Syndrome du cerveau lent

Le « syndrome du cerveau-lent » frappe à tout âge : le temps ne fait rien à l’affaire.

Il frappe particulièrement dans certains instituts de recherche, dans certaines rédactions, administrations et ministères et chez certains chefs du personnel (oh, pardon, directeurs de ressources humaines).

 

cerveau-lent-shadoksjpgUn Shadok atteint du « syndrome du cerveau-lent ».

Je viens, en pleine recherche pour mon article de demain, dont vous avez sans doute découvert le sujet, de trouver un site sérieux mais qui se réfère aux Shadoks et mérite le détour : http://www.jerpel.fr/spip.php?article115. Les trois premières lignes et le dessin en proviennent.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *