Justice

Arrestations abusives, témoignages peu cohérents, preuves douteuses… Les irrégularités de procédure relevées dans le dossier Cassez seraient légion au Mexique, un pays où seuls 24 % des habitants font confiance à leur système judiciaire, selon une enquête nationale sur le système de justice pénal au Mexique, publié le 13 janvier. Et en France ?

Les sondages montrent qu’environ deux tiers des Français n’ont pas confiance dans la justice de leur pays.

Ce qui m’inquiète, c’est que les Français font plus confiance à  leur police qu’à leur justice. d’après un sondage réalisé pour le « Baromètre de la confiance politique » par TNS Sofres en décembre 2010 sur un échantillon de 1 500 personnes.

Je cite une phrase des Pensées de Pascal  : « Ne pouvant fortifier la justice, on a justifié la force. » Cette idée n’est pas neuve et elle est effrayante, non ? 6n peut craindre pour l’avenir.

Share

11 réflexions au sujet de « Justice »

  1. C’est normal quand tu vois comment les récidivistes sont relâchés…
    Et tu sais dans cette corporation ils sont des intouchables… et connaissant un juge, lui-même disait dans notre profession, il y en a qui ne sont pas sérieux du tout dans leur travail…
    Amitiés
    Jean

  2. Bonjour Françoise

    Ce vendredi matin j’ai envie que se soit celui des amis.
    Ca tombe bien car tu en fais partie.
    Je suis ravie que l’on s’apprécie, et je te remercie de passer me voir chaque jour et par tous les temps.

    C’est un peu comme une famille les amis, ça nous rempli le coeur sans jamais s’en lasser.

    Bonne journée de l’amitié, prends soin de toi et je t’envoie mon sourire.

    Ton amie Lolli

  3. le seul fait qu’ existe le pourvoi en cassation, montre bien que la justice n’ a rien de sur !
    Les juges sont des hommes avec leurs à-priori, leurs convictions !
    Mieux vaut éviter leur compagnie, surtout lorsqu’ ils sont à jeun
    bonne journée
    bisous

  4. Pourtant, le juge est notre seul rempart contre l’arbitraire de l’État, les dévoiements de la police, les atteintes aux libertés individuelles, et les injustices de toutes sortes.

    Les formidables actions des médias pour discréditer les juges, ( avec la bénédiction de Sarkozy en son temps…) sont fomentées par ceux qui désirent mettre fin à la démocratie au profit de formes plus « musclées » d’asservissement du peuple.
    Rappelons à ce propos que les médias sont aux mains de milliardaires et de multinationales…
    Ceci explique cela…
    Bienvenue dans le monde de l’oppression !
    le pire c’est que nous réclamons tout cela, en n’ayant plus confiance en rien.

    Ça ne vous rappelle pas des souvenirs ? Moi si !…

  5. C’est bien un problème que de demander de plus en plus de sécurité à l’Etat. C’est se faire enfermer, opprimer. Je suis d’accord sur ce point. Il faut se faire entendre et se faire écouter.

    En ce qui concerne les juges, ce sont des hommes, faillibles donc. Je ne les crois pas rempart contre l’arbitraire. J’ai vu trop d’injustices dans les jugements.Revoir les fables de La Fontaine : rien ne change. Pot de terre contre pot de faire, etc.

    Ce qui est gênant c’est que les juges se laissent influencer, voire même acheter. A La Réunion, les erreurs de jugement sont… surprenantes mais il semble qu’en métropole, ce ne soit pas tellement mieux. Donc c’est vrai que je n’ai pas confiance en la justice, ni en la police, ni en l’administration, mais je ne demande pas plus de police, ni plus de lois, je voudrais plus de bon sens, de sens des responsabilités, de sens de l’honneur, d’honnêteté, d’intelligence… Je sais que je rêve mais il faut du rêve pour arriver à faire changer les choses.

  6. Je reprends dans le commentaire de Jean ce passage : « un juge, lui-même disait : dans notre profession, il y en a qui ne sont pas sérieux du tout dans leur travail. » J’ai envie de dire comme partout : il y a des pas sérieux et des malhonnêtes. Ça rejoint ce que je disais, les juges sont des hommes et il y a peu de Roi Salomon.

  7. Françoise, bonjour ! tout comme vous, je voudrais surtout plus d’honnêteté, d’intelligence, le sens de l’honneur, des responsabilités etc….Plus de conscience (tout court et…professionnelle !).
    Je suis trop exigeante…ce qui fait que je manque de confiance pour tous ceux qui nous « gouvernent »….Si seulement ils donnaient l’exemple !!!
    Bonne fin de semaine. Bisous !

  8. En raison de mon parcours professionnel, j’ai eu l’occasion de côtoyer des dizaines et des dizaines de juges…
    Qu’il y ait des brebis galeuses : c’est comme partout !
    Je connais un métropolitain actuellement procureur à la Réunion. Il y a en effet des particularismes sur cette île.

    Je crois cependant que l’on attend souvent du juge ce qui ne relève pas de sa mission propre. Lutter contre les injustices est une chose. Rendre la justice, c’est-à-dire faire appliquer des lois, en est une autre.
    Il y a des lois particulièrement injustes. Ce sont des questions de société. Des questions politiques.
    Il ne faut pas mélanger tous les combats. Sinon on fera pire que mieux.

    Quant à la probité des juges en France. Je suggère de comparer avec la justice mexicaine, par exemple, puisque c’est d’actualité……
    On peur aussi évoquer la justice des Etats-Unis, fondée sur des juges élus (donc il ne son pas libres et indépendants), et à leur système judiciaire, qui est tel que pour se défendre et il faut avoir beaucoup d’argent… Sinon on est systématiquement perdant…

    Bien sûr tout n’est pas parfait en France. Mais il faut aussi savoir mesurer certaines chances démocratiques que nous avons…

  9. Merci d’avoir cité cette Pensée de Pascal, elle est ô combien d’actualité malgré la bonne volonté de Madame Taubira. Le problème de la justice est vaste: trop de lois injustes, c’est vrai, mais aussi manque de moyens de la justice, qui conduit à faire de l’abattage. J’étais été frappé aussi, en discutant avec certains d’entre eux, de voir des juges parfois plein de bonne volonté mais qui venaient d’un milieu si différent de la plupart des justiciables qu’ils ne parvenaient pas à les comprendre. D’où des décisions inadaptées, comment justifier l’incarcération de personnes visiblement malades mentales ou qui ne savent pas se défendre.

  10. C’est dans les affaires pénales qui relèvent de la correctionnelle, donc les plus nombreuses, que la justice est très souvent en opposition avec la pensée et les attentes populaires. Puis il y a les grandes bourdes dans certaines affaires d’assises (Outrot par exemple).
    Mais c’est dans les affaires qui relèvent de la procédure civile, celles des litiges qui opposent les intérêts des uns à ceux des autres que la justice se montre très souvent incompréhensible, car très souvent elle confirme que la forme prime sur le fond au grand dam du bon sens.
    Mais de toute manière, la justice étant humaine, elle sera toujours imparfaite.
    Amicalement
    Antonio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *