Menteur(s)

Il semble que plus personne ne se sente honteux quand il est pris en flagrant délit de mensonge. Drôle de monde ! Mieux vaut garder le moral et chantonner. Vous connaissez Zebda et mon goût pour leurs chansons. Je me souviens de celle-là dont le premier couplet peut faire sourire :

Oui bon, j’avais tous les défauts
Menteur comme un dentiste, bien comme y faut
Dribbleur comme Scifo, en plus grossier,
Très tôt, je voulais pas bosser
Et comme Pinocchio mais sans la fée
J’ai méchamment menti et ça l’a fait
J’ai menti comme on tousse
Sans qu’un long tarin me pousse
J’en ai fait des coups en douce
Tu me crois, tu vaux pas un centime
Je le jure, oualalaradime
Je le jure, oualalaradime

La chanson comprend de belles références culturelles : Pinocchio et les barbiers qui étaient multi-fonctions puisqu’ils étaient chirurgiens et arracheurs de dents..

“Il était une fois un morceau de bois “, c’est ainsi que commence l’histoire de Pinocchio, pauvre enfant de bois, il croisa bien des menteurs. Souvenez-vous…

Geppetto, un pauvre menuisier italien, fabrique par ennui, dans un morceau de bois à brûler, un pantin qui pleure, rit et parle comme un enfant, une marionnette sans fil qu’il nomme Pinocchio. Ce pantin lui joue tout de suite toutes sortes de tours et se met régulièrement en danger. Il lui arrive de nombreuses aventures : il rencontre Mangefeu, le montreur de marionnettes, le Chat et le Renard qui l’attaquent et le pendent, la Fée bleue qui le sauve.. Il part avec son ami Lumignon pour le Pays des jouets où, comme tous les enfants désobéissants, ils sont transformés en ânes. Il est ensuite jeté à la mer et avalé par une énorme baleine dans le ventre de laquelle il retrouve Geppetto. Finalement il s’assagit et se réveille un beau jour transformé en véritable petit garçon pour le plus grand bonheur de Gepetto..

Une bien  belle histoire, qui, si elle n’a fait la fortune de Collodi son auteur, a contribué à celle des Studios Disney. Mais revenons-en aux menteurs dont Pinocchio fit partie sans pouvoir le cacher puisque son nez s’allongeait à chaque mensonge.

On ne dit pas menteur comme Pincocchio mais “Menteur comme un dentiste” ou plus généralement “menteur comme un arracheur de dents”. De nos jours, lorsque vous allez vous faire arracher une ou plusieurs dents, le dentiste ne se pose plus de questions : il vous anesthésie localement avant de procéder à l’opération. Sauf à être gravement masochiste, personne ne veut souffrir. Pourtant, autrefois, aux débuts de la chirurgie dentaire, la seule anesthésie possible était le coup de massue voire le rhum, alors pour convaincre les patients de se faire arracher leurs dents malades, les “arracheurs de dents” (qui exerçaient leur art sur les marchés, places publiques et foires) n’hésitaient pas à prétendre que l’arrachage serait complètement indolore.

Ce sont les mensonges éhontés de ces praticiens qui ont fait naître l’expression “menteur comme un arracheur de dents”. Souvenez-vous de ce que j’ai écrit plus haut, le barbier était chirurgien et arracheur de dents et sa corporation avait déjà découvert l’intérêt de la publicité mensongère et la brillante idée de la grande pancarte proclamant “demain on rase gratis” à l’entrée de la roulotte ou de l’échoppe.

L’artisan, pas totalement idiot et près de ses sous, laissait l’affiche tous les jours et le benêt qui, le lendemain du jour où il avait vu la pancarte, venait se faire raser ou couper les cheveux, s’étonnait de devoir quand même payer, s’entendait répondre : “oui, mais il y a écrit que c’est demain que c’est gratuit”.

Menteurs et gogos se côtoient depuis toujours. Tu parles d’un joli monde !

*****

Remarquez au passage que Magyd Cherfi (qui est toulousain et l’auteur de tous les textes du groupe Zebda) a appris la politesse grâce à ses parents :

Ensuite, ma mère à coups d’insultes
Me disait, “ne fais pas l’inculte !
Dis bonjour, quand tu croises un adulte”

L’intégration passe par des parents responsables qui inculquent des règles et des valeurs à leurs enfants.

Mais que s’est-il passé pour que les choses tournent si mal en France ?

Share

3 réflexions sur « Menteur(s) »

  1. Bonsoir
    Depuis tout petit on nous ment avec le Père Noel ou la petite souris
    On veux essayer de rendre moins difficile la vie sur terre par le rêve
    Et en échange pour se faire pardonner il y’a le cadeau, le prix du mensonge
    On leurs à menti ou fait espérer en étant enfant alors ils le reproduisent bêtement
    Le mensonge est aussi un sport national dans la politique
    Faire croire aux autres ce que nous croyons pas nous même
    Et plus ils sont fortiches et plus ils accident aux plus hautes fonctions
    Inutile de vous dire qui à aujourd’hui à la médaille d’or ^^

    Parfois on est obligé de mentir face à un malade
    Pour qu’il se soigne et aussi pour ne pas entendre sans arrêt ces lamentations, gémissement à longueur de journée qui nous mettrais en plus le moral à zéro avec une surveillance plus accrue qui nous empêcherait également de vivre.

    Je ne vais certes pas oublier de parler de la religion qui sont fort dans ce domaine
    Les belles paroles, les belles prières, le beau sermon et l’envie du partage en ayant un regard sur les malheureux et l’accueil des personnes de tout horizon.
    Et au final ils font quoi ? Rien de tout cela
    J’ai pas encore vu le pape accueillir au vatican des pauvres, ni même leurs donner à manger et encore moins partager sa richesse comme quoi mentir c’est tellement facile qu’on arrive pas à comprendre pourquoi les autres le font ^^.

    Bonne soirée

  2. Pour reprendre autre chose…pardonner n’est pas ne plus vouloir justice…
    Dieu est justice et amour… d’un coté il meurt sur la croix accomplissant sa justice et il nous pardonne accomplissant ainsi son amour…

  3. Je me suis dit que les français s’ apercevant que ceux qui mentent le plus réussissent mieux dans le vie que les autres, se sont tous mis peu à peu au mensonge, mais avec bien moins de succès !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *