Polluriel. Pollution…

Attention, à partir d’aujourd’hui, mes articles paraîtront le soir vers 18 heures et non plus le matin tôt.

Ce matin, je vous ai parlé de mots-valises…. Polluriel en est un, composé à partir de pollution et courriel ; très rarement utilisé. A vous de le faire vivre s’il vous parait adapté.

Comme  « pourriel » qui est un  québécisme et qui a été proposé par l’Office québécois de la langue française en mai 1997, pourriel est un mot-valise construit avec poubelle, et non avec pourri, ainsi que le veut une opinion assez répandue et courriel (lui-même mot-valise : courrier électronique).

Spampourriel ou polluriel sont des communications électroniques non sollicitées via le courrier électronique.

Ces précisions données, je suppose que vous êtes comme moi et que vos boites mail regorgent certains jours de courrier inutile. Idem pour vos commentaires sur votre blog : combien d’indésirables ! Vous êtes protégés de nombreux spams par des machines, mais contre vos amis ou votre famille, il n’y a que vous pour trier ce qui arrive. Il est vrai que l’ambiance actuelle donne matière à râler et que les doléances se font de façon variée.

Vous lisez avec plus ou moins d’attention les informations qui vous sont communiquées. Certaines fois, le style laisse à désirer ; d’autres fois, le contenu de ces mails vous fait frémir : vous n’êtes pas du tout d’accord et vous envoyez direct à la poubelle ces courriers contrariants. Pourtant, de temps en  temps, vous vous demandez si c’est bien vrai, si les choses sont telles qu’on vous les rapporte.

Vous le savez bien, internet c’est plein de rumeurs, de mensonges, de sottises, d’affirmations infondées. Et pourtant, vous vous questionnez. Ca peut être vrai et c’est révoltant. Des journaux, des magazines confirment. Mais quel crédit accorder aux journaux et à certains magazines ? Retour à la case départ. Suis-je assez stupide pour gober tout et n’importe quoi ou suis-je lâche et stupide au point de laisser faire tout et n’importe quoi ?

Je vis, comme vous, dans une société qui se veut démocratique, où le mot liberté semble encore avoir un peu de sens, et où les mots égalité, fraternité sont toujours inscrits au frontispice des bâtiments publics. Mais où est la fraternité dans le comportement de certains ?

Où est l’égalité quand la loi protège certains plus que d’autres ?

 

11 réflexions au sujet de « Polluriel. Pollution… »

  1. aujourd’hui j’ai oublié mon ordi;.c’était bon les yeux et le sourire de mon petit fils et de mes enfants

  2. Ah ces pourriels
    j’ai bon passer en spam tout ce que je peux, il y en a toujours et encore et encore?
    Alors le clic pour supprimer est le bouton le plus utilisé.
    Quant au reste liberté, egalité fraternité ce sont des mots qui, pendant longtemps encore, feront partie du vocabulaire de l’utopie!
    Belle journée
    Antonio

  3. Alors, que se passe-t-il ? Un peu de déprime ou tout simplement blasée et ayant envie de le dire ? Tu ne nous as pas habitués à ça. Les cloches de Pâques t’auraient-elles déçue ? A bientôt j’espère avec le retour de ton humour. Henri.

  4. Parfois, je ne comprends pas tout ce que tu dis, chère Françoise !
    Alors pour les spams, j’ai compris que ça t’embête et je dois dire qu’à moi aussi, mais pfft, c’est vite à la poubelle.
    Mais que viennent faire là, les mots « liberté, égalité, fraternité », ça , je n’ai pas compris.
    Pas grave, et bonne journée avec mon amitié.

  5. J’ai les boites à lettres tellement pourries par les spam que j’en ai fermé déjà deux et mes commentaires anonymes , certains sont si sulfureux que je m’ enflamme en les lisant , je me suis aperçu que rien ne sert de les filtrer , car de ce fait , ils deviennent plus virulents

    Douce journée, Françoise

    Bisous

    timilo

  6. Les boîtes mail contiennent de plus en plus de trucs que j’envoie directement à la poubelle, mais qui encombrent et se mélangent à ce qui est intéressant. Quant aux commentaires, il y a ceux que j’aime…et les autres…
    Liberté, égalité, fraternité…telle était notre devise, mais est-ce toujours exact ? On en doute un peu…
    Les mots valises sont toujours repris et distribués par « médias interposés »….Et ils s’en servent plus que de raison souvent !

  7. le hazard fait que parfois on tombe sur des gens qui ont les memes idées que vous !!
    ce fut le cas pour moi et votre article !
    ne parlons pas de la pub!! et des commentaires parfois ironiques ,bien souvent hypocrites , et laissons dire,,, l’essentiel est de se faire plaisir et de s’exprimer, que ça plaise ou non ils l’ont vu , enregistré ou pas c’est dit …..quant aux amis , vrais parfois, faux souvent ne valent guère plus , que parents ou apparentés !
    nous vivons un monde cruel ou rien n’est juste , rien n’est franc , et si par malheur pour vous vous l’etes, vous etes vite la proie de mauvaises personnes qui sucent ce qu’il y a à sucer et se debinent vite fait quand vous ne pouvez plus leur servir
    alors quant au mot «  »justice «  » il n’est plus qu’une utopie dans notre monde !!!
    justice ! oui si vous avez le fric pour lui redonner un sens !
    si pour votre malheur vous n’en avez pas , il vous reste le dictionnaire pour savoir ce qu’il veut dire

    mais malgres tous ces mots qui parraissent pescimistes , il n’en est rien c’est une simple constatation de notre réalité quotidienne
    mais que cela ne nous empeche pas de continuer dans la bonne humeur , et vogue la galère !!!
    le soleil se lève tous les matins pour tout le monde , beau ou moins beau , mais il se lève , a nous de savoir le voir beau
    a un de ces 4 et bon moral et «  »haut les coeurs «  » F84

  8. Oui, on ne peut pas tout gober ! Ce début de siècle est marqué par une guerre de la communication-spectacle, que se livrent les médias et autres. Difficile de définir le vrai du faux. La parade consisterait à avoir du bon sens. Et pourtant, ce qui tombe sous le bon sens, n’est pas toujours de bon sens. Exemple : le bon sens dit que nous avons cinq doigts, alors que cela dépend des systèmes de numération. Autre exemple : imaginez qu’existe la racine carrée d’un nombre négatif, semble aller contre le bon sens. Et pourtant sans cette racine carrée, d’un nombre négatif, il n’y aurait pas de courant alternatif. En géométrie, en mathématique et même en poésie, tout est contre le bon sens…
    Bon emballage. Amicalement, Pimprenelle.

  9. c’ est le problème avec tous les espaces encore libres !
    tout le monde s’ y engouffre, les uns pour vendre, d’ autres pour persuader qu ‘ils ont raison !
    et je ne parle pas de ceux qui parlent pour ne rien dire !
    la démocratie voudrait qu’ on accepte tout le monde, mais nous sommes bien obligés , de trier, ne serait ce que par faute de temps !
    Courage et persévérance !
    bonne journée
    bisous

  10. Bonjour Françoise,
    Moi qui suis naïve , je vis des moments difficiles!! Liberté ……il en reste un peu . Egalité et fraternité sont devenus des mots dont la notion remonte à l’aube des temps. On en parle , sans savoir ce qu’ils veulent dire. C’est désolant.
    Petit moral , il me semble ……écoute les oiseaux chanter le printemps …pourtant , ils ont eu très froids cet hiver.
    Je t’embrasse
    Andrée

  11. encore un joli mot: frontispice…

    Le pourriel c’est comme le marketing téléphonique: si ça continue, hélas, c’est que ça marche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *