Drôle d’époque

Oui, c’est vraiment une drôle d’époque. Je ne parle pas des saisons qui n’en font qu’à leur tête mais du règne des apparences. Je n’ai pas envie de vous parler du « bling-bling », ni de la « gauche caviar », ni même des réputations qu’on n’essaie même plus de se faire puisque la première catin venue peut devenir admirable (je pense à Zahia qui se prostituait et qui est devenue styliste en lingerie ; bien sûr, j’y crois très fort). Non j’ai envie de vous parler de cette époque en toc.

Cette époque est en toc. Tout est faux. Le mensonge règne en maître.

On ment pour se protéger et on prend les autres pour des demeurés. Moi, ça me fatigue. On ment dans le monde politique : voir Jérôme Cahuzac, le 4 décembre 2012 : «Je n’ai jamais disposé d’un compte en Suisse ou ailleurs à l’étranger. Jamais». Il dit ça en nous regardant presque dans les yeux. Pas de honte pour dire le contraire et faire des aveux ensuite ? Le bonhomme est pourtant sain d’esprit puisque l’ancien ministre du Budget, radié du PS, aurait déclaré : « c’est moins grave de mentir pendant 15 secondes devant 57 députés que de mentir depuis un an sur l’état de la France, comme le fait François Hollande », c’est une déclaration de J.C. selon Le Figaro. On ment pour faire bonne figure ou même quelquefois pour nuire mais ça, c’est une autre histoire. Moi j’ai envie de vous mettre bien sous les yeux ce culte du faux qui, il me semble, ne choque personne.

J’ai regardé il y a quelques mois un reportage sur les imitations, les copies nuisibles à l’économie, à l’industrie. En 2012, les douanes françaises ont saisi plus de 4,5 millions d’articles contrefaits d’une valeur de 80 millions d’euros. Ces imitations de produits de grandes marques se retrouvent partout dans l’Hexagone, sur Internet et dans certains commerces. La vente de ces copies représenterait un manque à gagner de six milliards d’euros et certains objets présentent un réel danger pour les consommateurs, des jouets, des pièces automobiles, des parfums et même des médicaments. Pourtant au delà de ces organisations mafieuses qui produisent et vendent des contrefaçons il y a du toc, des faux  officiels.

Le toc c’est quoi au juste ? Une imitation sans valeur d’une matière ou d’un objet précieux, un bijou notamment mais c’est tout ce qui a l’air de… mais qui n’est pas. Très tendance en ce moment : la cigarette sans tabac appelée aussi « clopinette » (je vous rappelle qu’en argot  des clopinettes, ça veut dire : rien, nada, que dalle… Alors dans le même esprit, on fume sans tabac, on boit, non pas sans soif, mais sans sucre (avec aspartam ou autres édulcorants ) ou de la bière et du vin sans alcool (il existe des versions de champagne pour enfants : le « Champomy », pour faire comme les grands ; devenir des poivrots ?). J’ai beaucoup de mal à imaginer du vin sans alcool, du jus de raisin sans le sucre « apparent » ; étrange de trouver ça en France. Le café et le coca sans caféine, des trucs bizarres.

Certaines époques (pas si lointaines) obligeaient à trouver des produits de remplacement : des ersatz, un mot d’origine allemande ; ersatz dit aussi succédané : la chicorée est un ersatz de café (il parait que les glands grillés ont servi aussi pendant la Deuxième Guerre Mondiale). La margarine remplace le beurre, les œufs de lump le caviar, et les topinambours ainsi que le rutabaga ont remplacé, un moment, les pommes de terre. Alors finalement le cheval à la place du bœuf…

J’ai envie d’ajouter que même le bac est faux aujourd’hui. Reconnaissez qu’il n’y a pas beaucoup d’efforts à faire pour s’en convaincre. Tout le monde sait que le diplôme seul ne sert plus à rien et que côté passeport pour les études supérieures, c’est plutôt fini quand on voit le niveau de l’orthographe, la qualité de la rédaction, l’esprit d’analyse et de synthèse et les moyennes de 20/20 au bac. Cette année, on joue les étonnés avec une académie qui a officialisé la notation sur 24 au lieu de 20. Ce n’est pas nouveau. J’ai été prof et c’est bien pire que ce que vous pouvez imaginer. Il existe d’excellents élèves mais le système est prêt à les pénaliser pour rattraper les nuls qu’il a créés et qu’il trimballe des bancs d’une classe à ceux de la classe supérieure.

Notre société veut tout et son contraire en même temps. La retraite : travailler plus tard (à 25 ans), cotiser moins longtemps et garder les mêmes pensions… Vivre plus vieux mais sans être malade. Abuser de l’alcool, de la bouffe et ne pas être en surpoids. Profiter du sexe sans précaution sans que le SIDA et les MST soient en recrudescence…

En clair, on veut le beurre, l’argent du beurre, la crémière par dessus le marché, le tout sans cholestérol et sans stress. Attention pas d’infarctus !

8 réflexions au sujet de « Drôle d’époque »

  1. Le « faux » et l’usage de « faux »….C’est ce qu’on a fait pendant la guerre ! depuis les bas qui n’en étaient pas, avec des coutures qui n’en étaient pas, le pâté de poisson ou de viande qui n’en était pas, le café qui ne trompait personne (oui, des glands grillés pour « faire comme si »….Tout était faux mais nous étions occupés et bien obligés d’accepter ! Actuellement, tout est faux…promesses qui nous ont été faites, résultats scolaires ou politiques….etc…Nous sommes dans un régime d’ersatz mais nous ne sommes pas en guerre…mais si, dans une « fausse guerre », celle qui ne dit pas son nom…guerre économique ? tous nos produits sont faux, y compris les médicaments ! C’est le siècle de la fausseté….Quant au Bac, je préfère ne pas en parler ! c’est une honte…on trompe les jeunes, leurs parents, leurs futurs employeurs…
    Je suis écoeurée et ça….ce n’est pas faux !

  2. Bonjour, tu as raison Françoise, drôle d’époque pff…

    Je t’apporte un bon café et aussi quelques mots d’amitié.
    On se gardera de parler du temps et ceux qui ont de la chaleur,
    voir du soleil, n’en parleront pas, pour ne pas briser notre petit
    coeur et tuer notre bonne humeur lol !

    J’espère que les personnes qui sont actuellement souffrantes, se reposent et se rétablissent doucement.

    Toi qui lis ce message, j’espère que tu vas bien et que tu vas profiter
    de ce mardi pour faire tout ce dont tu as envie. Liberté d’expression, de faits et gestes d’abord !!

    Je te remercie pour tes passages et doux billets déposés avec amitié
    au coeur de Lolli.

    C’est un plaisir pour moi de passer te voir et ce beau partage
    me tient à coeur.

    Prends soin de toi, ça, ça ne doit pas changer.

    Lolli

  3. j’ ai lu hier que Berlusconi était condamné à 7 ans de prison ferme.
    les gouvernements mentent et trichent, il ne faut donc pas s’ étonner qu’ on les imite !
    Sur le marché de Vintimille, on propose sous les yeux de la police, toutes les imitations du luxe, et à la frontière française, les douaniers attendent ceux qui se seraient laissé tenter !
    Quand au niveau scolaire, c’ est vrai qu’ on tente manifestement de niveler par le bas !
    Ne serait ce pas, parce qu’ il est plus facile de manipuler des idiots ?
    on va même offrir des postes, à des jeunes qui n’ ont jamais voulu travailler à l’ école, pendant que d’ autres, diplômés eux, ne trouvent pas d’ emploi !
    Pauvre France !
    bonne journée Françoise
    bisous

  4. Bonjour Françoise
    A cette allure comment nos enfants pourront
    distinguer le vrai du faux??????
    Bisous et douce soirée
    Frieda

  5. @ Frieda, c’est bien une des raisons de mon inquiétude. Que laissons-nous à nos enfants ?
    Un monde d’apparences trompeuses. Il faut vite tenter de remettre de l’ordre.
    Mais comment ?
    Dire ce qui ne va pas, refuser de cautionner le mensonge, refuser d’acheter et de consommer… ?

  6. @ trublion,
    Je suis bien d’accord avec ton constat « Ne serait ce pas, parce qu’ il est plus facile de manipuler des idiots ?
    on va même offrir des postes, à des jeunes qui n’ ont jamais voulu travailler à l’ école, pendant que d’ autres, diplômés eux, ne trouvent pas d’ emploi
    ! », j’ai vu les difficultés de mon fils à trouver un premier emploi alors qu’il avait des diplômes. Je passe sur les autres constats : il faut s’excuser d’avoir eu des parents qui aident, s’excuser d’avoir réussi des diplômes, de parler plusieurs langues…
    Et si c’était… la faute de certains nantis qui travaillent au « Pôle Emploi » ? Jaloux de ceux qui ont plus de diplômes qu’eux (mais sont sans emploi) ? Effrayés par ceux qui n’ont pas de formation mais de la violence à revendre ?
    Le monde va mal. Il a trop peur.
    Il suffirait de commencer par regarder la vérité en face

  7. @ Geneviève :
    Comme toujours j’apprécie vos commentaires. Je savais que vous alliez réagir à l’usage du faux pendant la guerre. C’était le système D., D comme débrouillard pas comme Délinquant.

  8. Regardes aussi les voitures françaises, on en vend moins en moins à l étranger, les constructeurs ne maîtrisent pas bien les problèmes électroniques. Il fut un temps ou nos vieilles Peugeot faisaient une seconde vie dans les pays du magreb, maintenant ce sont les japonaises. Moi qui ai travaillé en Suisse toute ma vie, j ai vu comment ils détruisaient les fausses montres suisses: Ils en faisaient un un immense tapis sur une aire de béton et ils les écrasaient avec un bulldozer
    Bonne soirée Françoise
    Latil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *