Pataquès

L’euro et les euros posent bien des problèmes aux Français, je ne parle pas d’économie mais de grammaire. Y-a-t-il un H ou un Z à euros ? Est-ce variable ? Une chose est sûre, je m’énerve à entendre trois Heuros et vingt Zeuros, n’y-a-t-il plus du tout de leçons de grammaire et de français à l’école ?

Il me semble qu’un minimum de connaissances s’impose.

Attention : voilà la règle pour éviter les pataquès et pour bien prononcer les liaisons avec les euros. Si avec les francs, on pouvait se permettre d’ignorer les règles d’écriture des nombres, avec l’euro, ça ne passe plus.

Quand il y a un S ou un X à la fin du nombre, on prononce Z, exemple : trois (Z)euros, deux (Z)euros ;  quand c’est un T ou un N qui termine le nombre, on le prononce : vingt (T)euros et un (N)euro.

Avec 80 ou 200, pas de problème si on connait la règle des accords de vingt et cent ; on écrit quatre-vingts euros et on prononce « quatre-vingts-z-euros ». De même, on dira « deux cents-z-euros ».

Par contre, avec 20 et 100, il n’y a pas de s à la fin du nombre car il n’est pas multiplié. À ce moment, on prononce « vingt-t-euros » et « cent-t-euros » et surtout pas de son Z, pourtant combien disent « ça coûte cent z-euros. Arggh !

Attention encore ! Écoutez la publicité radio de « Toys R Us », des spots réalisés par One, filiale de Lowe Strateus France, mais où vont-ils chercher des spécialistes en communication si mauvais en français ? Ils ne connaissent que les Heuros. Ils vendent des jouets à vingt Heuros, cent Heuros, etc.

Mais au fait, connaissez-vous l’origine du mot pataquès (la liaison « mal-t-à-propos »), mot de plus en plus galvaudé ? Je ne garantis pas l’authenticité de l’histoire mais convenez avec moi que c’est mignon.

Un soir, au théâtre, un jeune homme est installé dans une loge, à côté de deux femmes du demi-monde peu discrètes et peu cultivées qui veulent se donner l’air de bien parler. La poudre aux yeux du soi-disant beau langage. Elles s’appliquent à choisir leur mot et à faire les liaisons conventionnelles.

Un éventail tombe à terre. Le jeune homme le ramasse et dit à la première :

– « Madame, cet éventail, est-il à vous ? »

– « Il n’est point-z-à moi. »

– « Est-il à vous », demande le jeune homme à la seconde ?

– « Il n’est pas-t-à moi. »

– « Il n’est point-z-à vous, il n’est pas-t-à vous, mais alors, je ne sais pas-t-à-qu’est-ce ? « 

 

 

 

 

 

Share

6 réflexions sur « Pataquès »

  1. on ne dira donc pas euro qui comme Ulysse !!!
    oui, je sais, mais c’ est comme ton histoire avec le pataquès !
    une monnaie commune, mais singulière à chaque pays participant, tantôt trop chère, ce qui favorise les importations, parfois pas assez, ce qui favorise les exportations !
    De plus en plus de monde commence à dire que cet euro est un pataquès !
    Bonne journée Françoise
    bisous

  2. Oui, et avec moi je m’amuse à prononcer n’importe comment… mais tu vois autrefois pour 100 francs je remplissais mon caddy , non pour 10 000 Francs..; et aujourd’hui ce qui correspond environ c’est 15 Euros… alors ton caddy est toujours rempli ?

  3. Avec Z ou T ou H.. quand y’en a plus, le résultat est toujours zéro….!
    Pour répondre à votre question, à mon avis, les cours de grammaire doivent être très réduits à l’école….ça ne se fait plus ! Pourquoi embarrasser ces jeunes têtes avec des sujets dignes des temps anciens (donc le mien et même le vôtre !) On jette tout ce qui peut apporter des difficultés ! et bientôt, les « tablettes » serviront pour tout ! quel « pataquès » !

  4. Bonjour, merci de votre passage sur mon blog.. Très intéressant ce cours de grammaire nous indiquant comment prononcer le mot euro après un s ou un t… Bonne journée…. Amicalement

  5. Bonjour : Excellent rappel de quelques notions de liaisons phonétiques, qui rehaussent un peu la valeur des (z)€uros . Mes amitiés et bonnes fêtes de fin d’année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.