Origine de belle-mère

Quand on voit le tête de certaines belles-mères, on se dit que le terme n’est vraiment pas approprié. Une de mes amies est appelée « jolie maman » par sa bru, c’est gentil et flatteur. Alors pourquoi dit-on belle-mère, beau-fils, belle-fille ? Les anglo-saxons sont plus clairs : pas de beau et de belle, tout devient « in law », au nom de la loi… Mother in law, ça continue avec les brother and sister in law.

Pourquoi en France,  avons-nous des belles-mères, beaux-pères, beaux-frères et des belles-sœurs ? Quelquefois c’est vrai qu’ils peuvent être belles ou beaux mais j’en vois déjà sourire ironiquement quelques-uns (je vous rappelle que c’est le masculin qui l’emporte en grammaire). Je sais aussi que  la famille Dalton existe : bêtes et méchants et même pas beaux.

Alors pourquoi : beau, belle ? Parce que  « Tout le monde il est beau, tout le monde, il est gentil » ? Le film de Jean Yanne (1972) est bien postérieur à ces dénominations. Ceci dit c’est un film que j’ai beaucoup aimé et dont je fredonne encore quelques airs. Le générique donne une idée, regardez. Cynisme et humour noir.

 

Beau, belle… Alors une explication ? Oui, j’y arrive.

Il semblerait que c’est au Moyen-Age que l’expression a pris naissance. Ce fut une longue et drôle d’époque ce Moyen-Age, environ mille ans (oui 1 000) où d’un côté ça guerroyait dur et de l’autre on parlait d’amour courtois avec de gentes dames et de doux damoiseaux.

Le terme beau est un terme d’affection en ce temps-là. Quand on aimait quelqu’un de sa famille, on s’adressait à lui en disant « bele suer, bele amie, biaus dous fils» ce qui était plus avenant que dans l’ancienne langue qui disait fillastre pour beau-fils, marastre pour belle-mère, parastre pour beau-père ; la finale astre devenu âtre ayant pris un sens péjoratif, la langue s’est sentie obligée d’utiliser un autre vocable, et elle l’a trouvée dans beau un terme d’affection. (informations tirées de http://www.langue-fr.net/spip.php?article111) .

Reste que belle-fille et beau-fils peuvent être dits bru et gendre.

La bru date de cette époque aussi, le mot est issu du bas-latin des balkans « brutis », il a été introduit par les Goths au IIIe siècle et a supplanté le latin nurus. Bru semble être un mot apparenté au gothique bruth (jeune mariée qui a donné en anglais bride).

Quant à gendre, il vient de l’accusatif du latin gener, generum le mari de la fille, et du verbe gignere qui signifie engendrer.

Voici pour finir et pour les occitans en particulier (timilo, par exemple) une histoire d’amour tragique entre la très belle Sorimonde et le galant Guillem. Cet homme aimait sa belle, au point de lui déclarer sa flamme en lui donnant son cœur… et le beau poème que voilà, en prime.

Tel celui qui incline un Rameau
Et prend parmi mes Fleurs les plus belles,
J’ai choisi, dans les Ramages d’un haut Bosquet,
La plus Belle entre toutes.
Dieu la fit, sans Défaut, de sa propre beauté
Et ordonna qu’avec Humilité
Fût ornée sa grande Valeur.
Avec un doux Regard, ses Yeux Courtois
Ont fait de Moi, un ardent et fidèle Amant,
Et jamais l’Amour qui est cause de Larmes,
Qui mouillent mon Visage
Ne fût par Moi divulgué.
Mais maintenant il me fait Chanter de bon gré,
Sur une Femme pour laquelle plus d’Un a fait des Grâces…

La très Belle Sorimonde s’ennuyait dans son Château en Roussillon, le Comte, son époux se plaisant à la chasse tant de jour que de nuit, la délaissait.
Venant d’un proche Castel, le très beau et très aimable Guillem, troubadour de son état, charma la Belle par une cour assidue. Cela aurait pu durer tout au long d’une vie, mais un page, jaloux du bonheur du couple,  prévint le Comte de son infortune. Le Comte était négligent mais jaloux. Aussi un beau soir que Guillem quittait Sorimonde, les gens d’armes du Comte le saisirent et l’égorgèrent. Non content de cette vengeance, le Comte arracha le cœur de l’amant et le fit préparer en cuisine, puis manger par sa belle Epouse. Il lui révéla alors qu’il s’agissait du cœur de Guillem, lui demandant comment elle l’avait trouvé. Sorimonde répondit qu’elle n’avait jamais dégusté met plus délicat et que de sa vie elle n’en savourerait pas d’autre. La Belle se leva, grimpa sur la plus haute tour du château et se jeta dans le vide en direction des fossés où le corps sanglant de son Amant l’attendait…

A l’époque donner son cœur voulait dire quelque chose, bien loin des amours kleenex  » je te prends, je te laisse ».

26 réflexions au sujet de « Origine de belle-mère »

  1. Merci pour l’explication ! Il y a toujours quelque chose de vrai dans mes personnages, dans le vieux Simon tout est vrai à part le crime car j’ignore comment il est mort en réalité. Bon lundi

  2. mon gendre ce n’est pas mon gendre puisqu’ils ne sont pas mariés. mais nous étions depuis 2 ans lui et moi collègues et très potes avant qu’il ne croise ma fille..alors nous sommes plus potes que belle mère et gendre.. et je l’adore de plus il est le père de mon adorable petit fils.nous fêterons ensemble dimanche tous réunis ses 1 an..c’est l’amour pur.
    pas c elui dont je parle avec ironie sur mon blog trop souvent utilisé bafoué quéri.
    tu m’es sympathique Françoise , tes coms sont chaleureux j’y suis très sensible même si je blogue sans politesse et rapidement.bonne journée

  3. jean Yanne, un pince sans rire, mais aux yeux grands ouverts !
    Il me semble que c’ est nous qui faisons qu’ un autre est beau ou plaisant, vu sous notre façon de voir.
    Sans vouloir faire du manichéisme, il me semble que la vérité  » stat in medio  » !
    Quoiqu’ il en soit, merci de nous livrer les origines de ces appellations !
    bonne journée
    bisous

  4. Ce matin , ma box n’arrête pas de couper , je me dépêche donc d’écrire ce commentaire
    « Belle mère » ne serait-ce pas là encore un oxymore à la française , il faut dire que ces temps-ci , cette figure de style est très utilisée par notre cher président pour édulcorer la situation de notre pays. par exemple , la baisse vertigineuse de l’accroissement du nombre de demandeurs d’emploi . Comprend qui veut bien comprendre.

    Mais juxtaposer , belle et mère pourrait être aussi un compliment

    C’est vrai que je parle et je pense en occitan , je me sens seul et isolé dans ce pays catalan, mais j’ai appris leur langue et leur façon de voir les choses et j’avoue qu’elle est différente
    L’occitan sait trouver les mots pour parler d’amour
    Douce journée ,Françoise

    Bisous

    timilo

  5. merci pour tes recherches et explications, nous utilisons le plus souvent belle et beau, plutot que gendre et bru ! dans notre milieu … souvent les gens s’appellent par leur prenom au lieu de belle mère et beau père, l’essentiel étant de bien s’entendre et s’apprécier, belle histoire que tu nous contes ! mais l’amour a bien évolué lui aussi !! inimaginable de nos jours !! bonne semaine chere Françoise, bisous

  6. Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ•°*”˜ ❤”*°•۞•°*”˜❤˜”*°•۞• Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ
    Me revoilou pour te faire un coucou.
    J’en apprends chaque jour avec toi gentille Françoise.
    Vive les belles mères alors…
    Bon début de semaine et de doux bisous pour toi.

  7. Merçi pour ces explications de belle-mère et beau père.
    Celà remonte à loin,apparamment.
    Dans l’état actuel des choses,belle-mère et beau père me choquent,personnellement je trouve ces termes péjoratifs,celà evidemment n’engage que moi.
    Je pense que les jolis termes viennent tout seul,suivant la connivence qui peut s’installer dans les relations…..

    Pour les belles photos de cet impala et de ces léopards que j’ai mis hier.
    J’aime à penser que c’est du réel et non pas du trucage….Peut etre ai-je dans un petit coin,encore un peu de mon coeur d’enfant.

    Merçi de ton gentil commentaire,passe une excellente journée.Aimée

  8. difficile en effet de trouver un terme qui convienne à tout le monde,
    superbe pays, Cuba, rien à voir avec ce qu’on en dit chez nous
    bon lundi,Françoise
    bises

  9. Merci pour toutes tes explications sur l’origine des mots
    Je crois qu’il y a toujours eu, à toutes les époques, des gens passionnés et d’autres aux amours volages…

  10. Article très intéressant et j’ai appris beaucoup. Moi j’adore le terme de beau papa et belle maman, il faut dire que je les aime alors cela me fait plaisir de les appeler ainsi. Bises

  11. Quoi ?
    Ma belle-fille serait une abrutie de gothique ?
    Rhooo, le vilain cliché… 😉
    Blague (idiote) à part, suis content d’avoir appris quelque chose ce midi tout en prenant mon repas. Bon, le cœur de Guillem me reste un peu sur l’estomac (pas assez d’ail et trop d’oignon), mais le reste est bien passé…
    Belle journée ensoleillée…

  12. MERCI pour toutes vos recherches! Mes gendres,m’,,appellent par mon prénom.Mes beaux parents,j’ai eu beaucoup de difficultés à « entrer » dans la famille et les ai appelés Monsieur ou Madame,jusqu’à la naissance des filles. ensuite ils sont devenus papy ou mamy (sauf en direct).quelle sauvage,je suis

  13. Bonjour
    C’est bon d’avoir un amour durable et solide, l’amour kleenex… n’apporte que douleurs…
    Amitiés
    Jean

  14. ma belle -fille m’appelle aussi par ce nom
    vous devez-être en automne maintenant,quel temps fait-il chez-toi?
    bonne soirée
    bisous
    janine

  15. en allemand c’est Schwiegermutter …c’est plus explicite…j’admire tes bla bla toujours très intéressants…la grosse blague des douaniers à la frontière était de dire : » vous avez traversé le Rhin et belle maman est toujours dans la voiture. »..c’était au temps de mon enfance…

  16. C’est toujours intéressant de chercher l’origine des expressions toutes faites. C’est comme pour la pluie à la Réunion en ce moment : nous dirions qu’il pleut comme vache qui pisse, les anglais disent qu’il pleut des chiens et des chats.
    Why not?

    Bonne soirée,
    Mo

  17. lol et dire qu’aujourd’hui j’était chez mes beaux parents
    merci pour cette belle page
    je t’avoue que je découvre les origines

    merci j’apprécie
    belle semaine

    ti bo du lundi

    .•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•.

  18. il est difficile de définir un salaire moyen en Inde; tout depend de la branche mais c’est relativement cher comme chez nous;
    bonne soirée

  19. J’ai beaucoup aimé évidemment aimé la légende occitane comme Timilo bien que je ne parle pas cette langue contrairement à lui, mais mon fils aîné s’appelle Guilhem et les histoires ayant trait à l’Occitanie regorgent de personnages portant ce prénom : troubabours, princes, parfaits cathares… Bises, article très intéressant

  20. Bonsoir Françoise
    C’est plus simple de dire Papa, Maman aux parents des conjoints
    et autres par alliance…Ça simplifie tant de choses.
    J’aime cette expression de jolie maman
    Bisous et douce soirée
    Frieda

  21. Je trouve tous ces termes péjoratifs pour ma part mais nous n’avons pas le choix, la langue française est ainsi ! bonne journée !

  22. Merci de ta visite sur mon blog – et je ne regrette pas d’être passée sur le tien – J’y ai appris quelque chose d’intéressant – Merci – bonne fin de journée

  23. Une belle leçon fort intéressante ! J’ai beaucoup appris, merci pour cet article très complet.J’aime beaucoup belle-maman pour belle-mère !

  24. J’aime bien le remplacement de Belle-Beau
    par devant la Loi !

    Joyeuses fêtes de Pâques
    Amicalement Anne

  25. j’aimerais bien que ma bru m’appelle belle maman !! mais ce que je viens de lire me réconcilie avec ce mot qui a pour moi une consonance péjorative !!!je ne l’entendrai plus de la mêrme façon !!merci !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *