Les ponts de Paris (16)

Le pont d’Arcole relie l’Hôtel de Ville à l’Hôtel-Dieu sur l’Île de la Cité. Appelé passerelle de Grève pendant ses deux premières années, son nom viendrait de la bataille du Pont d’Arcole remportée par Napoléon Bonaparte sur les Autrichiens en 1796. D’autres explications existent et sont liées à la journée du 28 juillet 1830 : un jeune émeutier brandissant un drapeau français tel Bonaparte au pont d’Arcole est tué. S’appelait-il Arcole comme le prétendent certains ? A-t-il crié « comme à Arcole » ? Allez savoir…

Demandé dès le XVIII° siècle, c’est seulement en 1828 qu’un pont suspendu pour  piétons, à deux travées de 6 mètres de large est construit entre la place de Grève (aujourd’hui place de l’Hôtel de Ville) et l’île de la Cité. Merci à wikipedia pour la photo.

En 1854, il est remplacé par un ouvrage métallique, plus solide et permettant le passage de véhicules. Le pont d’Arcole est alors novateur : c’est le premier pont sans appui sur la Seine entièrement réalisé en fer et non plus en fonte. Sa mise en service est programmée comme celle du pont de l’Alma et celle de la troisième version du pont des Invalides pour le 1er mai 1855, jour de l’ouverture de l’Exposition universelle mais des intempéries retardent le chantier (et oui, les impondérables existaient déjà), le pont est livré en octobre 1855 et effectivement accessible le 12 mai 1856, soit avec plus d’un an de retard…

En 1888, le pont s’affaisse brusquement de 20 cm, et doit alors être consolidé (une reconstruction avait été envisagée mais faute de crédits, on fit un « ressemelage »). Par sécurité, le pont est muni de cordes et de bouées…  C’est seulement entre 1994 et 1995 que la Ville de Paris procède à la réfection complète du tablier, revoyant l’étanchéité et la peinture du pont par la même occasion.

C’est, parait-il, par le pont d’Arcole qu’arrivèrent sur la place de l’Hôtel de Ville les premiers chars de la 2° Division Blindée du Général Leclerc lors de la Libération de Paris en août 1944.

Est-ce bien vrai ?

10 réflexions au sujet de « Les ponts de Paris (16) »

  1. Bonjour Françoise,
    J’espère que tout le monde se porte bien chez toi !
    les ponts de Paris, capitale qui en fait rêver + d’un !
    merci pour l’info c’est très intéressant .
    Belle journée à toi !
    Bises

  2. Bonjour Françoise,
    Je ne saurais te dire si c’est vrai, je ne suis pas assez calée.
    Je trouve ce pont superbe, il a de la gueule.
    Paris est vraiment chargé d’histoire.
    Je t’embrasse bien fort.

  3. Je reviens tout doucement sur les blogs , même si je n’ai plus l’attelle, mon poignet a perdu de sa mobilité et est encore douloureux , alors je reviens doucement
    J’aime ta passion pour les ponts , on y trouve tout le génie de l’homme pour franchir les obstacles que la nature met sur sa route ou l’inverse.
    Ce pont d’Arcole , qui porte en son nom la victoire de Napoléon , est en somme une jolie réalisation avec une arche d’une grande portée
    Joli article
    Douce journée,Françoise
    Bisous
    timilo

  4. Bonjour Françoise,
    Mes vacances étant terminées, je reviens tout doucement sur les blogs amis.
    L’histoire de ces ponts de PARIS m’intéresse…Je m’y revois !!! « Mon » Paris a une telle histoire et je le trouve tellement beau…Est-ce que le Pont d’Arcole a vu les premiers chars Leclerc lors de la libération de PARIS ??? Je ne m’en souviens plus, nous nous trouvions alors dans un état second ! Quelle ambiance alors…
    A bientôt…
    Toutes mes amitiés.

  5. Une visite des ponts de Paris fort agréable…..J’aime Paris, que j’ai parcouru de long en large à l’époque où des déplacements professionnels m’y conduisaient très régulièrement.
    J’apprécie toujours de redécouvrir cette ville, même par blogs interposés.
    Pour répondre à ton com. chez moi, Françoise, cela fait un peu plus de trois ans que je suis arrivée à la Réunion (quatre ans pour mon mari). Pas le temps d’être lassés, même si l’éloignement de la métropole se fait parfois sentir. Nous rentrons une fois par an. Pour l’instant, nous comptons rester ici encore quelques années et …… qui vivra verra !
    Ce sera sympa. de faire connaissance. Qu’en dis-tu ????
    Bon week-end et à bientôt. Bises de la Saline !!!

    PS/oui, je crois bien que nous sommes « conscrites » !!!

  6. Il n’a pas un petit frère à Lyon celui-ci ? la photo que tu mets -là ne me semble pas inconnue …

    Je crois que je pensais au Pont MORAND : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ponts_de_Lyon (je peste toujours sur ton blog « fièrement propulsé par … » je ne peux même pas laisser un lien sur lequel il n’y ait qu’à cliquer !)
    … en fait, ce deuxième plus ancien pont de Lyon est reconstruit en 1890 selon la même méthode de construction des ouvrages d’art de cette époque : « charpente métallique -peinte en vert ?- reposant sur deux piles de maçonnerie »
    + le style des immeubles sur les berges + le méli-mélo de ma vieille mémoire …me font trouver des airs de fraternité !

    http://www.lyon-photos.com/historique/detail_22.htm

    A moins que ce ne soit le Pont Bonaparte, sur la Saône ?http://www.visitelyon.fr/la-saone.php

    Bon je te quitte … A la prochaine !

  7. Bon, j’ai encore « médis » (je sais même plus l’orthographier ce mot !) sur WordPress ! Puisque le lien apparaît bien à l’édition . Pourvu que je m’en souvienne ! ça m’éviterait des contrariétés inutiles ! Oh! cette Vieille ! …

  8. un pont moderne alors !
    alors comme ça déjà les autrichiens venaient fureter dans Paris ?
    Mais si vraiment les chars y sont passés, c’ est qu’ il est devenu fiable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *