C’est dimanche (62)

Un dimanche de plus. Et ça continue, encore quelques histoires drôles pour cette journée que je vous souhaite tranquille et printanière.

*****

Un gars revient d’un safari, un vrai, une chasse, pas un de ces safaris-photos, il raconte son séjour à un de ses ami :

-«J’ai tué dix éléphants, sept lions, trois panthères et même onze serpents ainsi que neuf pânou-pânou.»
Son ami lui demande alors : «C’est quoi ça des pânou-pânou ?»


- «Je ne sais pas trop, mais j’ai entendu leur cri dans le fond de la forêt, un cri bizarre, ça faisait «Pâas nous, pas nous.»
*****

Après un accident de voiture, un homme arrive aux urgences de l’hôpital.. Quand il se réveille, le chirurgien est à son chevet et lui dit :

– «J’ai deux nouvelles à vous annoncer. Je commence par la mauvaise : j’ai dû vous amputer des deux jambes.

– Et la bonne ?

– J’aime beaucoup vos chaussures, je vous en offre deux cents euros.
*****

Le directeur d’une clinique appelle l’infirmier en chef pour le blâmer :
– «J’ai appris que vous aviez dit au malade de la chambre 19 qu’on allait lui couper les deux jambes. Croyez-vous que ce sont des choses à dire à un patient ?
– Mais, monsieur le directeur, c’était juste une blague pour le faire marcher !»
*****

Un gars vient de passer des examens de santé à l’hôpital. Le médecin lui annonce qu’il est gravement malade et qu’il est condamné mais le patient demande quand même ce qu’il peut faire pour guérir.
Le médecin lui répond : «Vous n’avez qu’à faire des bains de boue.

– Pourquoi ça va me guérir ?


- Non, mais ça vous habituera à la terre.»
*****

L’électricien dit à son apprenti

:
- «Roger, prends un de ces deux fils, s’il te plaît !


- Ça y est, j’en ai un !

– Tu ne sens rien ?


- Non, rien du tout…

– Ok, alors, ça doit être l’autre. Surtout n’y touche pas, il y a du 2.000 volts dessus !»
*****
Devant l’entrée du siège social d’une banque, un «trader» gare sa Porsche Panamera flambant neuve, histoire de frimer devant ses collègues.

Alors qu’il commence à sortir de la voiture, un camion arrive à toute allure et passe si près qu’il arrache la porte et disparait aussi vite. Le trader se rue sur son portable et appelle la police.

Cinq minutes après les flics sont là. Avant même qu’un des policiers n’ait pu poser la moindre question, le financier commence à hurler : « Ma Panamera, est foutue. Quoi que fassent les carrossiers, ce ne sera plus jamais la même !

Et il crie et crie encore : « Elle est foutue, elle est foutue ! »

Quand il semble avoir enfin fini sa crise, le policier hoche la tête et dit avec dégoût :
– «C’est absolument incroyable à quel point, vous, sacrés banquiers, vous êtes matérialistes ! Vous êtes si concentrés sur vos biens que nous ne pensez à rien d’autre dans la vie. L’argent, les biens matériels, il n’y a que ça qui compte.»
– «Comment pouvez-vous dire une chose pareille à un moment pareil ? », sanglote alors le propriétaire de la Porsche.
Le policier répond :
«Vous n’avez même pas conscience que votre bras droit a été arraché quand le camion vous a heurté.»
Le banquier regarde alors vers son bras, avec horreur, et crie :
« Bordel de merde !  Ma Rolex ! »
*****

Un pasteur, un médecin et un ingénieur jouent au golf. Ils attendent derrière un groupe de golfeurs particulièrement lents.
Au bout d’un moment, l’ingénieur explose et dit :
– « Mais qu’est-ce qu’ils fichent ? Ça fait bien un quart d’heure qu’on attend là ! »
Le docteur intervient, exaspéré lui aussi :
– « Je ne sais pas pour vous, mais moi, je n’ai jamais vu des gens s’y prendre aussi mal ! »
Le pasteur dit alors :
– « Attendez, voila quelqu’un du golf. On va lui demander quel est leur problème… Dites-moi, il y a un souci avec le groupe devant nous. Ils sont plutôt lents, non ? »
L’autre répond :
– « Ah oui, c’est un groupe de pompiers aveugles. Ils ont perdu la vue en tentant de sauver le golf des flammes, l’année dernière ; alors depuis, on les laisse jouer gratuitement. »
Le groupe reste silencieux, puis le pasteur dit : « C’est si triste. Je vais faire une prière spécialement pour eux ce soir. »
Le médecin ajoute :
– « Bonne idée. Et moi, je vais contacter un copain chercheur en ophtalmologie pour voir ce qu’il peut faire. »
A ce moment ingénieur intervient :
– « Mais pourquoi ils ne jouent pas la nuit ? Sans blague, ça arrangerait tout le monde. »
*****

Le roi souffre des dents. Son dentiste lui dit :
– Sire, il faudrait changer de couronne.
– Ah ça jamais ! répond le roi.

*****

Bon dimanche et à bientôt.

10 réflexions au sujet de « C’est dimanche (62) »

  1. Bonjour Françoise

    Merci pour le rire du dimanche !

    Je viens te souhaiter un dimanche chaud dans le coeur, car il semble que

    le froid ne désire pas nous quitter définitivement, il revient alors que

    nous ne l’avons pas invité.

    Pour ma part je t’invite à sourire et à profiter de ce dimanche en toute

    amitié.

    Prends soin de toi, j’aime quand tu vas bien.

    Ton amie Lolli

  2. Pas météorologiquement (quel mot !) jojo. Mais on garde le moral. Et tes bonnes blagues, ça aide. Amicalement. dinosaure80.

  3. bravo chere Françoise, d’excellentes histoires, nous adorons celle du ‘ »trader »‘ !! bonne semaine et grosses bises

  4. Bonjour Françoise
    as tu visité d’autre ville en Chine ??
    Je te souhaite un très bon lundi
    Nos amitiés bises
    Qing&René

  5. Salut Françoise
    même en fin de soirée c’est agréable de sourire….
    amitié
    Antonio

  6. Bonjour ma Françoise

    On prend les mêmes ingrédients, froid, parfois neige ou pluie, vent qui gèle le bout du nez et c’est un début de semaine hivernal.

    Pour tenir le coup et bon moral, un bon café quelques mots d’amitié et un beau sourire.
    Allez le printemps arrive bientôt !

    A part ça, j’espère que tu as passé un beau week end au restau ou en famille, et si comme moi tu es bien enrhumé (e), un week end bien au chaud à te faire dorloter.

    Je te souhaite d’aller bien ou mieux.
    Passe un lundi tout doux.

    Des bisous à l’eucalyptus

  7. Quel plaisir de lire ces histoires le dimanche ! Hier, je n’ai pas eu le temps de laisser un message, mais j’ai trouvé celui de les imprimer pour les déguster « entre amies » ! « A quoi s’amusent les vieilles dames » ? à lire et à commenter les histoires de Françoise ! Merci pour ces rires dominicaux !
    Je vous embrasse.

  8. Bonsoir Françoise
    Sourires malgré les serials killers
    qui sont camouflés dans ces histoires
    Bisous et belle soirée
    Frieda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *