Grand ménage de printemps

Le nettoyage de printemps est un rituel traditionnel dans différentes cultures, on trouve des origines de cette tradition en Suède, en Russie, dans la Chine ancienne, dans la religion juive où pour la Pâque il est important de ne plus avoir de miettes de pain ni de levain dans la maison d’où l’importance d’un grand nettoyage de l’habitation. Partout, c’est l’idée du retour de la belle saison qui fait ouvrir les fenêtres : un symbole de renouveau et de purification.

Puisque nous sommes en pleine période de Nouvel An Chinois, il faut savoir que le vingt-quatrième jour du dernier mois lunaire en Chine, soit juste une semaine la fête du Printemps, est traditionnellement le jour de grand nettoyage.

Pour respecter la tradition, hommes, femmes et enfants se consacrent à un nettoyage de fond en comble de la maison : les sols, les ustensiles de cuisine, les vêtements et même la cour de la maison sont lavés ; les vieux objets et accessoires usés sont jetés.

Ce grand ménage dans la maison est symbolique et représente le rejet des mauvais souvenirs du passé au loin.  Attention c’est AVANT le nouvel an car balayer durant la période de la Fête du Printemps équivaudrait à chasser la chance et la bonne fortune pour la nouvelle année. (Euh… je fais tout de travers ! Je n’ai pas fini de ranger chez moi. Faut donc que je m’arrête pendant quelques jours pour ne pas faire fuir la bonne fortune.)

La journée de nettoyage du Nouvel an chinois semble être inspirée d’une légende taoïste. Selon cette légende, un mauvais esprit vint un jour rendre visite à l’Empereur de Jade et lui annonça que les hommes avaient décidé de se rebeller contre lui. A cause de ce mensonge, l’Empereur de Jade se fâcha et ordonna à l’esprit malin de faire une marque sur les portes des familles qui auraient commis ce crime de lèse-majesté. Alors que le « Malin » accomplissait sa mission en marquant quasiment toutes les portes, le Dieu du fourneau découvrit la supercherie et suggéra aux familles d’opérer un grand nettoyage afin d’effacer toute marque possible. Ainsi, lorsque l’Empereur de Jade envoya d’autres divinités vérifier les marques à l’approche de la Fête du Printemps, aucune ne fut trouvée sur les portes ou ailleurs et chacun pu passer la nouvelle année dans la joie et la bonne humeur.

Quant à nous, en France, une expression marque la réalité de cette tradition ; faire son ménage de printemps qui signifie nettoyer son chez soi en profondeur

Basée sur la métaphore du printemps, signe de renouveau naturel, c’est l’opération de nettoyage en profondeur, il s’agit, en effet après l’hiver, de tout laver et de mettre des vêtements frais et/ou neufs, encouragés par les fleurs qui sortent, le soleil plus chaud et les oiseaux qui reviennent…

Cette pratique ancestrale puise ses origines dans le monde agricole  car il est nécessaire de vider caves et greniers pour faire de la place aux nouvelles récoltes de l’été et l’automne qui viennent.

Le nettoyage de printemps qu’est-ce que c’est ?

Il faut :

  • commencer par aérer la maison,
  • trier car l’Homme est comme l’écureuil, il aime accumuler dans son nid tout un tas de choses qui pourraient lui être utiles (accessoires, outils, vaisselle…) 
  • tout sortir des placards, faire le point sur ce qui est vraiment utile (le reste sera éligible pour une brocante, une braderie ou des dons.)
  • nettoyer à proprement parler : la partie la plus longue mais la plus importante aussi. Dans chaque pièce, on va tirer les meubles, aspirer la poussière, nettoyer les sols, enlever les toiles d’araignées, frotter les murs si besoin, sortir et nettoyer les tapis, shampouiner la moquette, entretenir le parquet (cirer, lustrer…), enlever les taches diverses, en résumé on astique tout : matelas, rideaux, luminaires, électroménager, VMC, on fait les vitres, bref un coup de propre surtout dans les endroits peu accessibles

N’oubliez pas votre paillasson et la porte d’entrée ! C’est la première impression.

Quels équipements de base pour le grand ménage  ?

  • Des chiffons ( vieux textiles recyclés – coton de préférence – ou neuves microfibres),
  • Des éponges,
  • Une peau de chamois, pourquoi pas,
  • Du produit nettoyant dégraissant (naturel, chimique, fait maison, vous avez le choix)
  • Un anti calcaire (au choix),
  • Du produit et/ou un appareil lave-vitres,
  • Des gants ménagers (j’oublie toujours mais il ne faudrait pas).

Et comme vous allez sans doute remarquer des détails qui ne vont pas, sûr qu’après il y aura du bricolage à faire (collage, peinture…).

Bon courage !

On finit en chanson, c’est bon pour le moral (enfin presque parce que c’est encore et toujours (consenti ?) « l’esclavage des femmes » :

An kaz la, ka rété
Je reste à la maison
Ka santi mwen kon si an prizonyé
Et je me sens emprisonnée

Hum, bibi enmé mizik ki chébran
Bibi aime la musique « branché »
Lazé, k7 vidéo
Les lasers, les cassettes vidéo
Ka méné mwen iwen pou on ti moman
Me permettent de m’évader pendant quelques instants
Nétwayé, baléyé, astiké
Nettoyer, balayer, astiquer

Share

2 réflexions sur « Grand ménage de printemps »

  1. Et bien voilà une tradition qui n’ a pas cours chez moi, nettoyage régulier le mercredi et le vendredi, fenêtres ouvertes tous les matins.
    Et c’ est quand l’envie nous prend, plutôt en hiver où les sorties sont plus rares qu’on cire, ou trie !

  2. j’ai connu ça dans ma jeunesse, ma mère le pratiquait, plus tard mon epouse avait adopté le nettoyage de chaque jour, ne travaillant pas au dehors, depuis je fais ce que je peux, ma fille vient faire le menage trois fois par semaine , ça me suffit bien ! bonne journee chere Françoise, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *