Trinquer. Pourquoi ?

Pourquoi trinque-t-on ?  

Une question et une réponse.

La coutume de trinquer vient du Moyen Âge. À cette époque, les empoisonnements par la boisson étaient courants et par précaution, les gens qui vidaient leur verre ensemble s’échangeaient un peu de breuvage juste avant de boire. Par la suite, on se contenta simplement de cogner les verres pour échanger du liquide par éclaboussure.

Aujourd’hui encore, on dit qu’il ne faut pas commencer à boire avant d’avoir trinqué, et qu’il faut se regarder dans les yeux en trinquant, ce qui est un signe de confiance.

Pourquoi cet article aujourd’hui ?

Depuis plus d’un an, je blogue chaque jour, et jamais je n’ai laissé un jour sans laisser quelques mots mais ce soir, impossible. La journée a été longue et laborieuse, la nuit qui vient va être courte, alors un « copié-collé » pour ne pas rester silencieuse. Voilà !

Mais au fait qui sait d’où vient cette expression : « les parents boivent,  les enfants trinquent » ? Je n’ai pas de réponse précise mais je sais que « trinquer » signifie choquer son verre contre celui de son voisin avant de boire mais le mot signifie aussi subir des désagréments consécutifs à une action quelconque. Trinquer, c’est payer pour quelque chose, et bien souvent payer les pots cassés.

Partout dans le monde, en ce moment, le peuple trinque.

A très bientôt pour un autre article.

2 réflexions au sujet de « Trinquer. Pourquoi ? »

  1. et si on boit trop, on finit par trinquer là aussi !
    dans les deux sens, la modération est de mise !
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *