Les Etats Unis d’Europe

Savez-vous qui a écrit ce texte ? Et quand ?

Nous aurons ces grands Etats-Unis d’Europe, qui couronneront le vieux monde comme les Etats-Unis d’Amérique couronnent le nouveau. Nous aurons l’esprit de conquête transfiguré en esprit de découverte ; nous aurons la généreuse fraternité des nations au lieu de la fraternité féroce des empereurs ; nous aurons la patrie sans la frontière, le budget sans le parasitisme, le commerce sans la douane, la circulation sans la barrière, l’éducation sans l’abrutissement, la jeunesse sans la caserne, le courage sans le combat, la justice sans l’échafaud, la vie sans le meurtre, la forêt sans le tigre, la charrue sans le glaive, la parole sans le bâillon, la conscience sans le joug, la vérité sans le dogme, Dieu sans le prêtre, le ciel sans l’enfer, l’amour sans la haine. L’effroyable ligature de la civilisation sera défaite ; l’isthme affreux qui sépare ces deux mers : Humanité et Félicité, sera coupé. Il y aura sur le monde un flot de lumière. Et qu’est-ce que c’est que toute cette lumière ? C’est la liberté. Et qu’est-ce que c’est que toute cette liberté ? C’est la paix.

*****
Victor Hugo – « L’avenir de l’Europe »
Lettre aux membres du Congrès de la Paix, à Lugano, 20 septembre 1872.

 

Share

7 réflexions au sujet de « Les Etats Unis d’Europe »

  1. Ce qu’il a écrit est toujours valable mais est-ce vraiment ainsi aujourd’hui ??? Bon jeudi, bise

  2. Ce rêve pieux, est devenu une réalité. Les générations qui nous ont précédé, ont connu les affres de l’angoisse avec ces guerres comme 1870, 14-18, 39-45, sur le sol européen. L’Europe a permis, sans aucun doute : la paix. Quand je vais en Allemagne, ce pays que j’aime tant, je suis ravie de passer la douane, sans postes frontières. Nous sommes devenus des Européens de paix ! Cette Europe a bien des défauts certes, sa lourdeur, sa lenteur, sa maldresse mais par rapport à l’hyperpuissance ou à la suprématie des nations, ses défauts sont des qualités. Lorsqu’on dit que l’Europe est faible, je suis contente. Pourquoi ? Parce que la force conduit toujours aux rivalités, à la mort. Nous ne demanderons plus à nos enfants de mourir pour l’Europe, comme nos ancêtres et nos pères ont demandé à leurs enfants, de mourir pour leur patrie. Que nous ayons réalisé une association faible me paraît une qualité nouvelle, exceptionnelle dans l’histoire, et pour cette raison durable ! La paix vient de la faiblesse et non de la force. Bonne journée. Amicalement, Pimprenelle.

  3. « La liberté, c’est la paix… » Sommes-nous vraiment libres ? La liberté dans le respect des autres, OUI…mais la liberté dans l’ignorance des autres, NON ! Si seulement les hommes pouvaient s’aimer les uns les autres…

  4. Visionnaire sans doute, mais il fut trop optimiste, puisque 20 ans après Maastrich, pas une des promesses faites n’ a été tenue !
    bonne soirée
    bisous

  5. A lire le texte, je me disais qu’il ne s’agisait pas d’un auteur ou d’un politique d’aujourd’hui. Le style faisait plutôt 19e siècle. Pas étonné donc quand j’ai lu qu’il s’agissait de Victor Hugo. Maintenant, le programme proposé a tout de souhaitable. Hélas, on est assez loin de sa réalisation !

  6. Ping : Les Etats Unis d’Europe (2) | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *