Morts tragiques en France

J’ai évoqué le nombre de suicides en France dans un précédent billet. Le chiffre est effrayant : trois fois plus de morts que dans les accidents de la route et on en parle beaucoup moins. Je mentionnais d’autres morts accidentelles inexcusables et «oubliées», passées sous silence. J’y reviens.

Dans un numéro de Libération, le 29 juillet 2012, un titre effarant :  » 42 000 décès par an par pollution, en France « . En 2011, France Nature Environnement annonçait 40 000 morts.  En 2012, Futura-sciences, 16 500. Toujours de gros chiffres même s’ils sont très différents. D’où viennent-ils ? Qui ment ?

L’Institut de Veille Sanitaire (INVS) publie un rapport duquel il ressort que les valeurs de particules fines et d’ozone sont supérieures à celles recommandées par l’OMS. «Ainsi, pendant la période 2004-2006, en France, le niveau moyen de particules fines variait de 14 à 20 µg/m3 selon la ville (valeur guide de l’OMS : 10 µg/m3) et la valeur-guide journalière de l’ozone (maximum sur 8 heures : 100 µg/m3) avait été dépassée de 81 à 307 fois pendant trois années». Il serait temps de réagir vraiment et d’arriver à respecter cette norme. Il faut penser à l’avenir de nos enfants.

Je ne reviens pas sur les seize mille morts (16 000) de la canicule en France, durant l’été 2003, ils ont bien fait parler d’eux, ainsi que de l’isolement, de la solitude, de l’indifférence… après le drame.
Seize mille morts, c’est très proche du nombre de tués sur les routes en 1970.

Je ne parlerai pas davantage des morts causées par les poisons chimiques et les pesticides contenus dans l’alimentation ou dans l’eau. A la Réunion, nous avons été particulièrement gâtés au moment du chikungunya en recevant sur la figure les stocks de Fenitrothion difficiles et coûteux à détruire. Lisez là ce que j’avais écrit. : « un scandale à dénoncer ». Ça n’a, pour le moment, servi à rien de le dire et de l’écrire, mais qui sait ?

Le gouvernement ne se préoccupe pas non plus des centaines de milliers de victimes de l’industrie médicale et pharmaceutique, à cause des effets secondaires des médicaments ou de la surmédication.

Et que fait-il contre les infections nosocomiales contractées par 7% à 12% des personnes soignées à l’hôpital, 22% des personnes soignées dans les services de réanimation ? Les infections nosocomiales en France c’est 450 000 infections par an, dont 10 000 décès ; d’autres articles parlent 35 000 décès annuels en France, quatrième cause de mortalité en France, loin devant les accidents de la route. Ceci dit, combien d’infections nosocomiales ne sont pas déclarées ni prises en compte. Je sais, je l’ai vécu et ce fut « débrouillez-vous, prouvez-le, payez vos soins ». Comme on préfère lutter contre la maladie que contre l’administration, on laisse tomber. C’est ce que j’ai fait et je suis une Française normale. Enfin, je crois…

En ce qui concerne les médicaments, le député Roland Muzeau indique : « On estime dans notre pays à 150 000 le nombre d’hospitalisations annuelles liées à des accidents médicamenteux et de 13 à 18 000 le nombre de morts provoquées par des médicaments ».

La sénatrice Anne-Marie Payet, de la Réunion, a voulu savoir si l’Office national d´indemnisation des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales (Oniam) disposait de statistiques relatives à la survenance d´accidents médicamenteux en France. Elle a rappelé que « les chiffres les plus couramment avancés font état de 140 000 hospitalisations provoquées par des accidents médicamenteux et 13 000 décès avérés, sans compter les accidents bénins qui ne font pas l´objet d´une déclaration systématique ».

La consultation de différentes sources fait apparaître des chiffres compris entre 13 000 et « 34 000 voire plus ».

3 959 morts sur la route en 2011… 34 000 en se soignant, c’est presque dix fois plus et on n’en parle pas.

Alors total des autres décès par « accidents » de la vie, les suicides : 12 000 morts,  la pollution : 40 000, intoxications médicamenteuses : 23 000, infections nosocomiales : 23 000, nous arrivons à 98 000 morts et c’est à la petite louche que j’ai pris les chiffres.

Nous voilà bien loin des 4 000 morts sur la route.

Et « on » fait quoi ?

Il faut parler vrai enfin, cesser de détourner les yeux de la réalité des faits.

14 réflexions au sujet de « Morts tragiques en France »

  1. Bonjour Françoise…. La route, meurtrière raisonnable mais on la hue plus… le reste on préfère taire !!! Bon vendredi de la part de jill

  2. merci Françoise, pour ces coups de gueule ! très interessants tes deux derniers articles, bien peu sont au fait de ces chiffres …parlons en largement autour de nous, bonne fin de semaine, bisous

  3. Le bisphenol A est dangereux aussi et il y en a partout !! J’ai lu un article hier à ce sujet et ça fait froid dans le dos ! Tant de gens sacrifiés pour que quelques uns s’en mettent plein les poches…. Bisous

  4. oui, mais grâce aux 4000 morts, on a pu installer des milliers de radars qui rapportent, eux !
    bonne journée
    bisous

  5. Re-Coucou !!! Sourire
    Brrrrrrr alors là, ça fait encore plus froid dans le dos tout ces sombres chiffres !!! Soupir
    Figure-toi, que le pire pendant mon hospitalisation pour mon infarctus fin Mai (malgré mon passé médical de Guerrière de la Santé… Clin d’oeil), ma plus grande peur s’était de ressortir de ces deux hosto (mouai, j’en ai fait deux… Soupir) avec « un cadeau empoissonné »… Que cela soit dans l’un ou dans l’autre, j’ai pu voir en direct live (m’en serai bien passée mais bon…) le comment du pourquoi de toutes ces infections nosocomiales… Le personnel médical veut absolument t’en offrir une !!!! Grrrrrrrrr !!! BON OUF « ch’uis passée au travers »… cette fois……….
    Et ma deuxième grande frayeur, à ce moment-là, c’est quand j’ai compris que j’allais avoir un deuxième traitement « à vie »… Misèreeeeeee, parce qu’avec eux tout va toujours aller bien mais tout se complique toujours avec des effets secondaires parfois « irréversibles » et vraiment « handicapants »… J’ai plus qu’à croiser les doigts pour que « ça se passe bien »……..
    Quant à la pollution, je vis certes, dans un coin de colline Provençale… MAIS entourée… encerclée… par des usines pétrochimiques et autres pollueurs… alors, crois-moi, malgré l’air iodé très proche de la Mer, ben, on respire beaucoup plus de cochonneries que d’air pur, malheureusement !!! Soupir Soupirant
    Je te souhaite un doux vendredi malgré tout ces chiffres alarmants ainsi qu’un excellent week-end serein !!! immense sourire
    Mille tendres Bisoudoux
    ***Tincky***

  6. bon je vais réagir et te témoigner ce que j’ai pu ressentir hier soir lorsqu’on m’a annoncée une mauvaise nouvelle au sujet de mon état de santé,j’ai eu une réaction très agitée comme si j’allais devenir folle,donc en voulant en un premier temps me retrouver seule dans une de mes deux maisons sans Mr l’Angevin que j’ai pas arrêtée de penser à mon avenir etc…et surtout à cet homme qui m’a sauvée dans la rue suite à un malaise cardiaque et une grave crise convulsive…donc je n’avais qu’une envie de boucler mes valises et me tirer je ne sais où et ne plus voir personne….et j’ai alors pris un médoc que mon médecin m’a conseillée si je ressentais cette agitation,mais j’ai ouvert la boîte et je n’avais qu’une envie de tout avaler et ne plus vivre cette douleur que cette maladie me pourrit ma vie de jours en jours…voilà,je peux comprendre que certaines personnes veulent se suicider et être aussi euphorique….accepter en premier temps est très douloureux….

  7. Dans votre billet intitulé « Eternel retour » vous dites : « le système est à refaire ». Vous avez raison Françoise. Il faut repenser, redéfinir notre mode de vie. Le diagnostic est celui-ci : a)aggravavation des problèmes et des maux qu’ont suscités et accrus notre société et notre civilisation. b)menaces croissantes planant sur les meilleurs acquis de notre société et notre civilisation. c)mépris des valeurs affirmées.
    Il faut démondialiser pour donner toute sa place à l’économie sociale et solidaire, pour sauvegarder l’économie du terroir, préserver l’agriculture vivrière et à l’alimentation qui y est liée, les artisanats et les commerces de proximité. Il faut poursuivre la mondialisation afin d’être solidaires face aux menaces mondiales et écologiques. Les nations ont fait un choix de produire de plus en plus, et d’assurer le plein emploi. Nous devrons donc subir la pollution et ses conséquences.
    Quant aux maladies nosocomiales, elles sont dues à l’utilisation massive des antibiotiques et à la transmission manuportée. Les patients sont désormais tracés lors d’une hospitalisation. On effectue un prélèvement de BMR (bactéries multi-résistantes) à l’entrée et on isole le patient si c’est le cas. Cela évite également des procédures judiciaires, puisqu’il y a de plus en plus de procéduriers. Très bon week-end à vous. Amicalement, Pimprenelle.

  8. Tous ces chiffres ,Françoise me donnent froid dans le dos ,
    Que pouvons-nous faire , si ce n’est se fier à son bon sens
    La pollution par les particules des véhicules diesels tue mais tout le monde veut sa voiture et tout le monde veut s’approcher au plus près de l’endroit où il veut se rendre.
    Soyons raisonnable , le problème de la pollution serait du coup atténué
    Même avec tous ces morts la population totale s’agrandit et la vie s’allonge
    Pas évident d’interférer dans tous cela

    Douce journée
    Bisous
    timilo

  9. c’est sur que de toutes façon ils ne parlent que!!! de ce qu’ils ont envie et pour mieux manipuler l’opinion! il y a 15 jours, je partais à Paris, suicide sur la ligne A…3 h de retard…et c’est tous les jours comme ça…et ils ne disent rien..je ne pense pas que ça va s’arranger, au vu de la situation du pays…bisous et merci de ton passage.

  10. Il y a beaucoup à dire sur le sujet, je m’étais aussi un peu impliquée à une époque. Impossible de s’étaler dans un commentaire
    Bise

  11. Bonsoir,
    Merci de vôtre visite et du commentaire.
    Oui de cela aucun mots, dans les journaux, ni aux JT.
    je discutais avec un producteur, et il me disait que beaucoup d’agriculteurs ce suicidaient… c’est méconnu dans le pays.
    Si j’étais cynique… je dirais que nos dirigeants font bonne mine pour la assurer la sécurité sanitaire! mais comme il faut penser au financement des retraites….
    Allez je divague.
    Bonne soirée
    @mitié

  12. Les accidents domestiques font également plus de morts que ceux de la route seulement voilà, il faut bien justifier le fait de prendre l’automobiliste pour une vache à lait.

  13. Ping : Suicide à la Réunion | FrancoiseGomarin.fr

  14. Ping : Le 5-7 | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *