Syndrome du cerveau lent

Le “syndrome du cerveau-lent” frappe à tout âge : le temps ne fait rien à l’affaire.

Il frappe particulièrement dans certains instituts de recherche, dans certaines rédactions, administrations et ministères et chez certains chefs du personnel (oh, pardon, directeurs de ressources humaines).

 

cerveau-lent-shadoksjpgUn Shadok atteint du “syndrome du cerveau-lent”.

Je viens, en pleine recherche pour mon article de demain, dont vous avez sans doute découvert le sujet, de trouver un site sérieux mais qui se réfère aux Shadoks et mérite le détour : http://www.jerpel.fr/spip.php?article115. Les trois premières lignes et le dessin en proviennent.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *