peut alors prendre une louche mise à disposition dans un baquet ou une sorte de saladier plein d’eau et jeter une louche d’eau sur les pierres brûlantes. Un nuage de vapeur se forme vous enveloppe, vous brûle la peau, vous fait suffoquer. C’est à ce moment que vous pouvez sortir et aller prendre une douche fraiche. La coutume finlandaise est plus tonique encore : dans le plus simple appareil, ils descendent les gradins, sortent du sauna, à l’extérieur pour se rouler dans la neige ou se jeter dans le lac proche dont l’eau n’est pas gelée mais pas loin. Et puis, on recommence au moins deux fois ce cycle « ébouillantage » et « glaçage ». Vous en réchappez en principe mais c’est curieux comme expérience.

Cette alternance « chaud-froid » fait le plus grand bien, parait-il. Moi j’aime bien mais j’en ai vu « des qui se sentaient mal » après cette expérience.

En réalité et en pratique, chacun fait bien comme il veut et comme il peut, surtout, dans l’ordre qu’il souhaite. Cinq minutes, un quart d’heure, une demi-heure, à chacun de voir et de ressentir. L’essentiel est de se sentir bien, de se détendre.

Si vous avez envie d’en savoir plus en textes et en images, vous pouvez aller lire ce bel article : « Au sauna avec les Finlandais » 

 

Share

2 réflexions sur « Le sauna finlandais »

  1. J’ai essayé une fois, mais pas apprécié du tout.
    Autant je supporte bien une douche glacée, autant j’ai le coeur qui s’emballe dès qu’il fait trop chaud.
    Bonne fin de semaine, toujours dans la chaleur … 😉
    Bisoux, françoise

  2. Reste à savoir ce que pense la médecine d’ un procédé quand même bien brutal pour le corps !
    Chez nous on dit d’ éviter les coups de froid et chaud !
    Surement une question d’ habitude, mais comme dans bien des domaines, je serais pour un juste milieu !
    Je trouve quand même qu’ il est mieux de transpirer sous le soleil qui au moins apporte les vitamines D indispensable à nos os, mais encore faut il qu’ il y ait du soleil !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *