Robe blanche

Pour son mariage avec le prince Harry, l’ex-actrice américaine Meghan Markle portait une robe de mariée blanche, sobre et française, de la maison Givenchy. La mariée portait aussi un voile, long de cinq mètres, brodé de fleurs représentant les cinquante-trois (53) pays du Commonwealth plus deux fleurs de son choix dont un pavot de Californie, état dont elle est originaire. La robe blanche… Une coutume religieuse ? Un symbole de virginité ?

Non, pas du tout. Voilà une petite histoire de la couleur des robes de mariées.

Je croyais, comme beaucoup sans doute, que la coutume de la robe blanche était liée à un impératif de pureté et de virginité mais en cherchant un peu, ce n’est pas exactement ça.

La robe de mariée a connu bien des couleurs et je ne parle que de l’Occident.

Contrairement à une idée reçue, la couleur blanche n’est pas imposée par l’Eglise depuis des siècles comme symbole de virginité. Les premières robes blanches de mariée ont été vues dans l’Antiquité : dans l’Egypte ancienne, la mariée était vêtue d’un linge en lin blanc ou écru et sous l’Empire romain, la future mariée portait une robe blanche avec une couronne de fleurs d’oranger.

Au Moyen-Age, les jeunes filles portent des robes de la couleur qu’elles souhaitaient et dans les campagnes on privilégiait les robes rouges ou noires, couleurs plus faciles à travailler pour les teinturiers et plus faciles à re-porter. Il fallait conserver du bon sens, ne pas gaspiller sans compter que la couleur rouge était la plus romantique pour le jour J ; la couleur rouge et les roses rouges sont le symbole de la passion, non ?

Attention aussi à ce détail supplémentaire : le blanc était associé aux enterrements et au deuil donc celles qui optaient pour une robe blanche en dépit de la tendance “cramoisi” risquaient des ennuis. La reine Marie d’Ecosse (Mary “pas d’bol”), qui se maria en 1558, a été blâmée pour avoir porté une tenue immaculée et fut accusée d’avoir “jeté un mauvais sort” à son mari qui décéda quelques mois seulement après leur union. 

Il a fallu attendre le mariage de la Reine Victoria avec le Prince Albert de Saxe en 1840 pour que le blanc redevienne une couleur de robe de mariée acceptée. La jeune reine délaisse la traditionnelle robe rouge, couleur de la monarchie et depuis, par effet de mode, la robe blanche est devenue la norme des mariages dans les familles aisées ce qui n’a donc rien à voir avec la vertu préservée d’une jeune fille mais s’apparente plutôt à une classe sociale, la bourgeoisie. En portant du blanc, une jeune fille montre que sa famille a les moyens d’acheter une robe qu’elle ne pourra jamais remettre.

Alors, aujourd’hui, le blanc est un choix traditionnel non comme symbole de pureté et d’innocence en écho à la liturgie catholique, mais pour jouer les princesses d’un jour, pour épater la galerie, sans compter que le blanc est la couleur la plus simple à accessoiriser, tout va avec le blanc. Au vu des préparatifs que demande un mariage actuellement, un peu de “simplicité” est bienvenue…

Voilà, maintenant, vous savez comment animer une discussion, à table ou ailleurs, au prochain mariage auquel vous serez convié.

 

Share

2 réflexions sur « Robe blanche »

  1. Un peu marre d’entendre parler de ce mariage et … l’habit ne fait pas le moine.
    Merci pour l’histoire de la couleur des robes de mariées, je ne connaissais pas.
    Je reviens doucement et même si mes com’ sont très courts, c’est un vrai plaisir de lire les articles.
    Je te souhaite un bon mardi malgré les orages d’hier en fin de soirée et encore prévus pour tous ces jours.
    Je profite au max du soleil qui m’a tant manqué l’an dernier car je ne devais pas m’exposer …
    Je ne pète pas encore la forme, mais les douleurs se sont bien atténuées et c’est ça le principal.
    Ca ma fait presque drôle de marcher normalement, malgré mes cannes !
    Gros bisoux, ma françoise

  2. et bien moi aussi j’ ignorais toute cette histoire des robes de mariées en occident.
    Comme je suis allergique à tout ce qui est roi, princes et princesses, je n’ ai pas du tout suivi le mariage en Angleterre !
    Admettons que le jour du mariage soit considéré comme extraordinaire, mais reconnaissons qu’ aujourd’ hui, les couples consomment bien avant, et donc qu’ après, il n’ y a rien de changé, si ce n’ est une signature en mairie
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *