La vengeance est un plat qui se mange froid

Comme je suis toujours en vadrouille en métropole, pas de commentaires chez vous, pas de lectures non plus, je me rattraperai à mon retour à la maison. Juste des petites histoires pour vous faire patienter.

Je sais bien qu’il ne faut pas désirer se venger, ce n’est pas charitable, pas chrétien et qu’en plus, ça peut miner le moral mais il faut reconnaître que certaines histoires de vengeance font sourire et même rire franchement. Les femmes bafouées ne manquent pas de créativité ; elles se démarquent de celles qui acceptent ou se taisent.

Voilà une histoire de vengeance et de vente de maison qui ne manque pas de sel.

Une femme était vraiment très en colère contre son mari qui l’avait quittée peu de temps avant Noël, qui plus est avec sa meilleure amie (ex-meilleure amie).

Après un hiver désespérant, triste et solitaire, elle reçoit les documents du divorce envoyés par l’avocat du mari. Ces papiers lui intiment l’ordre de quitter la maison dans les meilleurs délais avant que le mari volage et la meilleure amie ne s’y installent. Elle répond qu’elle ne quittera pas cette maison, que rien ne l’y oblige, sauf si la maison  est vendue et que le produit de la vente est divisé en deux entre elle et son futur ex-mari.

Toutefois, pour permettre le vente, elle déménage, se doutant que l’ex-mari va faire une offre d’achat, acheter et s’installer dans la maison avec sa nouvelle compagne.

La dame déménage donc, et dès que le déménagement est terminé, elle dévisse soigneusement les embouts des tringles à rideaux (qu’elle a laissées avec les rideaux) dans toutes les pièces de la maison et glisse dans chaque tringle un mélange de crevettes et oeufs de lumps. Elle remet les embouts, puis fait un dernier tour pour voir si elle n’a rien oublié, enfin elle fait ses adieux à cette maison qu’elle aimait tant.

Le nouveau couple s’installe dans la maison en attendant la transaction.

Quelques semaines plus tard, le mari et sa nouvelle compagne remarquent une odeur bizarre dans la maison et font appel à une société de nettoyage ; tous les coins et recoins sont soigneusement examinés mais la puanteur persiste et même s’amplifie. Le couple a du mal à rester dans la maison et plus aucun visiteur, acheteur potentiel ne veut franchir le seuil de la demeure. Les agents immobiliers conseillent au mari de régler le problème de l’odeur nauséabonde avant de remettre la maison en vente. En l’état la maison est invendable.

Le couple va, en désespoir de cause, habiter un hôtel et emprunte pour acheter une nouvelle maison.

Quelques temps après, la jeune divorcée appelle son mari pour savoir où en est la vente. Elle écoute, en souriant, l’ex-mari lui raconter que le marché immobilier ne va pas bien, que les acheteurs sont rares, que la vente ne s’est toujours pas faite. Elle lui propose alors de racheter sa part à un prix bien inférieur à celui du marché, ce que le mari, sans scrupule, accepte volontiers, trop heureux de se débarrasser de cette maison empuantie.
Fidèle à lui-même, il décide de laisser à son ex-femme une maison totalement vide et d’emporter tout ce qui est réutilisable dans son nouveau domicile : étagères, poignées de portes, ampoules, rideaux et… tringles.

Imaginez la suite…

Comme vous l’entendez.

Vous souvenez-vous de cette chanson de Sabine Paturel «Je fais rien que des bêtises» ? Cliquez, écoutez.

Share

8 réflexions au sujet de « La vengeance est un plat qui se mange froid »

  1. Françoise,
    Maintenant que je lis cette histoire, je me souviens que je la connaissais.
    C’est très ingénieux ce qu’a fait cette dame !
    Une vengeance comme celle-ci n’est pas dramatique, après tout elle n’a fait de mal à personne.
    Bonne continuation et bisous.

  2. Il fallait y penser et avoir beaucoup de haine envers son mari ! Et surtout ne pas perdre le nord pour le rachat ! Pas très gentil, mais très drôle !!!

  3. Elle a su garder la tête froide cette dame trompée , ce qui n’est pas donné à toutes en pareilles circonstances …
    Bisous Françoise .

  4. en tout cas, je trouve qu’ on éprouve une sacrée satisfaction, une fois la vengeance accomplie !
    bonne journée
    bisous

  5. Bien fait, non mais !
    Ma suite ? Le goujat et sa maitresse, aveuglés par leur bêtise, ne voient pas l’état des tringles et les font installer chez eux. La puanteur telle une malédiction s’y installe et ne les quitte plus, !!!

  6. Je fais ma tournée hebdomadaire des blogs. Pas mal ta blague, un truc à retenir. J’ai profité de ce moment pour écouter Sabine Paturel. Qu’est-elle devenue, j’aimais bien ses chansons la garce. Amicalement. Henri.

  7. Bien belle Histoire…
    Bonne Nuit
    Bisous
    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ•°*”˜ ❤”*°•۞•°*”˜❤˜”*°•۞• Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ
    ___(>  »  »  »  » <)
    ___( ='o'= ) ______( ='o'= )
    ——-(,,)-(,,)———- (,,)-(,,)
    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ•°*”˜ ❤”*°•۞•°*”˜❤˜”*°•۞• Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  8. Excellente vengeance !! Je trouve ça d’une grande subtilité… Bravo à la dame !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *