Art déco

Vendredi, j’ai terminé mon billet en annonçant l’Art déco qui succéda à l’Art nouveau. L’art déco vit son apogée dans les années vingt autour de «l’exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes» de Paris, en 1925. C’est l’art des années folles, celles de Gatsby le Magnifique, années folles qui ne durèrent qu’une dizaine d’années de 1920 à 1929.

Les Années folles constituent une période marquée par une aspiration nouvelle à la liberté et à la joie de vivre, par une grande effervescence culturelle et intellectuelle et par une remise en cause des valeurs d’avant-guerre. Période d’intense soulagement après cinq longues années de guerre, la « der des der », une nouvelle ère allait commencer : le taux de croissance était compris entre 5 % et 6 % par an dans de nombreux pays ; la société de consommation s’installait avec la « démocratisation » de l’automobile et la diffusion de l’électroménager. Seuls les agriculteurs semblaient exclus de cette prospérité ; ceci dit, le monde ouvrier n’était pas tellement bien loti ; il y avait toujours des pauvres, en ville et à la campagne.  La bourgeoisie s’enrichissait faisant preuve d’exubérance vestimentaire et même sexuelle (lire The Great Gatsby de Francis Scott Fitzgerald ou le roman de Victor Margueritte, La Garçonne (1922).

La diffusion du style Art déco auprès du plus grand nombre fut favorisée par l’essor de la presse, de la radio et du cinéma mais les Années folles s’achevèrent vite en raison de la grande crise de 1929.

Ce mouvement culturel fut marqué par la créativité des peintres, sculpteurs, photographes et modèles ainsi que de nombreux écrivains, dont ceux du mouvement surréaliste et des Américains de la lost generation comme Ernest Hemingway, qui trouvèrent à Paris un dépaysement et une liberté de ton que ne leur offrait pas l’Amérique de la prohibition. Paris devint, pour certains, le centre des plaisirs et d’une vie au luxe ostentatoire, où le goût de l’excentricité se conjugua avec celui de la nouveauté avec le succès du jazz et du charleston, de Joséphine Baker et de sa Revue nègre.

Là où l’Art nouveau vantait une femme arrondie, bucolique, poétique, l’Art déco révèle une toute nouvelle femme, longiligne, mince, élancée, un peu androgyne, en totale rupture avec la représentation classique de la femme. C’est l’art de la femme moderne, précurseur de la femme actuelle.

L’art déco fut l’art du modernisme, de la géométrie, de l’ordre, de la symétrie, de la sobriété, des angles, des pans coupés, des cercles, des arrondis et des octogones ; dans la peinture, c’est la naissance du cubisme. L’Art déco, c’est le retour en grâce de la technique, de la science, des découvertes, des voyages (trains, paquebots, hôtels), de l’automobile, de l’aviation. Cet art « stylisé » est souvent caractérisé par des socles, de la marqueterie, ou de luxueux matériaux  en provenance des colonies : du bois exotique, du galuchat, de l’ivoire, de la laque.

Sans leader véritable ni théorie, ce style fut critiqué dès ses premières années pour sa superficialité. Il était particulièrement employé pour tous les édifices devant valoriser l’image de son commanditaire : naissance de l’architecture commerciale (boutique, siège social, etc.), les théâtres et cinémas, mais aussi l’architecture domestique : le décor servant de signe de réussite sociale. Né comme un mouvement extrêmement luxueux, touchant d’abord les classes les plus aisées, il se propagea rapidement et devint très populaire, un art de masse au début des années 30 utilisant un tout nouveau produit : la bakélite, le plastique. L’Art déco marqua la naissance du design.

Un adjectif pour caractériser l’art déco ? «Moderne» ? L’art moderne, c’est encore autre chose.

11 réflexions au sujet de « Art déco »

  1. Beau billet, richement documenté et écrit de main de maître! Bravo (merci d’être passée sur mon blog et d’avoir laissé une trace c’est très apprécié!!) Amitiés

  2. Je n’ai rien d’un artiste, alors art déco ou autre… J’ai par contre apprécié ce que tu écris de l’évolution de la société. Amicalement.

  3. …bonjour Françoise, tres interessant ton billet, je suis né durant cette période, sans doute pour ça que je me sens un peu démodé ! heureuse semaine à toi

  4. j’ ai donc vécu cette période sans m’ être rendu compte de l’ évolution.
    On comprend que l’ après guerre entraîne une exubérance nécessaire pour le moral, mais force est de constater que les crises nous guettent .
    Je me demande aussi si tout n’ est pas organisé pour faire marcher le commerce !
    Merci pour cet article superbement argumenté !
    bonne journée Françoise
    bisous

  5. Bonjour Françoise

    Il court, il court le mardi, celui qui nous dit qu’il n’est ou pas
    gris.
    On se lève de bonne humeur et le soleil dans nos coeurs sourit.
    Ça te dit un bout de cake aux fruits ? Moi se sera un café, toi un thé au
    lait ou une chicorée bien chaud et bien servi.
    Pourquoi tu ris ? Tu aimes donc mes i aujourd’hui, c’est bien mon
    ami (e) !

    Je suis heureuse que tu apprécies mes visites, et je tiens à te remercier
    de tes passages nombreux et si fidèles.
    Tu es un ange celui qui chaque jour me rappelle que l’amitié a des ailes.
    C’est presque avec toi que chaque matin, je prends mon bain de bonheur,
    bon ne rêve pas lol, c’est un bain sans eau. Hi Hi !

    Le p’tit jeu de mot pour faire travailler notre mémoire.
    Tu te rappelles la règle ? ok !
    Sans obligation de jouer évidemment.

    Les lettres : TEEOÉNMUVD

    Le mot a trouver est un synonyme d’amour.
    Exclure les autres mots.

    Je te souhaite une douce journée.

    Prends soin de toi car je t’aime beaucoup tu sais.

    Lolli

  6. Bonjour Françoise,
    Un billet très intéressant.
    Pour tout te dire je n’y connais rien en art-déco.
    Ici c’est la grisaille.
    Bonne fin de mardi
    Amitiés

  7. un article très intéressant pour des profanes de l’art, mais j’ai visité de nombreuses villes en France aux façades art déco, au niveau de l’architecture c’est plus reconnaissable pour moi. Ton commentaire sur Mada reflète la réalité, en ce moment des élections mais ….qui surveille les bureaux de vote, qui contrôle ???
    bonne soirée

  8. Bonjour Françoise
    j’ai vu ton com chez cassandre, chez moi tu as ma recette de la fondue chinoise
    Je te souhaite un très bon mercredi
    Nos amitiés bises
    Qing&René

  9. Un bel article! Je n’aime pas l’Art Déco, l’art moderne non plus d’ailleurs, je suis plutôt tournée vers l’antique…..
    Gros bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *