Répétitions de l’Histoire

Pourquoi certains événements semblent-ils se reproduire ? Hasard, coïncidence… Volonté inconsciente des individus… Y a-t-il une explication ? Qu’en pensez-vous ?

Voici un texte de Karl Marx, un texte sérieux :

« Les hommes font leur propre histoire, mais ils ne la font pas de toutes pièces, dans des circonstances qu’ils auraient eux-mêmes choisies, mais dans des circonstances qu’ils trouvent immédiatement préétablies, données et héritées. La tradition de toutes les générations disparues pèse comme un cauchemar sur le cerveau des vivants. Et, au moment où ils semblent le plus occupés à se bouleverser eux-mêmes et à bouleverser les

choses, à créer quelque chose qui ne s’est jamais vu et c’est justement là, dans des pareilles époques de crise révolutionnaire qu’ils incantent anxieusement les esprits du passé, les appelant à la rescousse, leur empruntant leurs noms, leurs mots d’ordre et leurs costumes, pour jouer, sous ce déguisement vénérable et dans cette langue d’emprunt, les nouvelles scènes de l’histoire universelle.

Ainsi, Luther prenait le masque de l’apôtre Paul, la révolution de 1789-1814 se drapait tour à tour en République romaine ou en Empire romain, et la révolution de 1848 ne sut rien faire de mieux que de parodier tantôt 1789, tantôt la tradition révolutionnaire de 1793-1795. […] Lorsqu’on examine ces incantations des morts dans l’histoire universelle, une différence saute tout de suite aux yeux. Camille Desmoulins, Danton, Robespierre, Saint-Just, Napoléon, les héros comme les partis et les masses de l’ancienne Révolution française, accomplirent en costume romain et avec des phrases romaines les tâches de leur temps : libérer de ses chaînes et instituer la société bourgeoise moderne. »

puis moins scientifique ou moins philosophique mais beaucoup plus abordable et claire une chanson d’Alain Robin, interprétée par Serge Reggiani :

Le secrétaire d’Abraham Lincoln, qui s’appelait Kennedy
Lui conseilla : « Au théâtre, n’y allez pas vendredi »
Un siècle après un autre Lincoln au président Kennedy
Déconseilla de se rendre à Dallas ce vendredi.

Abraham Lincoln au théâtre par derrière est abattu
Comme soi-disant auteur du crime John Wikes Booth est reconnu.
Un siècle, après à Dallas, en pleine rue Kennedy fut tué,
Un nommé Lee Harvey Oswald du forfait est accusé.

Abraham Lincoln fut élu président,
Abraham Lincoln en l’an 1860.
John Fitzgerald Kennedy fut élu président,
John Fitzgerald Kennedy en l’an 1960.

John Booth, assassin de Lincoln, avant même d’être jugé
Par la main de Corbett Boston comme sa victime fut frappé.
Oswald n’eut pas plus de chance, à bout portant il fut tué.
On dit que c’est par vengeance que Jack Ruby se fit justicier.
Le fils du président Lincoln du mort brûle certains papiers
Qui compromettaient un homme du gouvernement dernier.
Un siècle après Bob Kennedy de son frère brûle le courrier
Pour raison d’état en somme, des noms s’abstient de citer.

Andrew Johnson, successeur d’Abraham Lincoln
Andrew Johnson naquit en 1808.
Lyndon Johnson, successeur de Kennedy
Lyndon Johnson est né en 1908.

On peut, je crois, se demander, si ces faits nous comparons
Des deux actions laquelle est de l’autre la répétition.
Apprenant la mort de Luther King, à l’esprit l’idée nous vint
Que pendant ce nouveau crime on répétait les prochains

Et alors, vous, qu’en pensez-vous ? Du hasard ?

C’était écrit…

2 réflexions au sujet de « Répétitions de l’Histoire »

  1. on dit de l’ histoire qu’ elle est un perpétuel recommencement, aussi n’ est il pas étonnant que même dans les détails, des faits se reproduisent dans les mêmes circonstances.
    En fait, l’ homme ne change pas, les ambitions non plus, alors on ne peut s ‘ étonner que ses comportements ne changent pas non plus !
    Bonne journée Françoise
    bisous

  2. Bonjour
    Bon moi qui croyait voyager jusqu’à la réunion, je suis en Haute-Garonne !
    et tu es le 33ième blog que je visite…
    oui, il y a des correspondances troublantes…
    Dans ces choses là je ne sais jamais quoi penser…
    Amicalement
    Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *