Hiver et houle à la Réunion

Le 3 août, c’est l’hiver à la Réunion, je vous l’ai déjà dit.

En hiver, selon que l’on est dans les hauts de l’île ou sur la côte les températures ne sont pas les mêmes (autour de 0° dans les villages des hauts,  20° dans les villes du bas). On a déjà vu de la neige en juillet ou en août, de la neige, de la vraie, dans les hauts. Bien sûr pas de quoi skier mais bien de quoi faire un (petit) bonhomme de neige et d’organiser des batailles de « boulettes » de neige.

Pour preuve voilà la route du volcan le 2 août 2003 :

Et comme nous sommes sur une « île à grand spectacle », en octobre 2006 (c’est-à-dire  un mois avant l’été), il a neigé et en même temps, il y a eu une éruption volcanique. Cliquez sur la photo au dessous, vous aurez même une vidéo.

L’hiver austral, c’est aussi la saison des fortes houles. Aujourd’hui 3 août 2011, des vagues de 5 à 8 mètres déferlent sur les côtes ouest et sud. Jusqu’à demain soir, des vagues pourront atteindre 12 mètres. Il ne faut pas rester trop près.

La côte ouest est la « côte sous le vent », la côte calme, ensoleillée et plutôt sèche, à l’opposé de la côte est « côte au vent ».

Si vous voulez voir quelques photos, vidéos ou articles, des émotions du jour, voilà un lien qui vous permettra d’en savoir plus (c’est le site de la chaine de télévision locale indépendante) : http://www.linfo.re/-Societe-/Une-vague-seme-la-panique-aux-Brisants

Et deux photos du jour dans le sud de l’île à Saint Pierre.

Les gens sont un peu inconscients, non ? Juste pour faire de belles photos ou tout simplement pour voir en se faisant un peu peur. En voyant les barrières de protection, vous imaginez bien comment elles mettent à l’abri d’une vague plus forte.

Il y a mieux : des surfers se sont fait plaisir. Pas très nombreux. Les téméraires ne sont pas légion. C’est leur droit. Il y a bien des fous qui gravissent l’Everest, plongent en apnée, montent dans des engins volants… surfent à Hawaï ou ailleurs des vagues monstrueuses… Il y a eu, il y a, et j’espère qu’il y aura toujours des casse-cous pleins d’imagination pour faire changer le monde.

Je n’aime pas les interdits injustifiés, je sens la dictature dessous. Il faut informer et dans la mesure où ça ne nuit à personne, laisser faire. Il faut laisser les surfers surfer, libres d’aller dans l’eau mais, pour sortir, ils se débrouillent. Lorsque nous prenons des risques, nous en sommes bien conscients, il faut les accepter et ne pas dire après, « ce n’est pas de ma faute ; je ne savais pas. » La vie est une prise de risques en permanence : se marier ou pas, avoir des enfants ou pas, investir ou pas, boire (fumer) ou ne pas boire (fumer)… Nous faisons des choix et nous les assumons. Nous en regrettons certains et sommes heureux d’en avoir faits d’autres. Nous sommes responsables. Bien sûr, il y a les accidents de la vie contre lesquels nous ne pouvons rien sinon  souffrir et nous adapter… mais c’est le destin, la fatalité.

Revenons à la Réunion, où pour la première fois, la police a verbalisé un surfer, qui bien sûr ne savait pas. 11 euros, pas cher, moins que les 17 euros pour le stationnement impayé.

Share

9 réflexions au sujet de « Hiver et houle à la Réunion »

  1. Très belles photos qui donnent envie d’aller visiter La Réunion ! Tu as sûrement raison ce n’est pas une nuit noire mais il fait assez sombre d’après ce que j’ai vu sur les documentaires. Bon jeudi, bisous

  2. c’ est souvent l’ anormalité qui séduit !
    je dois dire que je suis attiré par les tempêtes, tant je trouve beau cette démonstration de puissance des vagues qui se brisent sur les rochers.
    Mais quand même pas au point de prendre des risques inutiles !
    J’ ai entendu aussi le côté négatif des effets de l’ hiver, avec les inondations et les rafales de vent !
    réflexion faite, je choisirais l’ été pour visiter.
    il me semble aussi avoir entendu que ceux qui prennent des risques au point de devoir être secouru, devront dorénavant payer les frais occasionnés !
    bonne journée
    bises

  3. En fait, ce n’est pas « moins risqué » d’y aller en été trublion, puisque c’est la saison des cyclones …. de toutes façons, été ou hiver, un seul voyage ne suffit pas pour voir tout ce que la Réunion possède de merveilleux.
    Merci pour ce très bel article.

  4. bonjour Françoise
    il y a des gens qui sont vraiment inconscients,risquer la vie des autres pour être secouru en cas de besoins,même si c’est payant,c’est une honte
    je savais pour la réunion,que sur les hauts plateaux,il pouvait neiger
    tes photos sont magnifiques
    comment va ta petite fille?
    bonne journée et grosses bises
    janine

  5. Bonjour chère Françoise,
    Oui, j’ai pensé à toi en regardant la télé à midi, j’ai vu des vagues énormes sur ton île !
    Mais est-ce qu’il fait vraiment froid ?
    Reste bien au chaud, passe une excellente soirée et bisous.

  6. Bonjour Françoise, je me rends compte que je ne suis pas venue hier, et en plus tu parles de la Réunion ! (sourire).
    Je ne savais pas qu’en août, c’atait l’hiver chez toi ! J’ai appris quelque chose. C’est amusant le volcan qui crache du « rouge » et la neige sur ses flancs.
    Il y a des gens qUI S4APPROCHENT TROP PR7S; DE TEMPS EN TEMPS? UNE PERSONNE EST HAPP2E PAR UNE VAGUE MAIS c’est de leur faute. (majuscules involontaires)

  7. Je suis rentrée depuis 1 semaine d’un séjour dans ton île. J’en ai pris plein les yeux, c’est vraiment une merveille. Vous avez vraiment de quoi être fier.
    En 3 semaines, j’ai eu le temps de voir beaucoup de choses, les 3 cirques, le volcan… les côtes et autres merveilles, comme la forêt primaire et celle de tamarins…. J’ai même vu des baleines, dont une avec son baleineau.
    L’hiver austral est la meilleure saison pour randonner.
    Merci aux Réunionnais pour leur accueil et leurs sourire.
    Je n’ai plus de blog, dommage, j’aurais eu quelques centaines de photos à faire admirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *