C’est dimanche (19)

Encore un dimanche. On peut rire de tout, non ? Allez, presque… Aujourd’hui , les militaires vont encore nous amuser.

*****

Le sergent d’une compagnie de parachutistes avertit les nouveaux : « Le règlement m’oblige à vous signaler que la proportion des accidents mortels est de un pour mille… De toute façon cela ne vous concerne pas puisque vous n’êtes que trente ! « 

*****

A l’armée, un bleu souffre-douleur est victime de multiples brimades, il doit aller chercher le café aux cuisines, trouve ses vêtements noués, son placard vidé, son courrier ouvert, etc.  A Noël, on lui dit que c’est terminé, qu’on ne chiera plus dans ses godasses. « Très bien, » répond-il, « alors moi je ne pisserai plus dans le café ! »

*****
Une jeune paysanne se rend à la gendarmerie pour se plaindre que deux légionnaires l’ont suivie alors qu’elle rentrait avec sa chèvre et l’ont prise en voiture.
– « Ils ont garé leur voiture dans un sous-bois désert ?
– En effet. Ils vous ont fait descendre de voiture ?
–  Hélas !
– Et ensuite, qu’ont-ils fait ?
– Ils ont violé ma chèvre!

*****
Les jeunes recrues sont rassemblées pour entendre l’allocution de bienvenue du capitaine.
– Mes amis, dit celui-ci, je suis votre chef. Mais si vous avez un problème, n’hésitez pas à m’en parler comme si j’étais votre père.
Une voix au dernier rang demande alors:
Dis papa, je peux prendre la jeep ce soir ?

*****
Un soldat salue un gradé qui porte trois étoiles : Bonjour sergent!
Le gradé, bon enfant, lui répond : «Oui soldat, j’ai bien été sergent autrefois.»
Excusez-moi, bonjour mon lieutenant!
En effet, j’ai bien été lieutenant autrefois.
Euh, bonjour mon colonel…
Oui, il n’y a encore pas si longtemps, j’étais encore colonel.
Finalement, le soldat remarque les 3 étoiles sur la casquette du gradé. Il s’écrie :
«Bonjour Monsieur Courvoisier !»

*****
Un horrible dictateur passe ses troupes en revue. Tout à coup, il entend quelqu’un éternuer.
« Qui a éternué ?» demande-t-il.
Silence général.
«Je répète: qui a éternué ?»
Silence total.
« Bon, tout le premier rang en prison! Qui a éternué ?»
Silence général.
«Les cinq premiers rangs en prison ! Qui a éternué ?»
On entend alors une petite voix :
«C’est moi, votre Excellence !»
Et le dictateur de dire :
«A vos souhaits !»

*****
Une jeune recrue se présente devant l’adjudant et demande à être dispensée d’exercice.
«Pour quel motif ? », demande l’adjudant.
«J’ai mal au pied, mon adjudant, j’ai un ongle incarné dans la chair !»
L’adjudant ricane : «Mais c’est un pléonasme ! Allez voir le major !»
Le militaire se présente au major, qui lui demande ce qu’il a. Le soldat de deuxième classe répond :
«J’ai un pléonasme au pied, c’est l’adjudant qui me l’a dit.»
Le major s’étonne :
«Mais de quoi il se mêle, cet adjudant ? C’est moi qui fais les diagnostics !»

********

LE DÉCALOGUE DE LA SOCIÉTÉ

La société est ainsi faite :
1 – Le pauvre : il travaille
2 – Le riche : il exploite le 1
3 – Le soldat : il défend les deux
4 – Le contribuable : il paye pour les trois
5 – Le vagabond : il se repose pour les quatre
6 – Le poivrot : il boit pour les cinq
7- Le banquier : il escroque les six
8- l’avocat : il trompe les sept
9 – Le médecin : il tue les huit
10 – Le croquemort : il enterre les neuf

Pour finir : le politique : il vit des dix

12 réflexions au sujet de « C’est dimanche (19) »

  1. Les militaires , cela me rappelle des bons souvenirs et en plus ils nous font rire

    Ce changement d’heure m’a bien mis en retard sur mon planning , je pars à la pêche

    Bon et doux Dimanche Françoise

    Bisous

    timilo

  2. Vraiment, Françoise, j’aime beaucoup la dernière blague qui finalement, n’en est pas une !
    Merci pour ton com de ce matin, dis-donc tu as les neurones frais de bonne heure, et tu m’as bien amusée avec le texte en « z » que tu as trouvé.
    Je pars faire une rando, il fait si beau !
    Je t’envoie toute mon amitié ainsi qu’à J.

  3. un bon sujet de plaisanterie, les militaires ! elles sont toutes bien tes histoires, super le pléonasme ! et le décalogue ! bon dimanche et grosses bises

  4. Bonjour Françoise,
    Le militaires m’ont toujours fait rire.
    un billet plein d’humour, merci.
    Bon dimanche, bisous.

  5. Merci Françoise le rire fait vivre plus longtemps…

    ♥☼ ♥☼ ♥☼♥☼ ♥☼ ♥☼♥☼ ♥☼ ♥☼♥☼♥☼
    L’heure a changé, mais pas mon amitié pour toi !

    http://quelle-heure-est-il.fr/

    Bon dimanche doux et coloré.
    Bisous
    ♥☼ ♥☼ ♥☼♥☼ ♥☼ ♥☼♥☼ ♥☼ ♥☼♥☼♥☼

  6. j’ ai bien aimé celle avec le cognac, et pour la dernière, l’ emploi le plus sur, c’ est encore dans les pompes funèbres qu’ on le trouve, bien que même là, on finit au cimetière !
    bon dimanche
    bisous

  7. Bonjour grande coquine. C’est dimanche et c’est le printemps. Alors on se relâche, quel bonheur ! Mais, dis moi, tes blagues parfois un peu salaces tu les racontais autrefois à tes élèves ? Une enseignante comme chacun aurais souhaiter.
    Amicalement. dinosaure80.

  8. alors là tu m’as bien fait rigolé surtout la dernière et la deuxième!
    comment fais t-on pour s’abonner à ta news?
    ça ne sera pas encore cette année que je pourrai venir sur l’ile ni à Maurice car le cousin chez qui je devais aller à du repartir pour Maurice et je n’ai plus ses coordonnées. Il faut aussi parvenir à faire correspondre les congés accorédés avec le vols promo…petite galère que je remets à plus tard!
    gros bisous pour ce dimanche soir, bientôt 22h chez toi!

  9. Pour s’abonner chez moi, je crois qu’il faut cliquer sur « flux RSS des articles » et répondre à deux questions. J’ai déjà conseillé ça à quelques-uns qui m’ont demandé mais je ne gère pas trop ce côté-là du blog. Moi j’écris et c’est ce qui me plait.
    Voilà. De toutes façons, depuis l’an dernier quand j’ai commencé vraiment à bloguer, j’écris tous les jours et je programme des articles pour mes périodes d’absence ou de privation d’internet.
    Bonne journée et à bientôt.

  10. J’espère que tu as passé un agréable dimanche.
    Je te souhaite une douce semaine à venir.
    Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *