Numéros chez Peugeot

Vous l’avez constaté les voitures Peugeot portent un numéro (205,308…). Seuls les prototypes portent de véritables noms, je me souviens de Féline (607 Féline – 2000), roadster sportif haut de gamme intégrant des éléments de 607 et Vainqueur (20 Cœur, 1998), le coupé-cabriolet 206, Touareg (1996), véhicule tout-terrain de loisir, à propulsion électrique.

Le premier chiffre est lié à la position du modèle dans la gamme, le dernier à sa génération. Plus le chiffre est gros, plus la voiture l’est aussi. Ainsi la série 100 correspond aux citadines: 104, 106, 107…
La série 200 aux petits modèles: 201, 202, 203, 204, 205, 206, 207, 208…
La série 300 aux berlines compactes: 301, 302, 304, 305, 309, 306, 307, 308…
La série 400 aux berlines familiales: 401, 402, 403, 404, 405, 406, 407, 408…
La série 500 aux routières familiales: 504, 505, 508…
La série 600 aux grandes routières: 601, 604, 605, 607…
La série 800 aux monospaces: 806, 807…
La série 900 pour les modèles de compétition, non commercialisés: 905, 907, 908…
La série 1000 aux citadines rehaussées: 1007…
La série 3000 aux crossovers: 3008…
La série 4000 aux SUV: 4007, 4008…
La série 5000 aux monospaces compacts: 5008…

Sur le plan marketing, cette idée simple a fait économiser à Peugeot des sous en publicité : lorsqu’une voiture se nomme Peugeot 204, on sait d’emblée qu’elle succède à la Peugeot 203 et se situe dans la gamme plus près de la Peugeot 104 que de la Peugeot 404. Par contre, il y a eu de la créativité chez Peugeot en matière de pub, bien plus que chez les concurrents. La 205 qui se vendait si bien n’a pas arrêté les créatifs.

Résultat de recherche d'images pour "pub 205"Résultat de recherche d'images pour "pub 205"

 

Les numéros se suivent mais il existe néanmoins des exceptions comme la 309 antérieure aux 306 et 307.

On note également plusieurs «sauts + 2» lorsque la série 6 est directement passée de la 605 à la 607 (de même pour les 302/304, 104/106), un «saut + 3» avec les 505/508, voir quelques «saut + 4», les 104 et 504 inaugurant leurs séries, et un «saut + 6» avec la 806, même si une 802 avait été un envisagée avant guerre.

Peugeot a déposé dans le domaine automobile les désignations « x0x » pour ses modèles, tous les numéros de trois chiffres comportant un zéro au milieu : de 101 à 909 pour éviter que la concurrence n’imite l’astuce, c’est pourquoi, en 1963, la Porsche 901 a été commercialisée sous le numéro 911 à la demande de Peugeot.

J’ai lu à plusieurs reprises une anecdote selon laquelle le zéro du milieu des numéros des modèles était initialement prévu pour intégrer le trou de la manivelle de démarrage. Cette astuce n’a pourtant pas été utilisée sur les premiers modèles à zéro central (301, 401 et 601) mais seulement sur quelques modèles qui ont suivi, les 302 et 402 par exemple. Le zéro n’a donc pas été prévu pour cela à l’origine mais il a été considéré comme esthétique et bien pratique par la suite. Plus récemment, le zéro central sert de bouton d’ouverture du coffre sur les 307 CC et d’autres modèles. Pourquoi aujourd’hui y-a-t-il un « 00 » double zéro central : 3008 par exemple ?

Avec l’élargissement de la gamme, il n’y avait plus assez de chiffres. Il a donc été décidé d’utiliser le double zéro au milieu du nom.

Bon, je ne reste pas 107 ans de plus sur ce sujet.

J’espère qu’avec tous ses numéros, Peugeot continuera à faire du chiffre. C’est pas gagné, mais il faut espérer : « Peugeot e-Legend Concept » va arriver. Pour faire rêver ?

Share

3 réflexions sur « Numéros chez Peugeot »

  1. Les pubs étaient de vrais réussites je vois, mais force est de constater que je n’ ai jamais eu de peugeot, pas plus que de citroën, et pourtant , j’ en ai eu des voitures, sans compter celles de l’ employeur, au moins une quinzaine !

  2. Dans les années 70 j’ai eu plusieurs 504 pour finir avec la superbe 504 coupé que j’adorais !
    Depuis, je suis restée fidèle à renault …
    Avec, en dernier, mon trafic … d’occasion (voir pub) !
    Superbes, toutes ces pubs pijot, d’ailleurs.

  3. Hé, la « dom » ne se refusait rien. Je me souviens quand j’allais vérifier des états-civils en mairie durant ma période en départementale, un coupé 504 genre marron métallisé trônait assez régulièrement dans la cour de l’hôtel de ville. Je ne manquais jamais d’y jeter un oeil à chaque fois. Pour ma bourse, il restait du domaine du rêve. Je roulais en 104 (après 403 et 404) et d’occasion. Le dernier « concept car » de Peugeot qu’une PUB nous montre d’ailleurs c’est justement un clin d’oeil au coupé 504.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.