Patagonie

J’ai quitté un soir Punta del Este par la mer pour partir vers la Patagonie. J’ai fait une première escale à Puerto Madryn, la ville proche de la Peninsula Valdés, puis direction Ushuaia, le Cap Horn, les fjords chiliens, le Perito Moreno… Une petite carte pour avoir une idée du périple qui m’a emmené à Valparaiso puis Santiago du Chili pour prendre l’avion du retour. 

Résultat de recherche d'images pour "carte de l'argentine"

Je vous présente aujourd’hui cette première escale patagonienne, début janvier 2017.

RN 3 Patagonie

Nous sommes arrivé à Puerto Madryn, une ville de la province de Chubut, en Argentine. Elle se trouve au bord de l’océan Atlantique, à 1 075 km au sud-ouest de Buenos Aires. Sa population s’élève actuellement à environ 80 000 habitants, ce qui en fait une des principales villes de la région où passent les bateaux de croisière. Elle fut fondée le 28 juillet 1865, par 150 Gallois qui débarquèrent du navire le “Mimosa”  et baptisèrent ainsi la cité “Madryn” en hommage à Loves Jones Parry, Baron de Madryn au pays de Galles. C’est en 1886 que la ville s’est mise à croître avec l’arrivée d’immigrants gallois, italiens et espagnols quand commença la construction d’une ligne de chemin de fer entre Madryn et Trelew.

L’économie de la ville repose actuellement sur la pêche, la production d’aluminium et le tourisme.

Puerto Madryn est considérée comme la porte d’entrée de la Péninsule Valdés déclarée en 1999 Patrimoine mondial par l’UNESCO. La ville est aussi dite « Capitale nationale de la plongée » avec ses eaux cristallines et calmes. Des excursions sont organisées pour observer les baleines franches, les dauphins, les manchots, les éléphants de mer et toutes sortes d’oiseaux.

La Péninsule Valdés est une presqu’île reliée au continent par une frange de terre très étroite, longue de 35 kilomètres, appelée Istmo Ameghino.

A l’intérieur de la péninsule, Puerto Piramides est le centre touristique le plus important, à une centaine de kilomètres de Puerto Madryn. Je vous livre en vrac des photos que je n’ai pas encore eu le temps de trier. Oui, je sais, je me disperse…

Voilà donc la côte de la péninsule, habitée par de nombreux animaux :

Il y a des habitants dans l’eau mais dans les terres aussi ; voilà des guanacos, des camélidés, de la même famille que les lamas mais ces guanacos ne sont pas domestiqués. Ils courent dans les prairies et croisent d’énormes lièvres ainsi que des troupeaux de moutons.

Je vous offre ces quelques photos mais je vous promets d’autres précisions plus tard.

Share

2 réflexions sur « Patagonie »

  1. Superbe, toutes ces photos qui me semblent venir du bout du monde.
    Je ne peux pas lire le mot “patagonie” sans penser à un certain chanteur …
    J’avoue qu’avant qu’il n’y aille, je ne savais même pas que ça existait.
    Pourtant, j’étais pas trop mauvaise en géo. 😉
    Merci pour ce beau partage.
    Bon mercredi, avec du soleil ?!
    Et des bisoux, c’est sûr !

  2. Oui, ça me fait penser à FLorent Pagny aussi !
    Des reportages que j’ ai pu voir, j’ ai tiré que ce pays était magnifique et possédait une flore et faune remarquable
    J’ ai eu aussi le sentiment qu’ il restait encore épargné par la modernisation à outrance, et qu’ on n’ y ressent pas le réchauffement climatique.
    IL suffit de regarder tes photos pour se convaincre que la Patagonie vaut une visite
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *