Impossible retour à la normale

Le monde change. Le monde a changé mais pas comme nous pouvions l’espérer. Il faut ouvrir les yeux, vite ! Accepterons-nous  une surveillance intrusive de nos vies comme nous avons accepté les contrôles de sécurité de plus en plus stricts dans les aéroports après les attaques terroristes ? Allons-nous nous adapter à une nouvelle façon de vivre, de travailler ?

Finies les relations familiales tendres, finis les bisous, les câlins, les dimanches et les vacances ensemble si nous sommes plus de dix ! Finis les pique-niques, les repas de groupe, les fêtes d’anniversaire… Et dire que ma fille devait fêter ses quarante ans ! Pas de fête des mères, des pères avec enfants et petits-enfants. Pas de cérémonies de mariage ou de funérailles. Rien d’affectif !

Plus que de l’économique ! Rien que du fric ! Du politique ! Rimes en ique… Pharmaceutique,  chimique, aéronautique, agrochimique, médiatique…

Je voudrais un antiémétique tandis que d’autres se gavent d’antibiotiques ou d’anxiolytiques. Chacun ses toxiques !

Quelle « normale » est acceptable ?

Certainement pas celle qu’on veut nous imposer pleine de mensonges, d’à-peu-près,  de mépris… Je comprends bien l’intérêt général mais pas le favoritisme et la protection des intérêts de quelques-uns. ll faut défendre les intérêts de nos enfants pas ceux d’une oligarchie.

Que pensez-vous du retour à l’école dans les conditions mensongères annoncées ? Plus aucune égalité !

Que pensez-vous des drones qui nous surveillent ? Des pouvoirs de la police ou de la gendarmerie qui sont rarement là où on a besoin d’eux mais qui se trouvent là où l’on peut « taxer » les Français ?

Que pensez-vous des quêtes, des appels aux dons formulés par des nantis ? Et des ventes comme celle-ci « Afin de venir en aide au personnel soignant des Hôpitaux de Paris, le Paris-Saint-Germain a mis en vente des maillots « Tous Unis » en édition limitée, dont les bénéfices seront reversés en intégralité à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris. »  Tout est parti en quelques heures ! Et les fonds collectés ont-ils été bien reversés, intégralement et à qui exactement ?

Moi j’en ai assez de ces appels à la charité quand les fonds récoltés sont détournés, n’arrivent pas à destination. Je me souviens en particulier de l’ARC et de Crozemarie ; les Restos du Cœur devenus trop « spectaculaires » et commerciaux me dérangent sous cette forme ; je préfère désormais les banques alimentaires. Je veux bien aider mais le plus directement possible. J’ai cousu des masques bénévolement avec un collectif de couturières non professionnelles et d’autres en direct pour des personnes qui en avaient besoin. Je crois à l’entraide, à la solidarité directe pas à celle qui  nous est imposée : contribution sociale généralisée (CSG), contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS), lundi de Pentecôte pour les vieux, congés et RTT réquisitionnés pour la solidarité… Pourquoi pas de prélèvement sur les indemnités ministérielles, présidentielles,  etc ?

Vive la liberté de penser ! Vive la liberté de parler ! Plus rien ne doit et ne peut être comme avant le confinement. Le retour à la normale est impossible, qu’on le veuille ou non. J’ai peu de ce qui se prépare, de ce qui s’installe. Je me répète : accepterons-nous  une surveillance intrusive de nos vies comme nous avons accepté les contrôles de sécurité de plus en plus stricts dans les aéroports après les attaques terroristes ? Se protéger oui mais se laisser enfermer, non.

Vive la liberté !

Share

1 réflexion sur « Impossible retour à la normale »

  1. Macron aura au moins été clair !
    Vive les premiers de cordée, fi des béotiens illettrés et alcooliques !
    Et si par malheur ils osent protester, on envoie des milliers de crs, policiers, gendarmes pour matraquer, gazer et éborgner, en envoyant les meneurs devant des juges à qui belloubety a demandé une sévérité sans faille !
    Quel pied alors qu’on donne des ordres pour qu’on laisse des musulmans faire ce qu’ils veulent, d’obliger les caucasiens à rester confiné, et gare à l’hélicoptère ou au drone, si on s’avise de passer outre !
    Que dire quand o n constate qu’ils ont tenté de s’exonérer des conséquences de leur incompétence et incohérence, que dire devant cette loi avia votée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *