Île aux Cocos (Rodrigues) ou île aux oiseaux

“Les oiseaux sont les seuls survivants de ce temps extraordinaire et cruel, quand le ciel et la terre n’appartenaient à personne, quand les îles étaient libres et dangereuses comme les navires des pilleurs. Aujourd’hui, les oiseaux sont en exil. Ils ont été chassés des rivages, et contraints de se réfugier sur les îlots de la ceinture de corail, que balaient les vagues de l’océan.” (Voyage à Rodrigues – J.M.G. Le Clézio)

L’île aux Cocos dont je vous ai montré quelques vues dans mon article « Les oiseaux... »est située à 4 km de Rodrigues, la plus petite des îles des Mascareignes, à 600 km de Maurice dont elle dépend administrativement.

C’est une petite bande de sable qui émerge du lagon. A marée basse, s’y rendre en bateau est une aventure car à certains endroits, les coraux et les rochers affleurent la surface de l’eau ; il faut éviter les bancs de sable sous peine de s’échouer. Quelquefois, l’eau du lagon est si peu profonde qu’il faut finir le trajet à pied dans quelques centimètres d’eau.

L’île est une réserve naturelle où des milliers d’oiseaux marins ont trouvé refuge. On y observe principalement quatre espèces : des sternes blanches (Gygis Alba ou « oiseau la Vierge »), des sternes fuligineuses (appelées Yéyé par les Rodriguais) et  deux espèces de noddis : le  noddi brun (Anous stolidus) et le noddi marianne (Anous tenuirostris).

Après recherches, je pense que l’oiseau au regard peu amène est un noddi brun. Comme vous en avez fait la remarque, les oiseaux défendent leur territoire, voire leurs couvées. Il n’est pas question de laisser des intrus s’approcher trop près des nids.Quel accueil tout de même ! Des centaines d’oiseaux autour de nous : certains s’élèvent en nuées dans un tintamarre assourdissant, d’autres restent au sol, piaillant, criant,  complétant la cacophonie, d’autres volent en solo, en silence et en rase mottes, d’autres  enfin sont perchés sans bruit, par dizaines sur des branches de filaos. Impossible de ne pas penser au film d’Hitchcock.

Malgré cette atmosphère un peu étrange, il est agréable de se promener sur cette miette de terre (1 500mètres sur 250 mètres environ). Un petit sentier parcourt l’îlot et permet de s’approcher des oiseaux.Le plus élégant des oiseaux est la sterne blanche.Le plus commun est le noddi surnommé ici « mandarin ». Calme et pacifique quand il se repose en colonie sur la plage, le mandarin s’avère être un farouche gardien de sa couvée lorsque l’on s’approche trop de son nid.Habituellement, les nids sont  posés dans les arbres, mais il arrive d’en trouver à même le sol. A ne pas toucher bien sûr!La visite de cet îlot, classé réserve naturelle, est étroitement contrôlée par l’État mauricien (puisque l’île Rodrigues est une dépendance de l’île Maurice) et nécessite une autorisation (les tours-opérateurs se chargent de cette démarche). Intelligemment préservée, l’île ne peut être visitée complètement, un tiers de sa surface est inaccessible au public. L’île aux Sables, voisine, refuge de milliers d’oiseaux, est elle totalement interdite d’accès.

De plus, la pêche autour des îlots n’est pas autorisée afin de préserver les ressources alimentaires des occupants qui se régalent de calamars et de petits poissons. Deux ou trois gardiens, en permanence sur l’île, se partagent la surveillance de la réserve. Grâce à ces contrôles, l’île demeure un site de reproduction pour les espèces, preuve d’une cohabitation réussie entre les oiseaux et les touristes.

Ici, l’Homme est toléré, il n’est pas maître des lieux.

4 réflexions au sujet de « Île aux Cocos (Rodrigues) ou île aux oiseaux »

  1. Merci pour cet article passionnant (j’aime les oiseaux, j’ai fait partie de la LPO il y a qq années pour mieux connaître ceux de ma région (littoral et marais-salants), c’est bien que les îles soient protégées et qu’il y ait des endroits inaccessibles aux touristes.
    Bonne semaine 🙂

  2. quelle belle visite…des oiseaux magnifiques…un sentier royal…vraiment c’est un paradis…

    ly xx

  3. bonjour, je vous remercie de l’intérêt que vous avez pour mes articles, oui je suis le fils de rené
    ce jour, je vous montre de la sculpture
    je te souhaite une bonne journée
    amitiés de sam

  4. Ton article est très profond, ça nous amène vraiment à réfléchir. En plus les photos sont magnifiques. Bonne journée !
    Margot T.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *