Le dixième commandement

« Les dix commandements » ; ça y est, vous connaissez maintenant les dix, vous les avez révisés, ils étaient cités dans mon précédent article. Vous avez même pu voir un extrait de la comédie musicale dans ce même article (Clic ICI pour revoir). Sans aucun doute, le grand film de Cecil B.De Mille, film des années cinquante (1956, il y avait un précédent du même réalisateur en 1923),  vous a aidé à les mémoriser, non ?

Le film de Cecil B. DeMille raconte la libération des Hébreux esclaves en Egypte. Depuis Moïse sauvé des eaux, élevé à la cour de Pharaon avec le futur Ramsès II sur lequel Moïse envoie les dix plaies d’Egypte pour le forcer à libérer son peuple, jusqu’au chemin de la fuite, où Dieu remet à Moïse les tables de la loi (les Dix Commandements), Moïse  qui conduit son peuple à la Terre promise. (Quelle triste affaire que cette terre promise ! on le voit encore aujourd’hui.)

Et marrant Moïse maintenant avec ses dix commandements ! Qui les respecte encore ?

  • Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement. (Le fric ?)
  • Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment. (Dire qu’on fait encore jurer sur la Bible des menteurs sans foi ni loi).
  • Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement. (Que fait-on généralement le dimanche de nos jours ?)
  • Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement. (Le jour de la fête des Pères ou des Mères ? Seuls, oubliés le reste du temps ?)
  • Meurtre et scandale éviteras, haine et colère également.  (No Comment !)
  • La pureté observeras, en tes actes soigneusement. (Dans quels domaines ? Tous ?)
  • Le bien d’autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement. (Banquiers et percepteurs exclus ?)
  • La médisance banniras et le mensonge également. (Adieu journaux, radio, télé et médias en tous genres.)
  • En pensées, désirs veilleras à rester pur entièrement.
  • Bien d’autrui ne convoiteras pour l’avoir malhonnêtement.

Revenons sur le neuvième commandement : « En pensées, désirs veilleras à rester pur entièrement », autrement dit (autre version) « Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain » ou  plus simplement « Tu ne mentiras pas», passe encore, c’est possible. Puis reprenons le dixième commandement : « Bien d’autrui ne convoiteras pour l’avoir malhonnêtement » ; c’est plus compliqué. Il est vrai que la notion de malhonnêteté précisée dans cette version limite un peu  les difficultés. En effet, si l’on s’en tient à «Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, tu ne convoiteras ni sa femme, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni rien qui lui appartienne», là tout de suite, c’est franchement plus difficile. Pourquoi alors fait-on de la publicité ? Hein, pourquoi ? C’est bien pour nous faire envier le voisin, non ? Pour l’imiter ? Pour avoir la même chose que lui sans lui voler, bien sûr, juste en consommant à l’identique.

Pas de malhonnêteté évidente, juste de l’envie (péché capital quand même).

Tu ne convoiteras pas… Or la tentation est partout. Rien n’est fait pour nous aider à respecter ce fameux commandement.

Share

9 réflexions au sujet de « Le dixième commandement »

  1. tu as raison, les grands principes sont bien bafoués de nos jours ! la pub, le fric, etc.. Moise doit se retourner dans sa tombe ! la Terre Promise est à feu et à sang …que ferait il de nos jours ? bonne fin de semaine, bisous

  2. Tout cela Françoise, se résume en un seul mot « moralité ».
    Or, qui en a actuellement ? qui donne l’exemple ? ni nos dirigeants, ni nos supérieurs, ni le clergé bien souvent.
    Donc chacun se fait la sienne et cela tourne en eau de boudin.
    Pourquoi l’Homme est-il ainsi à présent ? parce qu’il a moins peur qu’avant des foudres du ciel. Avec l’ignorance, la société, autrefois, croyait au paradis et à l’enfer.
    A présent, tout est tellement contradictoire qu’on ne croit plus en rien.
    Où va-t-on ? l’avenir le dira.
    Gros bisous et bonne journée.

  3. Bonjour, nous sommes rentrés après un bon réveillon avec nos enfants et petits-enfants mais maintenant j’ai plein de chose à mettre en ordre ! Bisous

  4. Il n’y a plus de Moïse aujourd’hui pour nous conduire vers La Terre Promise…Mais, pour autant, avons-nous moins de moralité, d’honnêteté que nos ancêtres? Je n’en suis pas certaine…

  5. je me souviens de ce vieux film, les  » 10 commandements  » comme du mal de mer que j’ ai eu, lorsque la mer rouge s’ est ouverte pour laisser passer les fuyards !
    On a raison de dire que l’ histoire est un éternel recommencement !
    tout état commence par se doter de règlements et de lois qui peu à peu tombent dans l’ oubli !
    Sous prétexte de liberté, on aboutit à l’ abandon de toute moralité, et lorsqu’ on en est là, c’ est le début de la fin !
    Combien d’ empires se sont écroulés !!
    Mais tout honnête homme sait bien ce qui est bien, comme ce qui est mal !
    je profite pour te souhaiter un bon passage en l’ an neuf, que je te souhaite souriant et faste
    bisous

  6. Moralité, éducation, honnêteté, vérités…que voilà des mots désuets ! Et la bonté, n’en parlons pas ou presque…S’occuper de soi-même occupe tellement !
    Allez, de l’avant, nous allons être en 2012 ! Bonne fin d’année, bonne année nouvelle !provisoirement, il n’y a pas de place pour le pessimisme ! (Faisons quand même un petit effort…et essayons d’obéir à ces dix commandements …)

  7. Juste pour te souhaiter une bonne année 2012…. santé et paix… pour toi et tes proches… et sincèrement… Pas facile toujours de tenir nos blogs… mais certains échangent sont enrichissant… j’allais dire qu’ils aient encore longue vie… mais c’est moins la mode que par un moment… Après tout l’essentiel c’est que nous nous ayons encore longue vie… mais là c’est moins sûr !!!
    Amitiés
    Jean

  8. Voilà la raison pour laquelle on ne fait pas de la pub : en fait le terme grec « convoitise » est très proche du terme grec « avidité ». J’ai trouvé cet article intéressant : « In the Christian Greek Scriptures the same Greek words are used for « greeddiness » and « covetouness ». Jésus Christ stated that covetouness defiles a man (Mr 7:20-23) and warned against it. He followed this warning with the illustration of the covetous rich man who, at death, no longer had benefit from control of his wealth and was also in the lamentable state of not being ‘rich toward God ». Lu 12:15-21.
    Traduction : « dans les Ecritures grecques chrétiennes les mots grecs traduits par avidité et convoitise sont très proches l’un de l’autre. Jésus Christ mit en garde les chrétiens contre la convoitise qui souille un homme (Marc 7:20-23) et, pour illustrer son propos, il donna la parabole de l’homme riche et cupide qui, à sa mort, ne peut plus ni profiter ni disposer de ses richesses, mais se trouve dans une triste situation parce qu’il « n’est pas riche envers Dieu ».Luc 12:15-21. Bonne soirée, Pimprenelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *