Surprises finlandaises

Je vous raconte mon voyage en Finlande un peu dans le désordre. J’aurais pu faire un journal mais « jour après jour » ça me dérange car à la fin des vacances tout se mélange. J’ai préféré regrouper les idées par thème.  Aujourd’hui je vous présente les surprises d’une Française en Finlande.

J’ai beau sortir de chez moi régulièrement, je suis toujours étonnée par la créativité des humains. À l’extérieur les habitats sont en général adaptés au climat mais à l’intérieur, pourquoi les aménagements sont-ils si différents ?

Je commence par ce que j’ai trouvé en Laponie, un chalet dans les bois à Lévi où nous avons passé la première semaine. Il était planté au milieu des bois, entouré par des centaines de pieds de myrtilles.IMG_0241

Près de la porte d’entrée, à côté de la réserve de bois qui contenait aussi deux luges, une pelle à neige, parfaitement inutile en août mais qui restait là sans que personne ne l’emprunte ou ne la détériore..

IMG_0257

Et les échelles ! En effet il y a une loi en Finlande qui oblige les Finlandais à construire des échelles sur leurs maisons.

Ce ne sont pas des petites échelles discrètes, ce sont de grosses échelles métalliques (parfois une sur chaque mur de la maison) et elles sont placées en plein milieu. Leur rôle  ?Permettre au ramoneur de monter sur le toit ? Utiles en cas d’incendie ? Pour déneiger le toit ? Je ne sais pas. Je n’ai pas de réponse à ces questions. C’est la loi, elle est respectée.

Les maisons de location et les autres ainsi que les parkings sont équipés de petites boîtes électriques de ce type. 

En hiver, quand les températures avoisinent les -20 ou -30° ou pire,  il est nécessaire de faire chauffer le moteur pour que la voiture démarre. Il parait que toutes les voitures finlandaises sont équipées d’une prise électrique sur le pare-chocs avant dans ce but. (J’avoue que je n’ai pas vérifié).

Mais c’est à l’intérieur des maisons que j’ai eu les surprises les plus grandes. Outre le sauna et la douche italienne mal fichue (dont j’ai parlé dans l’article précédent), j’ai découvert le placard égouttoir à vaisselle, très belle invention, très pratique. La vaisselle s’égoutte dans l’évier et sèche tranquillement, elle est cachée par une porte. Tout est net dans la cuisine. J’ai adoré.

IMG_0073

Il y avait un lave-vaisselle, une machine à laver et ce sèche-linge.
IMG_0078

Appareil indispensable en hiver, il permet de sécher vêtements et linge de maison pliés ce qui limite le « froissage » avant le repassage. Relativement rapide, j’ai apprécié cet appareil mais quand j’ai regardé son prix, je me suis aperçue que c’était un bel investissement (à partir de 1 300€).

C’est aussi une cabine de séchage bien pratique lorsque vous rentrez d’une promenade pluvieuse, vous pouvez y ranger directement vos affaires mouillées (chapeaux, chaussures, vestes).

Puis il y a eu des mystères à percer avec ce robinet et son bitoniau.

IMG_0015

Ledit bitoniau servait à alimenter en eau le lave-linge ou le lave vaisselle. Il fallait le voir puis réfléchir, comprendre comment s’en servir.

Et puis il y avait les douchettes de WC… il n’y a pas de mode d’emploi. Là encore, il faut réfléchir pour trouver comment ça marche et ensuite comment s’en servir. Et c’est partout pareil hôtels, chalets, toilettes publiques, bars, restaurants, partout des douchettes.IMG_0013 IMG_0012Enfin un truc sympa pour l’hiver, le barbecue d’intérieur (un chalet adjacent à l’habitation principale) que j’avais découvert lors de mon premier voyage en Finlande au mois de février. IMG_0182

Pour finir avec l’intérieur des maisons, la literie finlandaise peut surprendre. Tout d’abord, il n’y a que des lits une place, au mieux ils sont rapprochés et recouverts d’un dessus-de-lit unique mais c’est toujours deux couettes individuelles : chacun la sienne pour mieux dormir !  Et il y a enfin le matelas : partout je les ai trouvés très fins. Ceci dit ils n’étaient pas inconfortables mais pour une Française, un matelas si peu épais m’a causé des inquiétudes avant de dormir du sommeil du juste malgré la nuit qui n’était pas noire, loin de là !

IMG_0002

Les draps et housses de couettes ont toujours été du pur coton fort doux. J’ai apprécié.IMG_0004A l’extérieur des maisons, enfin il y a les poubelles de tri. Comme on n’a pas la traduction de ce qui est inscrit sur les couvercles, il faut ouvrir les bacs, repérer ce que les autres voisins ont mis dedans pour faire la même chose.IMG_0174

Les conteneurs les plus courants près des immeubles :

  • Bio-déchets qui se transforment en compost. Dans certaines communes, on extrait tout d’abord du biogaz  afin de produire de l’électricité et du chauffage.
  • Papier
  • Carton
  • Verre
  • Métal
  • Déchets variés, le reste des déchets qui sont le plus souvent brûlés dans une usine d’incinération pour produire du chauffage et du courant.

Dans les autres points de collecte :

  • Déchets dangereux
  • Piles
  • Appareils électriques et électroniques
  • Emballages en plastique

Une petite remarque : Les Finlandais boycottent de plus en plus le tri sélectif alors qu’ils étaient les Européens les plus appliqués au début des années 2000. La démotivation ne vient pas tant des citoyens que des politiques mises en place. Pendant longtemps, la Finlande misait sur le recyclage avec le tri sélectif mais depuis quelques années, certaines villes ont cédé à la technique d’incinération, qui coûte moins cher. Dans ces conditions, les Finlandais ne voient plus l’intérêt d’effectuer le tri au quotidien. Face à cette dérive, le gouvernement a décidé de réagir en instaurant une taxe sur le tri. L’objectif d’une telle mesure est de remettre la Finlande sur le droit chemin du recyclage, comme le recommande Bruxelles.

En attendant les leçons se multiplient comme celle-ci que nous pourrions retenir :

Comment réduire la quantité de déchets ?

  • Congelez les restes de nourriture. Conservez correctement les aliments.
  • Buvez de l’eau du robinet, en Finlande, l’eau est sûre et bonne.
  • N’achetez que les affaires dont vous avez besoin.
  • Achetez des objets durables. Si vous voulez les vendre à l’avenir, vous pourrez en tirer de l’argent.
  • Achetez et vendez des affaires d’occasion.
  • Prenez soin de vos affaires et conservez-les conformément à leurs instructions.

En résumé, il faut prendre tous conscience que nous devons changer nos habitudes et arrêter les gaspillages de toutes sortes.

Share

6 réflexions sur « Surprises finlandaises »

  1. Les maisons étant en bois, l’ échelle est peut être là pour permettre une évacuation rapide en cas d’ incendie.
    Les moteurs froids ont du mal à démarrer, et j’ ai déjà vu en France qu’ il existait un système de ventilation réchauffant l ‘intérieur du capot, mais branché sur la batterie.
    Pas idiot de le relier au secteur !
    IL faut croire que c’ est parce qu’ il pleut souvent que ces appareils ont été conçus !
    J’ ai aussi déjà vu ce genre de douchettes dans les Wc, c’ est pour nettoyer les cuvettes au cas ou !
    Le barbecue d’ intérieur doit aussi servir de chauffage, mais il faut un bon tirage.
    C’ est bien de trier, mais à condition que cela serve à quelque chose !
    Merci pour toutes ces curiosités finlandaises !
    Passe un bon dimanche Françoise
    Bisous

  2. J’ai eu l’impression de voyager aussi et…quel voyage ! Vous m’en avez raconté une partie en venant me voir, mais c’est un régal de voyager sans bouger ! Vous avez retrouvé la chaleur ici et les nuits de plus en plus longues !
    A bientôt pour d’autres aventures ? Merci d’avance ! Bises Françoise !

  3. Bonjour Françoise, et merci de ta visite chez moi, laquelle me permet à mon tour de m’arrêter sur tes pages.
    Et comme c’est drôle ! Je rentre d’un voyage…en Finlande, justement. Enfin, plus précisément, Helsinki, où j’ai passé une semaine entière. Et seulement Helsinki et ses environs. Car j’ai pour principe (il vaut ce qu’il vaut) de toujours commencer la première visite d’un pays par celle de sa capitale d’abord (toujours selon ce principe, je ne pouvais ne pas prendre le ferry pour découvrir Tallinn en Estonie, où je suis resté 72h), avant de revenir lors de séjours ultérieurs explorer les provinces.
    Et même si j’étais en milieu urbain, dans la capitale, j’ai reconnu bien des choses dans ce que tu décris (douchettes des WC, placard à égouttoir à vaisselle, douche à l’italienne mal fichue, etc.). Personnellement, j’ai logé dans un appartement que j’ai loué en plein cœur de la ville.
    J’ai noté aussi que le tri sélectif était partout. Après, je ne suis pas allé vérifier si Helsinki, comme visiblement d’autres communes, avait investi dans des incinérateurs ni si ses habitants s’étaient relâchés dans leur manière de gérer leurs déchets.
    Une chose est sûre : j’ai adoré cette ville, sa tranquillité malgré le trafic, la gentillesse incroyable de ses habitants, et tout simplement sa beauté. Enfin, moi, j’ai trouvé qu’elle est belle.

    Merci de m’avoir un peu ramené en Finlande, de m’avoir donné un avant-goût de ce que je visiterai sûrement la prochaine fois que j’y mettrai les pieds (même si je reviendrai aussi à Helsinki).

    Très belle journée de lundi.

    FP

  4. Ping : Dormir en Finlande | FrancoiseGomarin.fr

  5. Contente de t’avoir fait découvrir un peu plus de Finlande que ce que tu as vu à Helsinki. Comme toi, j’aime cette capitale,sa tranquillité malgré le trafic, sa beauté, sa vie sur le port l’été.
    L’hiver c’est tellement différent avec les brise-glaces et la neige dans les rues mais c’est très bien aussi.
    Pour ce qui est des habitants, je n’ai pas vu la gentillesse incroyable ; je les trouve distants, souriants si on leur parle mais plutôt indifférents par nature. Un pays à découvrir !
    Encore quelques épisodes sur la Finlande puis quelques articles sur le Danemark, la Suède et l’Allemagne, des endroits où je n’avais pas prévu de m’arrêter mais qui furent de belles étapes, j’allais écrire escales, le vocabulaire marin reste après des lustres insulaires.

  6. Oui Magitte, il va y avoir des suites à ces billets de voyage. Je parlerai aussi de ce que j’ai vu en Suède, au Danemark ou en Allemagne et que je n’avais pas imaginé voir, des lieux dont j’ignorais l’existence.
    À bientôt donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.