Les touristes en Finlande

Trublion, un ami lecteur de mon blog m’a demandé comment sont considérés les touristes en Finlande. Franchement, je ne sais pas, je me demande comment répondre si ce n’est en racontant ce que j’ai vu ici, au nord de la Finlande, depuis quinze jours.

Il y a beaucoup de touristes russes qui viennent en famille, à plusieurs familles ou entre copains. Voilà la voiture d’un de mes voisins.IMG_0032 C’est ce que je vois là, près de Kajaani à Vuokatti, au Holiday Club Katinkulta. Je n’ai croisé ici aucun Français. C’était la même chose la semaine dernière en Laponie, je n’ai pas vu de touristes étrangers près de « mon » chalet dans les bois. Personne ! Que des Finlandais. Sans doute la destination a-t-elle peu d’attrait en été, les touristes préférant la magie de l’hiver.

Les seuls touristes étrangers que j’ai vu étaient italiens et français à Rovaniemi, au village du Père Noël et là, c’est vraiment touristique. Ailleurs, personne. Pourtant à Levi, le bureau du tourisme est super efficace, bien organisé, serviable et anglophone. Je n’arrive pas à dire aimable car les Finlandais ne sont guère souriants ni démonstratifs. Ils sont efficaces.

Nous ne mangeons pas tous les jours au restaurant et nous faisons nos courses dans les Rovaniemi, magasins du coin, comme tout le monde. Rares sont les sourires mais dès qu’on passe en caisse, chaque fois les personnes s’adressent à nous en anglais. Il n’y a que dans un magasin H&M qu’une caissière m’a parlé finnois et je lui ai dit « Désolée, je ne comprends que l’anglais », elle a donc changé de langage immédiatement et s’est mise à l’anglais.

Personne ne pose de questions du style « d’où venez-vous ? » comme on en entend généralement quand on voyage. Presque partout les gens étaient curieux de savoir d’où je venais : en Australie, aux USA, en Afrique du Sud, en Malaisie… on me questionnait. En Finlande, seul l’employé du bureau du tourisme de Levi m’a demandé d’où j’arrivais, pour ses statistiques sans doute. Vraiment personne n’est curieux, ni particulièrement serviable.

Personne ne se déplace pour proposer son aide contrairement à l’Australie où chaque fois que j’avais l’air perplexe une bonne âme se présentait et se proposait pour m’aider.

Comment se servir de l’essence dans une station automatique quand il n’y a de machine à carte comme en France sur la pompe ? Il faut commencer par faire le tour des pompes pour trouver l’automate en bout de piste, puis savoir comment répondre à la « bestiole » qui se contente de parler finnois. Pour compliquer les choses, j’ai choisi de payer en espèces. J’ai réussi mais je me suis posé d’autres questions. La machine ne rendait pas la monnaie alors il m’a fallu bien évaluer combien la voiture allait vouloir avaler.  Et après, j’ai improvisé un peu en espérant que tout marche bien.IMG_0088

Dans les commerces d’alimentation, allez choisir de quoi vous sustenter quand tout est écrit en finnois, suédois, danois ou russe mais pas en anglais. Idem pour les modes de cuisson des plats préparés. Alors, on choisit ce que l’on reconnait : du saumon, du hareng, du bœuf, du porc, du poulet, des pommes de terre et des fruits et légumes. Au restaurant, c’est plus facile les menus sont quelquefois en anglais ; dans le cas contraire, les serveuses et serveurs sont fort aimables, ils traduisent, expliquent et conseillent (toujours sans demander d’où l’on sort).

Je crois que les Finlandais sont heureux que des touristes viennent dans leur pays mais ils ne le montrent pas. Ils sont discrets, pas envahissants, pas curieux. Toujours ce goût de la solitude, sans doute. En résumé, les touristes sont tranquilles. Le pays est calme, sûr et les habitants discrets. Voilà qui fait du bien !

Peut-être est-ce ce comportement qui conforte le stéréotype sur les finlandais ? J’avais entendu dire qu’ils étaient grossiers, introvertis et incapables de montrer leurs émotions. Je ne peux absolument pas confirmer cela. Ils ne ressemblent pas tous à des vikings roux, moustachus avec des cheveux longs, j’ai aperçu quelques beaux blonds et de belles blondes aussi. D’origine latine, j’aime le dialogue, l’échange, le bavardage ce qui ne semble pas intéresser les Finlandais et qu’ils considèrent même comme désagréable. tout comme les contacts physiques : bises et autres embrassades. Nous sommes différents, c’est tout.

Alors comment sont considérés les touristes ? Je n’en sais rien et je n’ose me prononcer pour les Finlandais. Voilà juste mon ressenti.

Moi, finalement, j’aime la tranquillité alors, je suis bien.

Sans compter qu’aujourd’hui c’est grand ciel bleu et que le thermomètre, ce matin, au soleil affichait …20160817_112002

La preuve ! Oui, vous avez bien lu 35°.

Mes petits-enfants ont profité de la plage au bord du lac toute la journée.IMG_0087 IMG_0090

Ma petite-fille à la poursuite de canards.

Share

3 réflexions sur « Les touristes en Finlande »

  1. Ce n’ est peut être pas plus mal ainsi, et le tourisme ne doit pas représenter une grande part de l’ économie finnoise.
    On peut dire aussi que c’ est au touriste à s’ adapter aux moeurs du pays visité, et si en Finlande on n’ a pas droit aux sourires, on n’ est pas rejeté non plus.
    ça me fait penser à mon beau-père, ancien pas de Calaisien, qui a commis l’ erreur de passer sa retraite dans les Ardennes !
    Jamais il n’ a vraiment été accepté malgré tous ses efforts, il est resté l’ étranger !
    Merci pour ta réponse Françoise
    Passe de bonnes vacances en compagnie de tes petits enfants qui profitent d’ une chaleur assez improbable.
    Bisous

  2. Merci pour cet article très intéressant !
    Je crois que je préfèrerais, moi aussi, l’accueil des Finlandais à celui, trop chaleureux, des pays du sud où on te « colle » pour savoir d’où tu viens et tout le bla-bla …
    Tu as de la chance d’avoir une telle température, ça doit faire un peu comme chez nous, avec cette canicule …
    Pierre a eu une bonne idée, de te poser cette question ! 😉
    Bonne fin de journée.
    Bisoux, françoise.

  3. Je dois dire que si je devais venir dans ce pays ce serait l’hiver mais je ne pense pas supporter leur température , mon petit fils me le suggère souvent
    Lorsque je voyage, j’aime assez le contact avec les gens du pays , même si je ne connais pas la langue, il y a toujours moyen de se comprendre mais c’est sûrement mes origines espagnoles qui font que je me sens bien partout
    Merci d’être passée chez moi
    @ bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *