Chaos

Neige et chaos. Tant que la neige persistera ce sera la pagaille : trains bloqués, circulation perturbée, suspendue. Moins de métro, de RER, de tram, moins d’avions aussi. Voilà de quoi être surpris. Pourquoi cette gabegie ?

Hiver pas très rigoureux mais long, c’est vrai. Beaucoup de neige, soit.  Vraiment exceptionnel ?

« Du jamais vu depuis 1987.» Malgré l’alerte lancée par Météo France hier matin, le chaos n’a pas pu être évité. Les fortes chutes de neige qui se sont abattues sur la région parisienne en milieu de journée ont littéralement paralysé la capitale. Dans l’après-midi, les principaux axes routiers étaient fortement chargés, malgré l’interdiction de circuler des poids lourds à partir de 15 heures annoncée par la préfecture de police. De nombreux accidents ont provoqué de gigantesques ralentissements. » Voilà un extrait d’un article de Paris Match du jeudi 9 décembre 2010, intitulé « Neige. Chaos sur l’Ile-de-France ».

C’était il y a vingt-sept mois, à peine plus de deux ans. Notre mémoire est-elle de plus en plus courte ?

« Il n’y rien d ‘exceptionnel à avoir de la neige en mars, on en a parfois aussi en avril et même début mai. Par exemple, le 18 mai 1935 et le 1er mai 1945, il avait neigé sur l’Ile-de-France, mais dans des quantités plus faibles. Là, c’est un épisode neigeux de grande intensité qui arrive tard dans la saison. Avoir 5 cm, c’est plus fréquent mais des cumuls qui avoisinent 10 à 30 cm, avec en plus des congères, c’est beaucoup plus rare. Pour la Normandie et la Picardie, il faut probablement remonter à début mars 70 pour avoir un épisode comparable. Dans d’autres régions, il y a déjà eu des épisodes intenses de neige à cette époque, comme début 2005 avec plus de 10 cm en Ile-de-France ou en 2006 à Mulhouse où il y avait eu 45 cm. Début mars 2010, le Languedoc-Roussillon avait reçu 25 cm. Ces épisodes neigeux de mars sont finalement assez réguliers mais ils ne touchent pas à chaque fois les même régions. »

Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France

Il me semble que le siècle dernier les chutes de neige n’entrainaient pas autant de dysfonctionnements. Il me semble qu’à trop vouloir sécuriser, on empêche le monde de tourner rond.

Qu’en pensez-vous ? Je suis perplexe.

8 réflexions au sujet de « Chaos »

  1. « l’ordre génère l’ennui, le chaos c’est la vie « 

  2. Il y a de + en + de trafic et trop souvent des inconditionnels de la route malgré les bulletins météo incitant à rester chez soi , le tout confondu, ça donne ce que l ‘on voit à la télé .
    Mais ton article est aussi plein de vérités 🙂
    Bisous et bon mercredi dans un ciel bas et gris chez moi arrosé d’une pluie fine mais gardons le 🙂

  3. Bonjour Françoise, ne me parle pas de la météo 🙁

    Un joli mercredi peut-être tout blanc ou peut-être ensoleillé, tout dépend d’où tu es.
    Dans les deux cas je te souhaite une belle journée et aussi je profite de l’occasion pour te dire merci, on ne dit jamais assez merci.

    Plein de bonheur et un arc en ciel d’amitié c’est ce que je te laisse ce matin.

    Prends soin de toi et reste de bonne humeur.

    Bisous

  4. Ce matin, j’attends mon train, alors je m’occupe en vous répondant…La prévision météo, ce n’est pas une prévision, c’est une prévoyance. Pourquoi ? Parce que le système est très compliqué. N’importe quel détail peut faire bifurquer tout d’un coup un orage vers une accalmie. Par conséquent, la prévision est très difficile, et de plus en plus à mesure que vous avancez dans le complexe, de la mécanique à la météo, de la météo au climat et du climat aux affaires humaines ! De plus avec les médias nous sommes dans les affaires humaines. La chose est alors très complexe. Par conséquent il y a beaucoup d’imprévisible. Il n’empêche que les hommes ont toujours l’irrépressible besoin d’obtenir une réponse. Mais cette réponse est toujours l’ordre du jour. On peut presque mathématiquement, démontrer que l’imprévisibilité est d’essence : l’avenir est jaillissement ininterrompu d’imprévisibles nouveautés. Par conséquent, vous ne savez pas ce qui arrivera demain, si mon train que j’attends va arriver ou pas. Et c’est comme ça, évidemment, que la vie est riche et exaltante, comme aurait pu le dire Voltaire. Très bonne journée. Beaucoup de neige ce matin avec un très beau soleil. Amicalement, Pimprenelle.

  5. L’homme vit comme s’il maitrisait tout… et dés que cela va pas… c’est le drame…
    En plus les médias nous font des histoires et dramatises tout de suite, cela fait vendre !!!

  6. Encore des souvenirs pour moi…Quand j’étais enfant, il y avait régulièrement une période de neige en région parisienne…Mais évidemment, pas d’embouteillages parce que…très peu de voitures ! on allait à pieds ! Les trains avaient un peu de retard (je parle des trains de banlieue, les seuls que je connaissais alors !). On savait que l’été était l’été et l’hiver…l’hiver. On faisait « avec »…Les écoles ne fermaient pas par manque de transport scolaire..(ça n’existait pas).Chacun arrivait à l’heure qu’il pouvait…Mais là, je vous parle d’un temps que les moins de …(encore plus que ça !) ne peuvent pas connaître !
    Bon, notre époque a du bon, la météo fait ce qu’elle peut mais elle peut peu….La nature a ses obligations…
    Ce matin, il neige à TOULOUSE…Les toits sont magnifiques, les arbres aussi et cela me rappelle ma jeunesse !

  7. Je ne suis pas une adepte de la neige et du froid (Brrr…), et je ne me réjouis pas de l’embarras provoqué par les perturbations météorologiques, mais il est bon que l’homme se rende compte de ses limites. Il veut toujours tout contrôler à grands coups de technologies, mais la nature reprend ses droits, parfois violemment malheureusement. Autrefois, on avait moins de moyens (transports, confort, modernisme..), on galérait, et on s’en sortait quand même comme on pouvait. Aujourd’hui, nous sommes vite perdus car habitués à trop de facilités… bisous Françoise.

  8. bah oui quoi !
    Qui c’ est le chef ? C’ est la nature, et elle sait bien nous le rappeler…
    Mais moi aussi j’ ai la nostalgie de ce temps où la neige ne paralysait pas le pays.
    L’autre jour j’en parlais justement avec mon époux et je lui confiais mes craintes que nos enfants sachent de moins en moins se débrouiller dans l’adversité, qu’ils soient incapables de subvenir à leurs besoins sans les infrastructures et la technologie modernes. Il m’a répondu que nous serions probablement surpris par leurs facultés d’adaptation mais j’ en doute !
    Enfin, bon, c’ est un autre débat.
    Moi j’ adoooooore la neige qui assourdit les sons et rend tout tellement bizarre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *