Arachnophobes s’abstenir

Grâce ou au cause de timilo, vous avez droit aujourd’hui à des insectes peu appréciés : les araignées. A la Réunion, on trouve essentiellement : le bibe (grosse araignée noire  ou noire et jaune vivant dans les jardins) et le babouc (grosse araignée grise, jaune et noire, de couleur terne, vivant plutôt dans les maisons). Elles sont impressionnantes mais inoffensives. Enfin presque…

Il existe de nombreux blogs et sites qui traitent de ces bestioles.

Par exemple, un superbement intéressant, scientifique ou peu s’en faut : http://christian.guillermet.perso.neuf.fr/arachreunion.html
un autre, plus généraliste qui me sert souvent de source : http://www.mi-aime-a-ou.com

*****

Il n’y a pas d’araignée dangereuse à La Réunion.

Les bibes, Heteropoda venatoria, vous les rencontrerez le plus souvent dans les hauts de l’île de la Réunion, ce sont de grosses araignées jaune et noir suspendues à de gigantesques toiles, tendues dans les arbustes et les arbres.Malgré leur air menaçant, elles sont réellement inoffensives. Il en existe deux espèces : la première, Néphila inaurota, a le dessus de l’abdomen jaune soufre et les pattes bicoloreset la seconde, Néphila nigra, a l’abdomen entièrement noir.Le bibe fait souvent peur aux touristes à cause de sa taille, il se réfugie volontiers dans les maisons et la nuit part à la recherche des blattes ou cancrelats dont elle se nourrit après l’avoir paralysé presque instantanément par la morsure.

La Néphila est une grande araignée qui peut mesurer jusqu’à 20 cm, pattes tendues. Impressionnant, non ?

Heteropoda venatoria, le babouk (babouc ; nom et orthographe non fixée) vit à l’intérieur des bâtiments partout sur l’île, c’est donc l’araignée que l’on rencontre le plus fréquemment. Le babouk fait, lui aussi, peur aux touristes à cause de sa taille, mais les autochtones l’apprécient  du fait qu’il élimine les nuisibles. Il chasse activement les cancrelats qui prolifèrent vite.Le babouk (Heteropoda venatoria), dont la principale occupation est la chasse aux petits insectes, principalement les moustiques, et les cancrelats, a un corps qui mesure de 2,2 à 2,8 cm et avec des pattes étendues de 7 à 12 cm. Les femelles portent leurs œufs dans une poche de soie blanche située sous le ventre, ne pas écraser ces femelles car il y a un risque de diffusion massive de bébés (incubation, un à deux mois ; entre 20 et 250 jeunes sortiront, voire davantage. ; des bébés qui grandissent rapidement sont adultes en trois mois).

Le babouk étant une espèce chasseuse, il ne construit pas de toile.

La dernière espèce très connue est l’araignée gobe-mouche. Pour angoisser les arachnophobes, il en existe d’autres variétés.Cette petite araignée, Plexippus paykulli, est très commune à La Réunion. Son nom réunionnais vient du fait de sa rapidité à sauter sur une mouche pour la dévorer. Elle ne tisse pas de toile et chasse en sautant sur ces proies, mouches, papillons moustiques, fourmis…
Elle possède deux énormes yeux et trois bandes blanches. La bande centrale blanche traverse la partie antérieure des yeux, de sorte que le visage présente trois bandes blanches sur un fond noir. Les deux autres bandes sont sur l’abdomen.

Très bénéfique pour l’homme dans le contrôle des mouches, des moustiques et autres parasites, elle ne dépasse pas généralement 12 mm de longueur.

Alors, des rencontres qui vous tentent ?

15 réflexions au sujet de « Arachnophobes s’abstenir »

  1. Certaines araignées ont un air inquiétant ,ce sont des bêtes qu’on a pas envie de prendre dans sa main.Elles ont quelque chose de repoussant pourtant beaucoup sont inoffensives .
    C’est en voulant ranger mon abri de jardin , que l’idée m’est venue d’écrire quelques lignes sur elles , il faut dire qu’elles ont squatté ce lieu.
    Quand je pense qu’un de mes voisins collectionne ces bestioles- là , je ne dormirais pas tranquille dans sa maison.

    Bon et doux weekend ,Françoise

    Bisous

    timilo

  2. Tu fais fort ce matin, Françoise !
    Tant que je les vois en photos, cela ne me dérange pas.
    En réalité je n’ai pas de phobie, mais vu la taille de certaines et ne les connaissant pas (on n’a pas été présentées !), j’en aurais sûrement la trouille.
    J’ai par contre la phobie des rats et des souris. A chacun la sienne, je crois.
    Sur ce, bon week-end, je pars chez mes parents, ne t’étonne pas si je ne passe sur ton blog dans les jours qui viennent.
    Gros bisous.

  3. Mais pourquoi diable veux-tu manger cette si jolie araignée, l’Angevine ?
    Ici, à la Réunion, nous mangeons (euh, j’ai goûté mais boff) des larves de guêpes, des vers du bois (zandètes) mais encore pas les araignées. On pourrait déguster termites qui pullulent, cancrelats et autres bestioles pour les protéines. Il parait que c’est tendance.

    Je te conseille de relire mon article
    http://www.francoisegomarin.fr/2011/02/03/nouvel-an-chinois-cest-lannee-du-lapin/
    Tu verras ce qu’on peut manger dans les rues de Pékin.

  4. Je ne peux même pas les voir en photos ! Ah ce n’était pas un sujet pour moi aujourd’hui !!!! A Robion, nous avions « la veuve noire »….(mais noire…noire…et assez grosse…) Bagon à la main, j’essayais de les neutraliser…Mon mari (qui respirait mal) me disait « je ne sais pas si tu vas les faire crever, mais moi sûrement ! »….Ce n’était pas ce que je voulais ! Mais quand la maison restait inhabitée pendant un mois, elles étaient chez elles et je me méfiais !
    Rien que d’en parler, je tremble ! et pourtant j’ai connu la guerre !!!!!

  5. et bien non, ça ne me tente pas du tout ! 20cm l’araignée ! quelle horreur !
    bon je ne grimpe pas sur une chaise quand j’en vois, mais je n’aime pas ça, et pourtant chez moi elles sont plus petites !!
    bon week-end

  6. j’ ai toujours eu tendance à m’ intéresser aux animaux qui font peur, ou dégoutent !
    c’ est ainsi que j’ avais une mygale thaï d’ un beau bleu violet, mais d’ une incroyable agressivité !
    Je me dis qu’ elles ont leur rôle à jouer, et chez moi, la famille m’ appelle, pour que je mette dehors toute bestiole s’ invitant !

  7. AAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!
    Au secours !!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Je préfère les mouches…. 🙂

  8. pas de tracas t’as bien laissé un message…un jour alors que la palmeraie de l’anse des cascades était encore bien jeune…je m’y suis promenée avec des amis…une de ces grosses bêtes s’était posée sur mon chignon j’avais bien baissé la tête pour passer sous les palmes, je n’ai pas non plus vu de toile…

  9. Bin, oui, mais non… J’ai quatre pattes et deux yeux, moi, alors, forcément, tout ce qui a huit pattes et des tas d’yeux, ça m’est un peu suspect, même si on m’affirme que c’est gentil et tout et tout.
    Arachnophobe ? Non, je ne crois pas… Voir une araignée suspendue à son fil dans un coin de ma chambre ne m’empêche pas trop de dormir (sauf peut-être si c’est un machin de vingt centimètres de diamètre, que je vais surveiller un bon moment du coin de l’œil avant de m’endormir … dans la chambre à côté, finalement), mais, bon, je ne vais pas envisager d’entamer la conversation, non plus…

  10. Oh là là, ces grosses araignées, je m’en souviens!! J’ai refusé de passer en dessus dans un chemin de rando!
    Bonne soirée, Prici

  11. Bonjour Françoise

    J’ai vu ces araignées à Silaos et j’avoue n’être pas rassurée avec ces bestioles;
    nous les appelions « araignées ananas » mais peut-être était-ce un nom usurpé à une autre…pour ma fille et moi, cela fait partie des souvenirs de nos 4 années passées à Saint- Pierre…
    Beaucoup de cheminements nous rapprochent…

  12. je n’aime pas trop les mygales
    elles sont très belles celles là
    Excellente soirée

    ti bo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *