Tenter le diable

Je vous parlais hier de cette déjà fameuse future route sur la mer, jolie et chère. Elle n’est pas encore commencée mais fait déjà faire du souci aux contribuables réunionnais. ATTENTION Français et Européens peuvent s’inquiéter aussi, ils finiront par payer pour les folies des dirigeants locaux. 

Outre le coût, la sécurité me fait peur. Les risques existent au moment de la construction et à l’usage, que sont les Hommes face aux éléments ? Par exemple, une forte houle liée aux cyclones ou aux tremblements de terre.

Combien coûtera la construction ? Combien coûtera la maintenance ? Et par temps de cyclone, tout a-t-il été prévu ? Je vous rappelle que le pont de la rivière Saint-Etienne n’a pas résisté au cyclone Gamède et que côté destruction, une plateforme installée pour l’analyse géologique des fonds marins de Saint-Denis a été emportée par la mer apportant ainsi la réponse à la question qu’elle posait : la création d’une plage au Barachois est-elle possible ? Et une route plus loin, c’est possible ? sûr ?

Je me fais du souci, entre les impondérables, les irresponsables, les incompétents et les magouilleurs de tous bords qui, pour gagner quelques gros sous de plus, sont prêts à presque tout. Pas de souci pour vous ?

N’est-ce pas tenter le diable, prendre des risques fous que de construire cette route ?

« Tenter le diable » c’est se mettre dans une situation où l’on court des risques considérables, dans ce cas précis, ce sera voir la route se casser, s’effondrer, des automobilistes risquer leur vie et la perdre mais il est vrai qu’il existe à l’extrémité sud des États-Unis, sur le détroit de Floride, séparant l’océan Atlantique du Golfe du Mexique, la route des Keys, cette route : la US One est la seule route qui mène à Key West.  On l’appelle aussi l’Overseas Highway ; elle « survole » l’archipel sur 170 kilomètres et à travers 42 ponts. Elle tient bien depuis 1938, je l’ai suivie il y a plus de vingt ans, en 1991. Et pourtant, à La Réunion, ce projet de route sur la mer me terrorise.

Tiens, j’ai comme une envie de chanter… « Emportée par la houle« … Bon, c’était du facile mais la chanson est trop belle, non ?

Une réflexion au sujet de « Tenter le diable »

  1. tu sais en métropole , la folie règne aussi, dans des constructions aussi grandioses qu’ inutiles, de nouvelles mairies ou piscine, comme en l’ embauche de fonctionnaire jusqu’ au déraisonnable !
    Pur Paris 4 milliards de dettes !
    ce n’ est pas une folie ça ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *