Fou

Hier, j’évoquais un Jupiter déraisonnable, j’aurais pu dire fou ou encore… les mots ne manquent pas pour désigner quelqu’un qui présente des troubles du comportement semblant dénoter une altération pathologique des facultés mentales. J’aurais pu dire anormal, cinglé, dément, dérangé, déséquilibré, détraqué, exalté, fantasque (je trouve ce mot trop gentil), givré, halluciné, louftingue, maboul, malade, marteau, piqué, timbré… Peut-être le comportement de ce “dieu” insane est-il simplement lié à un excès de fatigue, d’activité ou à un abus de drogue, qui sait ?

 

Si l’adjectif a bien des synonymes, les expressions comportant ce vocable ne manquent pas.

Chien fou, chien enragé ou chien trop jeune pour obéir aux règles.
Être comme fou.
Fou à lier, fou à enfermer.
Fou d’amour, de bonheur, de douleur, de jalousie, de haine, de joie, d’orgueil, de terreur,…
Fou furieux. 
Fou perdu.
Jeune fou : jeune homme turbulent ou téméraire.
Monde fou : pas forcément dérangé mais tout signifiant simplement “beaucoup de monde”.
Rendre fou: faire perdre à quelqu’un tout sang-froid ou toute patience.
Vieux fou: homme âgé excentrique, au comportement bizarre. 
S’amuser ou rire comme des fous : au delà des limites du raisonnable. On peut être atteint de

 

fou rire ce qui ne signifie pas rire fou comme celui  de Mozart dans le film “Amadeus”.
 

Attention à celui qui devient :

  • Fou de son corps qui se livre à la débauche qui fait folie de son corps
  • Fou de la croix qui est en proie à une exaltation mystique chrétienne, ou “fou de Dieu” pour une exaltation mystique musulmane.

Tout n’est pas dangereux et angoissant avec les fous :

  • une maison de fous, ce n’est pas forcément un asile mais simplement une maison, un lieu où règne un grand désordre, où les personnes se comportent bizarrement pour ceux qui n’y vivent pas régulièrement, une maison de gens libres (et heureux, sans doute).
  • une histoire de fous est une histoire drôle, dont le comique est produit par l’absurdité des propos ou quelquefois par des actes de fous.

Quand on délaisse le fou et qu’on arrive aux folles, on a quelques surprises :

Vierge(s) folle(s) : personnage(s) d’une parabole de l’Évangile (Matthieu xxv, 1-13)
Vieilles folles : pas des vieilles aliénées mais plutôt des travestis au comportement tapageur, des homosexuels très efféminés.
Folle femme (vieilli) : courtisane. 
♦ Les années folles : les années suivant l’armistice de 1918. 
♦ Tête folle (vieilli). totalement ignorante des convenances et des usages.
Folle-farine : partie la plus fine de la farine qui s’envole au moindre souffle.
Folle-avoine : mauvaise herbe.
♦ Herbe(s) folle(s) : herbe qui croît en abondance et au hasard. 
♦ Brise folle, vent fou : brise, vent qui change sans cesse de direction. 
♦ Patte folle : jambe dont on ne domine pas tous les mouvements. 
♦ Balance folle : balance dont le fléau ne se stabilise pas au point d’équilibre comme peut l’être l’aiguille folle d’une boussole folle.
♦ La folle du logis, c’est l’imagination. La liberté de penser !

C’est fou tout ce qu’on peut dire à propos ou avec un seul mot ! Est-ce un acte fou que d’avoir écrit cela ? Allez savoir mais n’oubliez jamais que “Plus on est de fous, plus on rit.”

Plus on est nombreux, plus on s’amuse, peut-être en référence à la Fête des fous, une fête bouffonne du Moyen Âge, qui, comme les Saturnales, renversait les rôles. Ah, le pouvoir de la rue ! Il semble que certains l’ont oublié.


Petite leçon de grammaire : On emploie le subjonctif quand la formule «il semble que» exprimera une incertitude, une éventualité. Exemple: «Il semble qu’il se soit perdu». 

On emploie l’indicatif pour souligner «une réalité que l’on constate selon toute apparence», une affirmation ou une certitude. Exemple : «Il semble qu’il s’est perdu trompé.».

Noter que l’on peut employer le conditionnel avec la formule «il semble que», si cette dernière marque une éventualité ou l’expression atténuée d’une opinion. Exemple: «Il me semble qu’un autre (plus proche de la démocratie) ferait mieux.»

Share

1 réflexion sur « Fou »

  1. Mozart lui était un génie !
    là nous avons un électron libre incapable de tourner sa langue 7 fois avant de sortir une saloperie, enivré par le pouvoir et entouré de couards à sa botte !
    Quitte à tuer le pays sous une dette irrattrapable, son seul souci, c’ est 2022, et il passe plus de temps en magouilles, qu’à servir la France
    Bon dimanche Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *