Les bons mots de Chirac

Les bons mots de Chirac ou ses âneries, au choix, ce n’est pas méchant, c’est franchouillard comme notre ex-président dit aussi Super-Menteur. Ce n’est pas encore dimanche, nous pouvons rire un peu quand même.

« Ce que je vous propose, c’est une morale publique retrouvée avec des dirigeants qui donnent l’exemple. » (21 avril 1997) J’en connais un autre qui a fait à peu près la même promesse. Nous sommes servis et ça fait longtemps que ça dure.

« Et je dis aux Français, vous n’êtes pas dans un pays où la corruption règne. » (14 décembre 2002) Ah oui… et pourtant ça continue encore et encore. Cette année, comme en 2012, la France est classée au 22e rang avec un score de 71. En Europe, l’Hexagone reste à la traîne derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et les pays scandinaves, en dépit des réformes entreprises par le gouvernement après le scandale du compte suisse de l’ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac.

« Je suis venu dire aux Français qu’il est temps de renoncer au renoncement ».

« Bien sûr que je suis de gauche ! Je mange de la choucroute et je bois de la bière. »

« Je crois qu’en Russie, il y a des gens sérieux et des gens qui ne sont pas sérieux. C’est de plus en plus la même chose en France. » (24 septembre 1997)

« Le courage, c’est de ne pas avoir peur. « (1988)

« Pour moi, le femme idéale, c’est la femme corrézienne, celle de l’ancien temps, dure à la peine, qui sert les hommes à table, ne s’assied jamais avec eux, et ne parle pas. »

« Comme disait ma grand-mère, il faut mépriser les hauts et repriser les bas… » (1986)

« Ma femme est un homme politique. » (1996)

« Il n’y a que les imbéciles qui ne changent jamais d’avis, c’est ce que j’ai toujours dit. » (1988)

« Les sandwichs ultrafrais, c’est une affaire qui va aller de l’avant ! J’aime beaucoup les sandwichs ! »

« J’aime le bon vin, je n’abuse pas. Mais la bière a un avantage c’est que cela désaltère, vous comprenez désaltérer, cela coupe la soif et il n’y a pas trop d’alcool  dedans, beaucoup moins que dans le vin. Alors on peut boire davantage » (3 avril 1997)

« Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir. »

« Un bouc se caractérise par quatre pattes, des sabots,  des cornes et quelques autres éléments dont je constate qu’ils sont réunis avec de fortes dimensions »

« Comme tous les veaux, naturellement, ne peuvent pas devenir des boeufs, alors il faut bien aussi les manger. D’où l’importance de sauvegarder la tête de veau! »

« En matière de politique internationale, on ne retient mes propos que lorsque je dis une connerie. »

« En campagne électorale, il faut bouffer dès qu’on peut, faire pipi dès que c’est possible et porter de bonnes chaussures. »

« Je suis venu dire, redire, que la politique n’est pas seulement l’art du possible. Et qu’il est des moments où elle devient l’art de rendre possible ce qui est nécessaire »

« Il s’est fait du gaullisme sans de Gaulle et même, sans le savoir, probablement depuis Vercingétorix »

« Lorsque mon beau-père a appris que j’étais nommé secrétaire d’état, en 1967, il a dit à ma femme : « Vraiment Bernadette, votre mari ne sait pas ce qu’il se veut… il vient à peine d’être élu député et voilà qu’il démissionne. »

« Victor Hugo disait joliment « la nature nous parle mais nous ne l’écoutons pas ». Je ne suis pas sûr d’ailleurs qu’il parlait d’écologie à ce sujet, mais enfin peu importe » (14 juillet 2001)

—————-

Liste non-exhaustive de quelques affaires des années 1980 (Mitterrand) et 1990 (Mitterrand et Chirac) : 

Années 1980 : Affaire de la Société générale ; les écoutes de l’Élysée ; affaire du Carrefour du développement (détournement de 27 millions de francs entre 1984 et 1986 pour la construction d’un hôtel particulier pour Christine Valbray, amie de François Mitterrand. Jeune avocat, Arnaud Montebourg défend la présidente de l’association) ; circuit de Magny-Cours ; affaire Luchaire (ventes dissimulées d’armes à l’Iran auraient alimenté les caisses du Parti socialiste, mettant en cause directement le ministre de la Défense Charles Hernu) ; affaire Pechiney-Triangle ; Pierre Botton ; Robert Boulin ; Urba ; UTA ; Vibrachoc…

Années 1990 : Affaire Airbus (France) ; Affaire Botton ; Dauphiné ; Cogédim ; affaire de la MNEF ; affaire de la mine d’or de Yanacocha ; affaire des chargés de mission de la mairie de Paris; emplois fictifs de la mairie de Paris ; fausses factures du RPR ; frégates d’Arabie saoudite et des sous-marins du Pakistan ; HLM de Paris ; HLM des Hauts-de-Seine ; affaire Schuller-Maréchal ; marchés publics d’Île-de-France ; ventes d’armes à l’Angola ; casino d’Annemasse ; Crédit lyonnais…

 

3 réflexions au sujet de « Les bons mots de Chirac »

  1. Ta oublié une célèbre phrase de Chirac prononcé à Orléans en 1991 je crois
    « Le bruit et l’Odeur »

  2. Dans le couple, c’ est madame la tête !
    un dragueur, qui n’ a rien fait de particulier, tant il avait peur de prendre des risques !
    une façon de passer pour sympa !
    Bon dimanche Françoise
    Bisous

  3. Bonsoir Françoise, je savais que Chirac avait sorti beaucoup de « boulettes » mais j’ignorais à quel point !! Sinon, un petit monde avec des oppositions de façade mais en fait bien soudé…. Passe une belle soirée, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *