Étrange défaite

Je n’ai jamais crié « Je suis Charlie », je n’aime pas ces simagrées, ces singeries de société. J’apprécie davantage les manifestations de rue devenues bien souvent dangereuses pour leurs participants. J’aime les personnes qui avancent à visage découvert et non celles qui affichent une mine de circonstance, attristée ou vengeresse selon les cas, mais qui dans l’ombre accusent, dénoncent. Je ne suis pas Charlie mais j’apprécie bon nombre de eux qui œuvrent pour cet hebdo dont le directeur Riss. Continuer la lecture

Share