Un petit peu d’humour noir

La hausse du prix du pétrole ne fait peur qu’aux handicapés moteurs.

Coluche

********

Non, cette fois, vous ne reverrez pas mon griot préféré sauf si vous cliquez LA, LA, oui.

Quand je dis noir, c’est noir. De l’humour noir ! Genre Alphonse Allais qui se demande si « les gauchers passent l’arme à droite« . Vous voyez ?  Vous aimez ?

Oui, alors quelques mots.

Du même Allais : « Il vaut mieux être cocu que veuf, il y a moins de formalités !« 

et encore :  « Partir, c’est mourir un peu, mais mourir c’est partir beaucoup.« 

« Quand le coeur d’un grand homme cesse de battre, on donne son nom à une artère. » Pierre Daninos

« Mozart était tellement précoce, qu’à 35 ans, il était déjà mort ». Pierre Desproges

« Mourir, c’est la dernière chose à faire ». Lord Palmerston

« On tue un homme, on est un assassin, on tue des millions d’hommes, on est un conquérant, on les tue tous, on est un dieu. » Jean Rostand

« La mort d’un homme, c’est une tragédie ; la disparition de millions de gens, c’est de la statistique. » Joseph Staline

********

« L’idéal quand on veut être admiré, c’est d’être mort. »

Michel Audiard

Share

Paraître, mensonges et… griot

Aujourd’hui, il me semble que, en règle générale, les individus n’arrivent plus à s’accepter tel qu’ils sont, ils mentent sans doute encore plus qu’auparavant pour paraître plus forts, plus riches, plus beaux sans se poser de questions, sans honte et sans culpabilité, un peu comme si la fin justifiait les moyens. De là, les chiffres d’affaires faramineux  des parfumeries, salons de beauté et autres engeances pour paraître.

Il faudrait avoir le courage de dire, d’entendre la  vérité et de la regarder en face.

C’est apparemment insupportable, trop difficile…  Et pourtant l’honnêteté et la confiance sont la base de saines relations. Comment vivre en paix avec soi-même et les autres si, chaque matin, on se demande « Quel sera le mensonge du jour ? »

Sans aller chez nos voisins plus ou moins lointains, n’a-t-on pas entendu de nombreux mensonges en peu de temps ? Tchernobyl et son nuage qui fait demi-tour à la frontière, le sang contaminé, le Médiator, les primes, les emplois « réservés », la grippe H1N1, Eric Woertz, MAM, etc.  Souvenez-vous et choisissez !

Toute notre organisation sociale n’est donc que mensonge et hypocrisie ?

Et pour rire, une fois de plus, mon griot préféré. Cliquez, souriez.

Share

Bon sens africain

Si nous admettons avec Descartes que « le bon sens est la chose  la mieux partagée du monde », il nous faut admettre (à mon grand regret) que la stupidité aussi.

Remettons-nous  en cause car à un moment ou à un autre nous avons été stupides. Se tromper est humain. Que celui qui n’a jamais fait preuve de bêtise me jette la première pierre ! Cependant il ne faut pas persévérer dans l’erreur : il faut  être capable d’en prendre conscience et ouvrir vraiment les yeux sur le monde et sur nous. Nous devons développer notre sens critique (ce qui ne signifie pas tout critiquer) mais bel et bien regarder franchement ce qui est communément admis mais qui relève des préjugés, du conformisme, du confort, de la paresse intellectuelle, de l’aveuglement, de l’illusion, des chimères, de l’orgueil…

N’oublions pas non plus que, quel que soit notre goût pour les proverbes et les citations, chacun d’entre eux a son contraire. Si pour notre plaisir, nous agrémentons nos discours de petites phrases, il y aura bien quelqu’un désireux de discuter pour soutenir le contraire.

Un proverbe est un préjugé qui rime souvent, mais presque toujours sans raison. Eh, eh, eh, sans compter que vous pouvez inventer les vôtres. J’avais trouvé un lien vers une fabrique de proverbes, mais il ne fonctionne pas. Dommage ! Vous pouvez travailler tout seul ou organiser des ateliers créatifs sur ce thème.

Je cherche deux proverbes antinomiques. Vous pouvez m’en fournir d’autres via les commentaires. J’ai trouvé « en mai fais ce qu’il te plaît »  contrecarré par  « Pendant le joli mois de mai, couvre-toi plus que jamais » ; ce dernier est peu connu, on entend plus souvent « en avril, ne te découvre pas d’un fil ». Et s’il fait très chaud ?

Enfin, j’ai trouvé un sage, bien que jeune, africain qui m’a fait rire. Je ne pouvais pas vous priver de ce plaisir de plus en plus rare. Cliquez sur le lien ci-dessous pour passer un petit moment agréable.


Share