C’est dimanche (29)

Un homme, dans la nacelle d’une montgolfière ne sait plus où il se trouve. Il descend et aperçoit une femme au sol. Il descend encore plus bas et l’interpelle :

«Excusez-moi ! Pouvez-vous m’aider ? J’avais promis à un ami de le rencontrer et j’ai déjà une heure de retard car je ne sais plus où je me trouve. »

La femme au sol répond :

« Vous êtes dans la nacelle d’un ballon à air chaud à environ 10 mètres du sol. Vous vous trouvez exactement à 49°, 28’ et 11’’ Nord et 8°, 25’ et 58’’ Est ».

«Vous devez être ingénieur» dit l’aérostier.

«Je le suis », répond la femme, «comment avez-vous deviné ?»

«Eh bien», dit l’aérostier, «tout ce que vous m’avez dit à l’air techniquement parfaitement correct, mais je n’ai pas la moindre idée de ce que je peux faire de vos informations et en fait je ne sais toujours pas où je me trouve. Pour parler ouvertement, vous ne m’avez été d’aucune aide. Pire, vous avez encore retardé mon voyage.»

La femme lui répond : «Vous devez être un chef.»

«Oui,» répond l’homme avec fierté, «mais comment avez-vous deviné ?»

«Eh bien», dit la femme, «vous ne savez ni où vous êtes, ni où vous allez. Vous avez atteint votre position actuelle en chauffant et en brassant une énorme quantité d’air. Vous avez fait une promesse sans avoir la moindre idée comment vous pourriez la tenir et vous comptez maintenant sur les gens situés en dessous de vous pour qu’ils résolvent votre problème. Votre situation avant et après notre rencontre n’a pas changé, mais comme par hasard, c’est moi maintenant qui à vos yeux en suis responsable !»

*****

Un indien arrive au saloon, un fusil à pompe dans une main, et un seau de bouse de bison dans l’autre.

« Bison mugissant vouloir café »

Le serveur lui apporte, l’indien boit la tasse de café en une gorgée, jette le contenu du seau en l’air, met un coup de fusil dedans et part.

Le lendemain, il revient au saloon et redemande du café.

« Ho ! Attends un peu là » s’exclame le patron. « On est encore en train de nettoyer ton coup d’hier. C’est quoi c’t’histoire? »

 « Moi prendre cours de management pour être cadre supérieur. Ca travaux pratiques. Moi arriver le matin, boire café, semer la pagaille puis disparaître toute la journée »

A méditer …..

*****

Y a que les cons qui ne changent pas d’avis.

Dans une caserne de Gendarmerie, le Capitaine croise un jeune gendarme fraîchement débarqué de l’Ecole de Gendarmerie.
– Comment vous appelez-vous, mon garçon ?
–  Bernard, et vous ?
Le capitaine, furieux, s’écrie :
– Mon petit bonhomme, je ne sais pas d’où vous arrivez, mais sachez que je suis le Capitaine et que je m’appelle « Mon CAPITAINE ». De même, dans ma compagnie, j’appelle les gens par leur nom de famille. Si vous vous appelez Bernard Tartenpion, je vous appellerai « Tartenpion », mais pas Bernard. Me suis-je bien fait comprendre ?
– Oui, mon capitaine.
– Alors, c’est quoi votre nom de famille?
– « Montcherry ».
– Très bien, Bernard, au travail.

*****

Une importante exploitation forestière du Canada passe un jour une petite annonce dans le but de recruter un bûcheron. Quelques jours plus tard, un gringalet se présente :


- Je viens pour l’annonce, pour le bûcheron.


- Mais tu n’es pas ce que je recherche. Il me faut un gars taillé dans l’acier, capable de bosser 10 heures par jour sans sourciller !


Le gars lui répond :
- Laissez-moi vous montrer de quoi je suis capable.

– OK, voici une hache. Tu vois cet érable gigantesque là-bas, va l’abattre.

Alors le petit gars s’en va au pied de l’arbre, et en une minute l’arbre est par terre. Le chef d’exploitation n’en revient pas. Il demande:


- Mais où as-tu appris à couper un arbre aussi vite ?


- Au Sahara…

– Tu veux dire, dans le désert du Sahara ?

Alors le petit gars rigole et dit :
– Ouais, c’est comme ça qu’ils l’appellent maintenant.

11 réflexions au sujet de « C’est dimanche (29) »

  1. Salut Françoise
    on a toujours besoin d’un moment de détente!
    Belle fin de journée
    Antonio

  2. Bonsoir ,
    En ce jour un peu spécial (pour nous) de « fête des mères » ….
    Je passe te faire un petit coucou .
    J’espère que tu as passé une belle journée .
    Gros baisers

  3. Bonjour Françoise

    Elle sont toutes excellentes et on s’est bien marrés

    On espère que tu as passé une très bonne fête des mamans et que tu as été comblée.

    Bisous et bonne semaine

    Monique & Alain

  4. Absente hier, je lis…à retardement ! mais j’ai bien ri et commence ainsi bien la semaine !
    Bonne journée Françoise. Bises.

  5. le fait qu’ on soit lundi n’ enlève rien au plaisir que j’ ai pris à lire ces histoires !
    bonne journée
    bisous

  6. Bonjour
    Il faut bien rire un peu ! parfois le sérieux nous fatigue…
    Mes amitiés
    Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *