Réussite prochaine ?

Aujourd’hui, le président est content. Si la réussite est contagieuse, les Bleus ayant gagné, c’est bon signe. L’équipe de foot s’est bien battue, la voilà qualifiée, la France va-t-elle retrouver le moral et le bonheur ? Ce serait vraiment trop facile si ça marchait. Il est vrai que de voir gagner son équipe remet un peu de baume au cœur des citoyens.

L’équipe était soudée, déterminée, bien coachée sans doute.

Il me semble par contre que l’équipe des ministres en poste ne vit pas la même chose. Il parait que les équipiers «se tirent dans les pattes» et que le chef est incapable de proposer une politique qui règle la crise à moyen et long terme (à court terme, ce n’est pas évident, non plus).

Je sais bien que ce n’est pas facile de résoudre une si grave crise, on s’y attendait ou plutôt je m’y attendais, mais il faut de la cohérence dans la gestion. Il  ne faut pas s’agiter, avancer puis reculer ou faire le mort, continuer à faire des rêves et/ou des promesses ; il faut mettre les choses à plat et dégraisser ce mammouth qu’est devenue l’organisation administrative et politique française.

Nous sommes aujourd’hui dans une pétaudière où chacun fait ce qu’il veut dans son coin. L’Union Européenne donne des directives. Le gouvernement national se décharge de ses obligations, transfère aux régions, départements, villes, communautés diverses, ses prérogatives sans donner les moyens financiers qui vont avec.

Les impôts réclamés par l’État augmentent et dans le même temps ceux réclamés par régions, départements, communes aussi. J’ai le sentiment d’être revenue au XVIII° siècle quand le peuple entretenait un roi et sa cour et des nobles de province sans compter qu’il fallait subvenir aux besoins de l’église en ce temps-là : la dîme.  Vous souvenez-vous de ces impôts dont on nous parlait en classe ? En plus des corvées (ancêtres des travaux d’intérêt général auxquels tous étaient contraints), il y avait : la taille, la dîme, le vingtième, la gabelle et les gabelous, les fermiers généraux… ceux qui encaissaient des taxes qui touchaient les marchandises à l’entrée et à la sortie du royaume, des droits au passage d’une province à une autre (les octrois de l’entrée des villes, un peu comme les portiques qu’on installe. Moins solides les portiques que ces portes de l’octroi.)

Les fermiers généraux d’antan ont été remplacés par Écomouv. Retour en arrière : Jamais depuis 1789 un autre organisme que l’État n’avait procédé à la collecte d’un impôt. En 2000 et quelques, 20% des recettes annuelles totales de l’Écotaxe, évaluées à 1,1 milliard d’euros, sont octroyés  à Écomouv soit 250 millions d’euros annuels. Un montant record pour un contrat de PPP (partenariat public-privé). Qui fait partie des heureux bénéficiaires privés ? Les amis des amis, je suppose et bien sûr les  parents et alliés.

Savez-vous que le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a mentionné une clause de rupture du contrat obligeant l’État à dédommager la société Écomouv ? Monsieur Le Foll a annoncé la somme de 800 millions d’euros à régler sur le champ puis un versement de 200 millions d’euros supplémentaires pour que les investisseurs privés ne perdent pas trop.

Et on nous demande de nous serrer la ceinture, encore et encore, de faire des économies. Dans le même temps, on engraisse encore les gros avec les sous qu’on nous a extorqués. C’est bien ça : extorqué.

Share

6 réflexions au sujet de « Réussite prochaine ? »

  1. Bonjour ma douce Françoise, mon chéri sera content de lire ton article !!

    Beaucoup d’intempéries partout, la neige à tout bloqué
    ici et là, pas facile d’aller travailler dans ces circonstances.
    C’est pourquoi il faut rester zen. Je parle pour moi, car peut-être
    que tu as la chance d’avoir un temps plus clément et que tu ne travailles
    pas, donc évite les routes très enneigées, les trottoirs glissants et surtout
    reste au chaud car dehors ça pince sérieusement.

    Il faut garder le moral et une certaine bonne humeur, donc je te laisse
    mon p’tit sourire et notre boisson du matin.
    Si tu as du pain et du beurre, alors on se fait une p’tite tartine à deux…
    Hi Hi !

    J’espère que tu vas bien ou mieux, que tu n’as pas trop de soucis
    ces temps-ci. (A part le temps)

    Je te laisse le mot du jour à trouver, notre petit jeu pour faire
    fonctionner nos neurones.

    EPTIHHOSRC BOOMLC

    Né entre le 25 août et le 31 octobre 1451 à Gênes,
    dans la République de Gênes, et mort le 20 mai 1506.

    Si tu joues tant mieux, sinon tant pis lol !

    Prends soin de toi.

    Lolli

  2. La gauche n’ est pas cartésienne, et pensait que son utopie était réalisable.
    Aux primaires, on s’ était déjà rendu compte que personne ne pensait de même, sauf envers moi je dont tout le monde disait qu’ il était nul !
    On se rend bien compte du fait que chacun tire la ficelle à soi.
    De la transparence disait il !
    oui, sauf qu’ on a interdit la publication des impôts payés par ces messieurs, qui dénoncent les niches fiscales tout en se gardant bien de toucher aux leurs !
    Concertation disait il !
    On a vu ça avec le mariage pour tous imposé sans référendum, et tant pis s’ il a fallu modifier la constitution !
    Le lampiste affirme à peine qu’ on va expliquer les 23 % d’ augmentation d’ impôts, sans les baisser d’ ailleurs, que moi je rajoute, oui, mais étalé sur tout le quinquennat !
    Alors, quand ils essaient de s’ attribuer le succès des autres, ils ne trompent plus personne !
    bonne journée Françoise
    bisous

  3. C’est vrai que cette victoire inattendue est la bien bienvenue dans ce triste panorama de la France mais cela ne me fait pas oublier , ni perdre la mémoire 🙂
    Mais je suis ravie qu’ils aient gagné , ce sont des humains qu’ils faut encourager …
    @ bientôt
    Bise

  4. Je suis du nombre qui pensait qu’ils ne méritaient pas de gagner… et je ne les regarderais pas jouer eu Brésil…

  5. Il ne faut rien attendre d’un politicien qui n’a fait de sa vie que de la politique, même s’il est le Président…
    Il faudrait un jeune … Je suis sûr qu’il trouverait des solutions
    Douce journée Françoise
    Bisous
    timilo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *