Actualités

Deux militaires français tués en Centrafrique. Ça commence. Pertes humaines. Qui parle des pertes financières, du coût de la guerre ? En 2013, en Afrique, déjà deux opérations officielles et coûteuses : Serval au Mali et Sangaris en Centrafrique. Tout le monde est d’accord, il faut maintenir l’ordre et la paix mais personne n’y va. Sauf la France, la spécialiste. Pourquoi ? Qui paie ? L’Union Européenne ? L’ONU ?

Non. Personne. Seule la France et les Français. Nous pouvons, c’est vrai. Nous nous serrerons juste un peu plus la ceinture.

Notre armée a-t-elle les moyens de se battre sans trop de risque ? A t-elle des hommes réellement bien entrainés et du matériel en bon état ? Je crois que des restrictions budgétaires avaient été faites côté armée et qu’il y a eu des problèmes, au Mali, liés à la vétusté de certains matériels.

Pendant qu’on nous parle de guerre, de morts, avez-vous bien enregistré cette information intéressante : la journée de carence qui avait été mise en place pour la première fois chez les fonctionnaires par le gouvernement Fillon fin 2011 vient d’être supprimée ?

Qu’on ne me parle plus d’égalité et de volonté de faire des économies puisque le gouvernement Ayrault a décidé d’abroger le dispositif (suppression prévue en 2014 dans le projet de loi de finance), le jugeant « injuste, inutile, inefficace et humiliant » pour les agents et ayant un impact budgétaire « très limité » (il n’y a pas de petites économies quand les temps sont difficiles). Je m’en souviendrai quand on me parlera d’égalité entre les citoyens. Égalité ? Égalité public-privé ? Je pense que c’est une mesure pour tenter de garder des voix de fonctionnaires aux prochaines élections.

J’ai envie aussi de souligner cette bonne mesure de l’Union Européenne concernant le tabac :  à compter du 1er janvier 2014, les Français seront désormais autorisés à rapporter de l’étranger dix cartouches de cigarettes. Aubaine pour les consommateurs et les frontaliers, désastre pour la Ministre de la Santé, la Sécurité Sociale, le fisc et les buralistes, en particulier ceux des départements limitrophes. Cette Europe qui, loin de nous protéger, détruit un certain nombre d’acquis sociaux et tend à remettre l’esclavage au goût du jour. Le « dumping social », c’est elle, elle qui permet les salariés « détachés », ces salariés « low cost ». Un travailleur est dit « détaché » quand une entreprise l’envoie provisoirement travailler dans un autre État membre de l’Union européenne. Les salaires et les conditions de travail du pays d’accueil doivent s’appliquer mais les cotisations sociales doivent être acquittées dans le pays d’origine. En France, les travailleurs détachés sont majoritairement polonais (18%), portugais (15%) et roumains (13%), ils sont routiers, maçons, plombiers… Nous savons bien que les salaires qui sont payés ne sont pas les minima français (concurrence déloyale) et que les cotisations versées à l’étranger sont autant de manque à gagner pour l’URSSAF (la Sécu) et d’évasion d’argent. Qui fait des affaires sur le dos des travailleurs en général et des Français en particulier ?

Qui prend de telles décisions pour l’Europe ? Pas nous. Nos représentants, en France comme au Parlement Européen, ne nous représentent plus. Jusqu’à quand, va-t-on  laisser faire ?

J’ajoute que le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, aurait prévu un budget de 20 millions d’euros en primes versées au membres des différents ministères français, comme il l’avait fait l’an passé mais avec une augmentation de 3%. Nos salaires sont bloqués, nos retraites diminuent, nos impôts augmentent et pourtant, nous pouvons constater que les dirigeants socialistes « profitent » dans les ors de la République. N’est-ce pas ce qu’ils reprochaient à la droite qui les a précédés ?

C’est le grand n’importe quoi en ce moment. Je ne comprends plus rien. Ma tête est malade sans doute, sans compter que j’ai reçu une mauvaise éducation, celle-là même que j’ai donnée à mes enfants en y ajoutant un peu « mon grain de sel ». Je leur ai appris qu’il fallait être honnête, respecter les plus âgés, réfléchir, anticiper, travailler, économiser, épargner pour les jours difficiles, garder sa fierté, sa dignité, respecter les règles et malgré tout conserver sa liberté de penser.

Or, la réalité du monde d’aujourd’hui ne permet pas d’appliquer ce règles sauf à passer pour un anormal, un asocial. Il faudrait que nous soyons rééduqués, eux et moi : apprendre à faire comme l’état, dépenser le fric que l’on a pas, gaspiller l’argent des générations précédentes et endetter les générations futures et tant qu’on y est, au choix… Je suis sûre que vous avez des tas d’idées pour faire… mal ou bien, selon le côté où l’on se trouve.

5 réflexions au sujet de « Actualités »

  1. Je pense que si c’est mandat de l’Onu, c’est l’Onu qui rembourse…
    Néanmoins, on a laissé le Centrafrique dans un bourbier et ce qui complique c’est la volonté de l’islam de s’implanter, et là le Tchad n’y est pas pour rien…. donc…
    enfin quand on entend dire 80 pour cent de chrétiens, ceux sont des chrétiens à la mode de chez nous « chrétiens sans l’être »… enfin ils ne sont pas musulmans…
    Mais que de misères en perspectives…

  2. Notre moi je sait très bien ce qu’ il en est, et nous ment, comme il en a coutume !
    Au Mali, c’ était pour quelques mois, dernier délai mai dernier !
    On sait maintenant qu ‘il faudra y rester encore bien des années
    On nous refait la même en Centre-Afrique, avec un président affirmant que c’ est l’ affaire de quelques mois, alors que tous les experts s’ accordent pour dire que là aussi, il y en a pour des années, avec les centaines de millions qui chaque mois alourdissent notre dette !
    Ce n’ est pas une guerre, c’ est de la guérilla, et on sait qu’ à peine parti, les rebelles reviendront !
    as tu remarqué que lorsque les chrétiens se faisaient massacrer, personne n’ a réagi, même pas l’ Onu !
    et puis, il faut savoir ce que l’ on veut, alors, pourquoi supprimer 38000 postes de militaires?
    Un gouvernement qui s’ acharne à détruire tout ce qu’ avait fait la droite.
    Ainsi la sécu avait vu l’ absentéisme régresser fortement, les fonctionnaires ne voulant pas perdre une journée.
    Ce qu’ il fallait faire, c’ est mettre trois jours de carence, comme dans le privé !
    où est l’ égalité !
    bonne journée Françoise
    bisous

  3. Je suis entièrement d’accord avec toi, de quoi être dégoûté d’être honnête … plus nous avançons dans le temps, plus nous nous enlisons … la situation est grave, mais j’espère, pas désespérée …
    Bises Françoise …

  4. J’ai reçu une éducation qui ressemble comme une soeur jumelle à la tienne, j’ai tenté de la transmettre à mes enfants et avec mes petits-enfants je fais passer des messages dans ce sens, je crois à toutes ces valeurs, utopique???Oui sûrement, mais je ne veux pas croire que tout soit perdu, ben oui, je suis comme ça, j’espère que …ça va changer, s’améliorer, que nos valeurs vont être reconnues, appliquées, ..etc..douce et belle soirée

  5. Bonne fin de semaine, c’est vraiment sympa de visiter de temps en temps mon blog ! Pascal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *