Pas clair

J’aime les mots et leur sens malheureusement, quelquefois nous avons des problèmes avec eux ou plutôt des problèmes se posent entre les utilisateurs de mots. Soi-même, on sait en principe ce que l’on dit (on croit savoir) mais qu’est-ce que l’autre a compris ? J’ai écrit plusieurs billets à ce sujet, l’un d’eux étant « Encore des mots ». (clic)

Monsieur Macron m’a, une fois de plus, contrariée quand il a dit « «Universel, cela ne veut pas dire le même pour tout le monde, mais cela veut dire qu’on sort d’une société de statuts»« . Mais qu’est-ce qu’elle lui a appris Brigitte ? Elle lui donne pourtant des leçons particulières, non ? Trop particulières peut-être ?

Selon Manu, le terme de «système universel» ne signifie pas qu’il soit le même pour tout le monde bien que ce soit pourtant la définition du mot «universel». Je suis allée voir « Cnrtl » et j’ai lu dès la première ligne : « Qui s’étend à l’univers entier, qui embrasse la totalité des êtres et des choses. » Plus loin j’ai lu : « Qui s’étend à l’ensemble de ce que l’on considère. »

Alors Manu, c’est quoi ton problème ? Tu nous prends pour des cons ou tu es fou ? Les deux sans aucun doute.

Depuis un bon moment, tu embrouilles tout le monde et ce, dans tous les sens du terme. Tu nous considères tous comme des abrutis.

Pour ce qui est du sujet du moment, la retraite, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a eu bien du mal à préciser le fonctionnement de “l’âge d’équilibre” ; tu l’as bien choisie, elle est trop douée cette nana, empathique un max:

« La retraite est un moment d’angoisse. On sait qu’il y a beaucoup de crises cardiaques, de maladies qui surviennent, notamment chez les hommes quand on arrête l’activité, parce qu’en quelque sorte, il y a petit vide qui se créé. »

J’espère que les gens, qui travaillent ou ont travaillé, apprécient. Pour tes amis et toi, le boulot comme les salaires, n’ont rien de commun avec ce que connaissent les Français. Eux, ils se tuent au travail. Rien que pour aller bosser, ils ont des problèmes, ne serait-ce que pour circuler.

Si je pense à Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, je me demande souvent si elle sait ce qu’elle fait, ce qu’elle dit :

« Pour des métiers égaux, c’est plus juste si on a les mêmes règles pour les mêmes métiers, la pénibilité n’est pas reconnue en tant que telle dans le secteur public, nous on veut généraliser »,

« On ne sait pas bien mesurer la pénibilité, ça n’intéresse personne d’avoir un droit théorique qui ne fonctionne pas dans la vraie vie. Par contre, on discute pour savoir comment aller plus loin sur les sujets comme la prévention et la reconversion »,

« Il y a des métiers que l’on peut faire pendant 15-20 ans, mais travailler la nuit toute la vie abîme la santé. Ce n’est pas évident d’être couvreur, de monter sur les toits à 62 ans d’être carreleur, déménageur, etc. Sur les métiers pénibles on est en train de regarder, comment on peut diminuer le nombre d’heures pour y avoir droit »

En résumé, « on » parle sans vraiment savoir de quoi, on met la charrue avant les bœufs, on vote avant de savoir ce qu’il y a dans un texte, on crée des aménagements au régime pas si universel au fond, juste pour avoir une caisse unique de gestion des pensions qui est créée pour pomper les sous des caisses de retraite du régime général qui ont été mieux gérés que eux des entreprises nationales et des administrations.

Même toi, Manu, tu ne sais pas ce que tu fais et ce que tu dis. Tais-toi, ça t’évitera les conneries. En octobre 2019 « Si je commence à dire On garde un régime spécial pour l’un, ça va tomber comme des dominos » et en janvier 2020, tu as accepté que la retraite universelle soit une vraie liste à la Prévert :

  • une profession a réussi à sauver sa caisse complémentaire : les pilotes ;
  • les hôtesses de l’air, les aiguilleurs du ciel, les danseurs de l’Opéra, les chauffeurs routiers, les policiers, les cheminots, etc, ont déjà obtenu de conserver un âge spécifique de départ en retraite.
  • Quid des enseignants ? Des médecins, des avocats,  des infirmières, des aide-soignantes…? Et des pauvres pékins du privé ?

Rien n’est clair avec toi. Le chômage a diminué. Youpi ! Les journalistes se gargarisent avec ces mots mais savent-ils comment ont été radiés massivement les chômeurs ?

Combien de sans emploi ne sont plus inscrits car ils ne reçoivent aucune aide et n’ont pas toujours les moyens de se déplacer pour des rendez-vous inutiles et stériles avec des « conseillers » de Pôle Emploi ? Combien de diplômés acceptent pour survivre des emplois précaires, des CDD très courts, à temps partiel, sous-payés (même pas au SMIC horaire) ?

Si certains demandeurs d’emploi sont sans formation et sans diplôme, d’autres sont trop diplômés et maltraités car ils ne sont pas nés avec une cuillère d’argent dans la bouche. Pour l’accès à l’emploi, les mêmes chances ne sont pas données à tous.

Share

2 réflexions sur « Pas clair »

  1. C’ est le fameux en même temps !
    La raison est sans doute la vanité qui le caractérise, il ne peut douter que sa parole est d’évangile, et lorsqu’il ne peut nier un faux pas, il le considère comme le fait du prince !
    Comparer la Shoah et l’ Algérie colonisée, nier que nous ne sommes plus en démocratie, il devrait tourner 2X 7 fois sa langue !
    Reste à voir si les français ont ouvert les yeux !
    Bonne journée Françoise, merci pour ce billet
    Bisous

  2. ne cherchons plus d’explications aux paroles de Macron, il veut appapliquer sa polititque de « president des riches » et c’est tout, il n’admet aucune contradiction, , il s’entete avec cette retraite «  »universelle » qui ne passe pas dans la tète des gens, il nie tout « violences policieres » , fuite de la democratie ! en ce moment on nous bombarde d’infos sur la Chine, ça les arrange bien de ne plus parler de la retraite ! haro sur le virus ! l’avis du conseil d’état il s’en tape ! il sait faire du cinema à Jerusalem avec une kippa sur la tete, je croyais qu’il respectait la laicité, serait il juif ? j’ai bien aimé la reaction de Vilani ! tous n’obeiraient ils plus ? où allons nous !! bon mardi chere Françoise, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *