Obsolescence programmée

Même si je suis souvent en vadrouille, je ne suis pas complètement coupée du monde et je regarde de temps en temps une émission de télévision. Ce mardi soir, sur Arte, j’ai vu « Prêt à jeter » ou l’obsolescence programmée. En ces temps où l’on nous parle de gestion des déchets, d’écologie, de respect, d’économies, il y a de quoi être choqué, mais que faut-il en penser réellement ?

Si vous avez du temps et pour vous faire votre propre opinion, regardez l’émission qui sera rediffusée, toujours sur Arte, ce samedi 28 janvier 2012 à 11h 30. Voulez-vous voir un extrait ? Cliquez ICI. 

Si vous avez vu, qu’en pensez-vous ? Le documentaire a  été programmé début 2011 et les critiques ont été globalement élogieuses, étaient-elles sincères, neutres ? Certains, par contre, ont violemment critiqué le documentaire. Nous sommes libres de nos jugements et quoi que nous pensions, une chose est certaine, le film a le mérite d’exister et d’encourager une réflexion.

Wikipedia présente un article sur le sujet « obsolescence programmée ou « désuétude planifiée ». Voilà ci-dessous des liens sur lesquels vous pouvez cliquer pour en savoir plus.

Deux exemples frappants du reportage : l’ampoule électrique centenaire (qui n’éclaire pas bien fort). Quand je pense à la durée de vie de celles que j’achète aujourd’hui… Il parait que les lampes à économie d’énergie durent jusqu’à dix fois plus longtemps que les ampoules traditionnelles, j’ai comme un doute. Certaines ont « grillé » très vite, moins d’un mois. La faute à qui ? EDF ou le fabricant ? Le revendeur ? A qui faut-il se plaindre ? Moi j’ai acheté, payé, jeté… ou plutôt porté au recyclage et  mon porte-monnaie dégonfle petit à petit : à 10€ l’ampoule, ça va vite.

Puis les bas nylon ou collants qui pourraient être « indestructibles ». S’ils duraient trop longtemps, les clientes n’achèteraient plus ou pas assez. Les ingénieurs ont cherché et trouvé comment réduire la durée de vie de nos collants. (Ne vous est-il jamais arrivé de filer un collant en l’enfilant et ce quel que soit son prix d’achat ?)

Si nous réfléchissons bien, nous ne sommes que des moutons que l’on tond au maximum.

Il existe de nombreux articles sur le sujet et des forums, en voilà un par exemple : http://www.siteduzero.com/news-62-39477-l-obsolescence-programmee-un-gaspillage-de-masse.html

Quand et comment, nous les « consommateurs-pigeons » nous déciderons-nous à résister en masse ? Il va falloir faire quelque chose, le monde ne peut plus continuer comme ça. Jeter, jeter toujours. Il faut penser économie, réparation et recyclage.

9 réflexions au sujet de « Obsolescence programmée »

  1. je trouve qu’ il y a assez de produits périssables, pour ne pas jouer avec la qualité !
    On peut faire consommable , et durable, surtout lorsqu’ on garde malgré tout, les prix, même à moindre qualité !
    Là aussi, ce serait tirer vers le bas, car pourquoi choisir le plus cher, si la durée n’ y est plus !
    et il faudrait aussi tenir compte du fait que la population augmente, offrant par conséquent de nouveaux consommateurs aux industriels !
    bonne journée
    bisous

  2. Jeter… »cela ne se faisait pas jadis » ! on nous apprenait qu’il ne fallait rien jeter, et surtout rien gaspiller…Puis vint la guerre. Nous récupérions tout, nous transformions…il fallait que ça dure puisque tout nous était compté ! Les progrès étant arrivés à grands pas, nous avons acheté et..jeté ce qui n’était pas réparable ou simplement plus de mode…Nous dépensons beaucoup et surtout nous gaspillons ! Je me souviens d’une cuisinière électrique qu’on m’a déclarée « non réparable » puisque « forcément », elle avait 5 ans !!! Un grand magasin d’électro-ménager ! J’ai encore un appareil électrique qui date….de la fin des années 1950 ! et qui après avoir été transformé par EDF pour voltage non conforme, fait le bonheur de mon fils …Moi, je l’avais gardé comme souvenir….
    Jetons, jetons, mais ne nous étonnons pas de la quantité de déchets de toutes sortes…..et surtout, reconnaissons que nous sommes en grande partie responsables…

  3. Bonjour
    A cause du manque de conscience… nous sommes devenus des pigeons à plumer tous les jours… Un vendeur de camelote sur le marché disait , il passe tout les jours des poires, il faut seulement savoir les cueillir !!!
    Question lampes, ces nouvelles durent bien moins longtemps et coûtent une fortune et à la destruction polluent beaucoup….Nous sommes des pigeons en parti à cause du fric et des écolos !!!
    Bon week-end
    Jean

  4. Bonjour Françoise,
    moi je ne jette pas grand chose, surtout pas la nourriture, mais pour l’electro-ménager, je répare, je bricole, je suis d’une génération comme ça, pas de gaspillage, on y reviendra, les temps vont se durcir, les jeunes qui ne sauront pas s’adapter, vont souffrir. Bon dimanche, bisous.

  5. je me suis fait cette réflexion ce matin même: les collants que j’achète ici au Maroc sont aussi fins que ce que j’achetais en France, mais eux, ils ne filent pas ! Et pourtant je leur mène la vie dure ! Et je pense sincèrement que c’est tout simplement parce que des collants qui filent, ici, les filles n’en achèteraient pas…

  6. C’est ainsi pour tout..du plus léger , comme des vetements, au plus « lourd » comme l’audiovisuel oun l’électroménager! On a décidé de vendre vendre et on a sciemment fabriqué du mauvais! Je me suis étonnée qu’au bout de 4 ans mon pc portable soit « fatigué » et on m’a retorqué que j’avais eu de la chance de l’avoir gardé aussi longtemps….Et tout ce qui a dans les « vieux débris »???????’C’est ainsi que l’on tue notre planète!
    Merci de ce bel article très complet
    Amitiés romaines

  7. Je n’ai pas vu cette émission , mais je suis contre cette idée de programmer les choses pour une durée bien précise surtout sans penser à recycler le produit
    Les industriels ne pensent qu’à la rentabilité immédiate , la seule chose qui les intéressent c’est le chiffre d’affaire.
    Puisqu’on croule sous les déchets , si nos gouvernements leur imposaient un recyclage des produits bien clair, c’est à dire que le recyclage coûte aussi cher que la fabrication , ces derniers produiraient des produits qui durent dans le temps.
    Pour le moment on préfère gaspiller le peu de matière première qui nous reste

    Tant qu’on parlera de consommation pour équilibrer les recettes de l’état , il faudra toujours consommer plus .
    Il faut impérativement changer ce système qui fait aller droit dans le mur

    J’arrête mes élucubrations sur ce sujet , je commence à m’énerver

    Douce journée ,Françoise

    Bisous

    timilo

  8. et l’amour est-ce obsolescence….??
    il est joli ce mot..comme évanescence..j’aime ces mots en  » ence  » ils m’emportent.. vers…………………merci pour ce mot…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *