Scandaleux !

Pour terminer son déplacement à la Réunion et à Mayotte, le président de la République a fait un petit crochet, en avion, autour du volcan réunionnais qui venait d’entrer en éruption.

Si vous voulez faire le tour du volcan en avion (un petit avion de tourisme) ou en hélicoptère, il vous en coûtera entre 150 et 180 euros par personne (et encore, pas pendant une éruption, trop dangereux pour les péquins que nous sommes ; question de sécurité, qu’ils nous disent.). Pour Manu, c’est gratuit. Cadeau ! Avec nos sous et l’avion présidentiel entretenu à nos frais. Et dire que l’on reprochait au petit Nicolas (Sarkozy) ses déplacements !

Le journaliste (et directeur de publication) de zinfos974 qui a donné l’information, a utilisé un site permettant de suivre le trajet des avions. De la même manière, CheckNews, a l’aide de Flight Aware, a constaté qu’un vol opéré par le Commandement du transport aérien militaire français (Cotam) a décollé vendredi 25 octobre (jour où Emmanuel Macron a quitté l’île) à 18h05 heure locale de Saint-Denis à la Réunion et atterri le lendemain à 3h10 à Orly.

L’avion, plutôt que de partir directement vers le nord ouest en direction de la France, comme le font les avions de ligne, a pris la direction du sud pour effectuer une boucle autour du piton de la Fournaise (ce dont témoigne le gif ci-dessous).

via GIPHY

Le volcan réunionnais est entré en éruption ce vendredi en début d’après-midi (quelques heures avant le décollage de l’avion) et l’Elysée le confirme à CheckNews : l’avion présidentiel a bien fait un détour autour du piton de la Fournaise pour profiter de la vue. D’ailleurs, d’après Flight Aware, l’avion stagne, le temps de la boucle, à moins de 4 000 mètres d’altitude (le piton de la Fournaise s’élève à 2 632 mètres).

*** Reste une question : le vol repéré par zinfo974 et dont l’Elysée a confirmé à CheckNews qu’il comptait comme passager Emmanuel Macron est appelé, sur les différents sites, CTM2 ou Cotam0002. Normalement, l’avion du président de la République s’appelle Cotam0001, le numéro 2 étant réservé à l’aéronef du Premier ministre (arrivé pour sa part en Guadeloupe le 26 octobre). L’Elysée n’a pas su expliquer ce changement d’indicatif. Pourquoi ?

Pourquoi des trucs secrets, bizarres ? Des mensonges. Encore et toujours plus de « petites » magouilles ?

Share

2 réflexions sur « Scandaleux ! »

  1. bonjour chere Françoise, je m’en doutais qu’il ferait ça, une visite survol de la Fournaise , avant de repartir sur Paris, pas à discuter, il fait ce qu’il veut !!! en principe les indicatifs ne changent pas, pour le suivi radar ! si Macron avait le Cotam002, c’est qu’il a emprunté l’avion de Philippe et vice versa ?? permuter les equipements semble un peu gros, pour derouter l’ennemi ! …par ailleurs, du moment que le bon peuple paye, tout va bien, porte toi bien chere amie, bises

  2. il parait qu’ il y a toujours deux avions qui se déplacent en même temps, question de sécurité !
    Il avait donc oublié que la Réunion ne l’ avait pas encensé !
    à moins qu’ il n’ ait voulu se donner une idée de l’ enfer qui l’ attendait !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *