Biopic

Un matin de la semaine dernière, j’ai entendu à la télévision une présentatrice parler de « biopic », elle fut immédiatement corrigée par un autre présentateur qui lui dit que l’on appelle cela une biographie. Réponse de la femme « Tout le monde dit biopic ». Oui, si tout le monde dit comme ça…

J’avoue que je ne connaissais pas le terme alors j’ai cherché. Biopic : anglicisme connu dans le milieu du cinéma, contraction de «biographical motion true picture», c’est-à-dire film biographique, œuvre de fiction centrée sur la description de la vie d’un personnage principal ayant réellement existé. Le genre est devenu populaire dans les années 1980 grâce aux progrès des techniques d’imagerie rendant possible la reconstitution de paysages et de zones urbaines d’époque crédibles pour le spectateur.

Un film biographique relate l’existence d’un personnage du passé, la plupart du temps, au moins une figure historique d’importance (Le film sur Madame Thatcher, « la dame de fer » est sur le point de sortir).

Comme il s’agit d’une œuvre artistique, la représentation donne le champ libre à l’interprétation à la fois pour l’acteur chargé du rôle principal et pour le réalisateur dans l’éclairage qu’il donne sur le personnage : l’occasion de différer du consensus laissé par le discours officiel. En revanche, les réalisateurs inspirés par une cause se laissent fréquemment aller à l’excès inverse, celui de donner une image hagiographique en idéalisant le sujet (voir Invictus de Clint Eastwood ; ceci dit, j’adore Nelson Mandela (clic) et j’aime beaucoup Morgan Freeman ainsi que Clint Eastwood).

Ce genre de film est par ailleurs parfaitement intégré au « star-system » dans la mesure où le choix de l’acteur qui incarne le personnage est lui aussi facteur d’adulation pour les masses et provoque des entrées : on va voir un biopic autant pour le personnage que pour l’interprète qui le joue. À ce titre, il faut donc des acteurs particulièrement doués et qui n’ont plus de preuves à donner pour incarner des rôles aux antipodes des héros de l’Histoire.

Le titre du film est parfois simplement le nom du personnage principal. Toutefois, il serait bien réducteur d’affirmer qu’aller voir un biopic se réduit à suivre une biographie, une intrigue se focalisant sur les moments les plus déterminants de la vie du héros, ceux qui l’ont fait entrer dans l’Histoire dans la plupart des cas, c’est souvent plus que cela.

Dimanche, je suis allée voir J. Edgar, film « biographique » américain réalisé par Clint Esatwood sur J. Edgar Hoover, qui fut directeur du F.B.I. (Federal Bureau of Investigation) pendant près de 48 ans.

C’est Leonard Di Caprio qui a été choisi pour interpréter le rôle principal. L’histoire se concentre sur les deux aspects principaux d’Hoover : sa vie privée et sa vie professionnelle. D’un côté, il y a l’homme présumé gay et travesti ; et de l’autre, il y a le premier directeur du FBI, qui a traqué John Dillinger et le « kidnappeur » du petit Charles Lindberg.

J’ai été attirée à la fois par Leo, excellent comédien qui a accepté de s’enlaidir pour jouer le rôle et par le personnage de Hoover dont je ne connaissais pas grand chose. J’ai donc découvert plusieurs informations sur ce super-flic mais j’avoue que je suis sortie du cinéma un peu déçue. Si Clint Eastwood fait preuve de modération car il raconte sans choquer, il manquait un je ne sais quoi pour que ce film, à mes yeux, soit vraiment réussi.

Bon film, cependant.


7 réflexions au sujet de « Biopic »

  1. Chère Françoise,
    Ce film ne m’attire pas vraiment, je trouve que les films américains sont surjoués tout le temps !
    Quant à « biopic », je ne connaissais même pas le mot ! tu me l’as appris.
    On n’empêchera pas les biographies quelle qu’elles soient, elles sont même écrites du vivant des personnes maintenant, mais où est la vérité ?
    Bon jeudi et bises.

  2. « Un jour est une vie » a dit le poète.

    Alors c’est un grand plaisir pour moi de venir te dire bonjour Françoise.
    Passe une belle journée.

    Un panier de bisous bien tendres pour toi.

  3. Biopic….alors, si tout le monde emploie ce mot, ne nous en privons pas ! Les médias de tous bords vont le diffuser sur les ondes, on peut leur faire confiance !
    Biographie doit être plus fatigant à dire puisque plus long !

  4. Bonjour
    Question film et cinéma je n’y connais rien et je n’arrive pas à me souvenir de tous ces acteurs !!! enfin quelques uns quand même… si un film qui est un « biopic » (bon c’est plus simple à écrire) n’est pas juste sur la réalité, alors c’est plus qu’un navet, c’est une arnaque !!!
    Sincèrement
    Jean

  5. Coucou. J’émerge doucement alors je viens surtout te souhaiter une belle et bonne année 2012 Qu’elle te permette de faire encore plein de beaux articles et qu’elle te préserve aussi. Amicalement

  6. j’envisage aller voir ce film,j’ai été voir récemment « A dangerous method » et « une vie meilleure »…

  7. comme toujours, on peut y trouver le meilleur comme le pire, et je crois bien avoir trouvé le pire avec l’ interprétation par Depardieu de Raspoutine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *