Vedette (s)

Vous avez revu hier cette bonne lavandière, la  Mère Denis qui était la vedette de Vedette, la marque de lave-linge. C’était courir un énorme risque que de baser toute la communication du groupe sur une seule personne ; Vedette devenait en quelque sorte « l’otage » de la Mère Denis, cette bonne grosse dame avec son côté trop campagnard.

Je reviens dans un premier temps sur l’histoire de la Mère Denis puis j’évoquerai d’autres vedettes.

Pour commencer : La Mère Denis s’appelait en réalité Jeanne-Marie Le Calvé ; elle était  née le  à Neulliac dans le Morbihan, c’était une pure Bretonne. Elle est morte le  (à 96 ans) à Pont-l’Évêque, Calvados, en Normandie (dur pour une Bretonne). Elle était le sixième enfant de Denis Mathurin Le Calvé et de Marie Mathurine Rioux, paysans dans le Morbihan. Jeanne travailla à la ferme à partir de ses onze ans. À dix-sept ans, elle se maria avec Yves-Marie Denis, employé de la Compagnie des chemins de fer et devint pendant vingt-sept ans garde-barrière sur la ligne de Carentan à Carteret. Cinq enfants arrivèrent, elle en perdit deux puis divorça et quitta son emploi. De 1944 à 1963, elle fut lavandière jusqu’à devenir l’emblème de la marque Vedette dans les années 1970. Elle tourna dans huit films publicitaires entre 1972 et 1980.

En 1982, «la Mère Denis» est connue par plus de 80% des Français et la marque Vedette est en deuxième position sur le marché. du lave-linge. En 1983, la marque s’engage à verser une rente à la Mère Denis, la mettant ainsi à l’abri des soucis matériels ; elle termina ses jours, confortablement, dans une maison de retraite proche de Pont-l’Évêque. Une fin heureuse et discrète, surprenante pour une vedette.

Mais une vedette, qu’est-ce que c’est au juste ?

Une vedette est une personne de premier plan, une personnalité bien connue, quelqu’un que les événements placent sous les feux de l’actualité.

On dit familièrement de quelqu’un qu’il aime jouer les vedettes, quand cette personne aime se mettre en avant de façon flatteuse par rapport aux autres.

Être la vedette c’est avoir une position privilégiée, un rôle de premier plan, le fait d’être au premier plan de l’actualité au point de ravir la vedette à quelqu’un d’autre.

 Une vedette c’est aussi :
  • – 1 – Jusqu’au XIXeme siècle, un cavalier ou un combattant à pied placé en sentinelle pour observer et signaler les mouvements de l’ennemi. Par exemple : « Les vedettes veillaient l’arme au bras sur la barricade » (Victor Hugo, Les Misérables).
  • – 2 – Par métonymie : le poste d’observation d’un guetteur. « Les tours isolées qui servaient de vedettes sur les hauteurs (…) avaient alors l’éclat de la jeunesse. » (Chateaubriand)
  • – 3 – Dans un dictionnaire du XXsiècle, on peut lire : sentinelle chargée de la sécurité sur un champ de tir.
  • – 4 – Vedette (d’honneur) : soldat faisant partie de la garde d’honneur d’un haut personnage.

Dans le monde des spectacles :

a) Artiste dont le nom figure en tête d’affiche ou de générique et par extensionartiste jouissant d’une grande renommée. Synonyme d’étoile, de star.♦ Vedette américaine (anglaise). Artiste dont le nom figure en deuxième (troisième) place par ordre d’importance sur une affiche ou un générique et qui se produit en début de programme.

b) Rôle de premier plan, le plus souvent confié à un artiste confirmé qui a son nom ainsi affiché en premier.
Mettre en vedette : mettre le nom d’un acteur en tête d’une affiche, d’un générique, à titre d’acteur plus important que les autres ce qui a donné d’autres expressions telles que  : être en vedette, avoir la vedette, occuper la vedette, tenir la vedette. 

 

Enfin une vedette, c’est aussi dans la marine militaire, un petit bâtiment de guerre rapide, utilisé notamment pour l’observation.  Il existe aussi des vedettes lance-torpille(s).

La vedette lance-torpille est une petite embarcation à moteur qui assure différents services, notamment les servitudes d’un navire important.

Vous souvenez vous de cette  affaire des « vedettes de Cherbourg », des navires qui furent l’enjeu d’une des affaires les plus surprenantes de détournement de matériel militaire français ? Le détournement eut lieu au départ de Cherbourg, dans la nuit de Noël 1969, quand les vedettes commandées par Israël furent dirigées vers cet État malgré l’embargo sur les armes qui le visait.

Dans la marine de pêche ou de plaisance, une vedette est une petite embarcation automobile (des vedettes sardinières de 12 à 16 mètres et 40 à 75 CV par exemple).

Vous en savez plus sur les vedettes maintenant. Et moi aussi.

Share

2 réflexions au sujet de « Vedette (s) »

  1. Oui, grâce à toi, on a fait le tour à tribord et bâbord !
    et je dois dire que j’ ai été content de lire l’ histoire de cette mère Denis !
    Ce que je déteste aujourd’ hui, c’ est de voir des acteurs et des sportifs déjà multimillionnaires, se remplir encore plus les poches avec des pubs !
    Ce devrait être un métier à part entière !
    Passe un bon dimanche Françoise
    Bisous

  2. …merci pour ces belles explications sur les « vedettes », en particulier la mère Denis, Trublion a raison les sportifs multimillionnaires, devraient bien laisser leur place à d’autres ! mais voilà qui s’y interesserait ? bon dimanche chere françoise, amities et bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *