Second tour

Non, je ne vous parlerai pas d’élection présidentielle, on n’a pas commencé, il n’y a pas encore eu de premier tour, je vais vous parler de Toulouse et de Toulousains que vous connaissez tous, enfin je pense. Vous ne pouvez pas avoir oublié « Tomber la chemise » et Zebda. On aime ou on n’aime pas cette chanson (ce n’est pas ma préférée), on l’a beaucoup (trop) entendue en 1999.

Les Zebda reviennent en forme et en force  avec un sixième album : « Second Tour ». Voilà la bande annonce.

Moi, je les aime ces Toulousains qui représentent ce que peut et doit être l’immigration réussie : des parents qui éduquent leurs enfants afin qu’ils s’intègrent au pays qui les accueille, des enfants qui ont de l’espoir et profitent de l’ascenseur social.

La vie n’est pas rose quand on est étranger mais on doit s’adapter, mériter sa place. C’est bien ce qu’ont vécu des générations d’Italiens, Portugais, Espagnols rêvant de France. Je me souviens comment étaient traités mes camarades de classe aux noms à consonance italienne, au début des années 60, par certaines institutrices au sein même de l’école publique et laïque, et comment certains membres de ma famille ont été malmenés par des employés de l’Etat Civil qui se moquaient de leur nom ou de leur accent.

« Il est dans la nature de l’homme d’opprimer ceux qui cèdent. » Les immigrés d’autrefois et leurs enfants ne se rebellaient pas, certains Français en ont abusé. Aujourd’hui la situation est différente, les Français baissent la tête et se taisent alors qu’ils devraient se faire respecter chez eux et surtout faire respecter la loi. Il y a les droits et les devoirs, l’un n’allant pas sans l’autre dans une société bien organisée.

Les Zebda sont des enfants de l’immigration qui aiment Toulouse, la France, les gens, qui respectent leurs parents et qui parlent un langage clair : celui du droit à la différence, à l’indispensable tolérance, à la justice et à la laïcité. Ils se disent « Artistes-citoyens défendant une société du vivre-ensemble qui assumerait sa diversité« .

La France a des problèmes de discrimination, plus graves que ceux de certains pays au modèle social pire que le nôtre. Quand des jeunes partent travailler en Angleterre ou aux Etats-Unis, pays socialement « sinistrés » et disent ensuite qu’ils se sont sentis plus libres, c’est que le problème existe, brutalement. Pourtant, il n’est pas pris en considération à sa juste mesure.

Qui pense aux enfants des DOM à la couleur de peau ou au nom inhabituel ? Personne. La gauche y compris, elle qui préfère continuer à avancer la lutte des classes et refuse de regarder sincèrement la vérité en face, elle qui a cautionné une France aux citoyens de plusieurs niveaux. Les Domiens sont des citoyens entièrement à part, pas des citoyens à part entière, et selon des DOM le traitement n’est pas le même.

6 réflexions au sujet de « Second tour »

  1. Bravo Françoise ! Vous dites bien haut ce que bien des personnes pensent tout bas. Je dois m’absenter ce matin, mais je relirai cet article…il le mérite !
    Amicalement.

  2. Bonjour Françoise,
    Qui n’aimerait pas Zebda ? ils sont supers à écouter chanter mais parler aussi !
    Ce sont de vrais humanistes et je ne pense pas qu’ils penchent à droite.
    Je pense que les problèmes sur ton île sont le reflet de ce qui se passe dans les banlieues de métropole mais puissance 10 !
    Qu’a fait le gouvernement actuel et notre président qui est aux manettes (avec plusieurs chapeaux, ministre de l’intérieur et président donc) depuis des décennies ? Certes la gauche a sûrement déçue, mais elle n’est pas seule responsable.
    Bises et bonne journée.

  3. j’aime bien la chanson..je vois que les instits s’en ramassent un coup..bah..nous sommes habitués. étiqueter crée la discrimination dans n’importe quel domaine..
    bon week

  4. j’ ai encore en tête, à propos de Toulouse, les rixes entre gitans et français d’ origine maghrébine.
    Il me semble, qu’ une tenue correcte, et une attitude elle aussi correcte, devrait permettre en France, d’ être au même niveau que tout le monde !
    l’ important dans un choix, c’ est la compétence.
    bonne soirée
    bisous

  5. C’est vrai que nous l’avons écouté cette chanson. Un superbe article. Mon homme et toulousain !!!! Bisous bon week-end Françoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *